Affaire Merah : Trois mois ferme pour avoir fait l'éloge du tueur.

Publié le 31 Mars 2012

-Les messages faisant l'apologie de Mohamed Merah se multiplient à travers le pays, comme ici à Tarbes

« Mon pote Mohammed, c'est un homme, un vrai. Dommage qu'il ait pas eu le temps de finir le travail ! » Pour ces mots, cités dans le quotidien La Dépêche du Midi, un jeune homme vient d'être condamné à trois mois de prison ferme pour avoir fait l'éloge du tueur au scooter. Agé de 20 ans, et originaire du même quartier de Toulouse que Mohamed Merah, il a été jugé en comparution immédiate et condamné pour « provocation à la haine raciale » et « apologie de terrorisme », a indiqué le parquet de Toulouse. Il n'est toutefois pas parti en prison à l'issue du jugement, le tribunal n'ayant pas délivré de mandat de dépôt à l'audience.

Il aurait tenu ses propos au cours d'un contrôle de police le 22 mars, soit seulement quelques heures après la mort de Mohamed Merah sous les balles du Raid. Il lui a été reproché d'avoir harangué le groupe qui était contrôlé devant un tabac du quartier des Izards, insultant les policiers et faisant l'apologie des crimes de Merah. « Vous faites les malins maintenant mais devant Mohammed vous vous chiez dessus », avait-il dit, entre autres menaces aux forces de l'ordre. Le procureur de la République, Michel Valet, a assuré que le parquet « poursuivrait systématiquement » de telles déclarations, « étant donné l'extrême gravité des actes qui ont été commis ».

D'autres cas d'apologie

« Je mets à profit cette décision pour faire passer le message : je serai très ferme, je ne laisserai rien passer face à ce genre de propos », a-t-il poursuivi. La sanction est moindre par rapport aux requisitions demandées par le parquet en cours d'audience. Celui-ci réclamait neuf mois de prison ferme. Le jeune homme a toujours nié les faits, assurant que « les actes qu'a faits Mohamed Merah, c'est inacceptable ». Les messages à la gloire du tueur au scooter se multiplient ces derniers jours. Après l'enseignante demandant une minute de silence en hommage à sa mort, un tag de soutien a été retrouvé à Tarbes dans la nuit de mercredi à jeudi. « Tu as été un preux chevalier de l'Islam. Tu as combattu la merde sioniste et les faux musulmans. Tu es mort les armes à la main. Je te salue Mohamed, mon frère, mon ami... Repose en paix ! », était-il inscrit sur un mur de la ville.

Par Maxime Ricard

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

Claude Germain V 02/04/2012 15:27


Tarbes qui devient une ville pourrie a cause de ce que vous savez ,nous fait heriter depuis quelques temps ,3,4 5 ans ou plus de tous ses surplus de racailles ici sur la Cote Basque ,avec la
grande science de l'accueil racailleux que pratiquent les Maires de Biarritz ,SURTOUT ANGLET , et Bayonne .Pour preuve ici le béton-complice-voyoux est roi .Alday ,Bouigues ,Habitat 64 ,Braud et
Kaufman et bien d'autres parasites betonneurs .Dans 10 ans a 15 grace a la socialisation voulue et racailleuse de la Cote Basque par ces energumaines collabos  ,notre belle region aura perdu
son ame ,et en sera reduite a l'etat de poubelle sociale .Ce qui a commencé ici a Anglet il y deja 3 ans a un train d'enfer ,mené en grande pompe par les collabos socialo de la Mairie .Beton
quand tu nous tiens .........sans accuser qui que ce soit ,il y a bien quelqu'un qui tire un interet de cette situation de pourris ....?????

jpb 01/04/2012 09:04


EXPULSION ,3 mois nourrit logé au frais du contribuable.