Affaire Zemmour : Hollande à peine élu, des fascistes de gôche rêvent d’épuration

Publié le 1 Juin 2012

de Riposte Laïque

Dans le scenario de « La faute du Bobo Jocelyn », les auteurs écrivaient, page 68, la phrase suivante : « Les rares journalistes défendant la cause, comme Remi Zemioul, Yvon Lefol, Babeth Ravi, Albert Renard ou Freddy Burné démis de leurs fonctions, subissant une chasse aux sorcières sans pitié, avaient dû se reconvertir, déménager, changer de nom et d’apparence. »

Dès le lendemain de la victoire de Hollande, à l’Olympia, un nommé Youssoufa, dans une soirée sponsorisée par Canal Plus, voyait tout un public, au profil des supporters de François Hollande arborant des drapeaux étrangers place de la Bastille, scander, plein de haine :« Zemmour on t’encule » (fin de la vidéo).

 

A notre connaissance, aucun syndicat de journalistes n’a protesté contre ce grossier lynchage d’un des siens. Pourtant, toute la profession avait signé une pétition en faveur de Charles Enderlin, suite à l’affaire Al-Dura… Aucun parti de gôche n’a fait savoir qu’il condamnait de tels mots d’ordre, et n’a demandé à Canal Plus de ne pas diffuser ce passage. Imaginons ce qui se serait passé si, lors d’un meeting électoral, le public, d’origine européenne, s’était mis à scander : « Sopo on t’encule »

A peine trois semaines après la victoire de François Hollande, des cliques se prétendant anti-racistes – mais niant le racisme anti-blanc et la montée de l’antisémitisme dans les quartiers fortements islamisés -montaient au créneau contre le chroniqueur vedette de RTL, coupable à leurs yeux d’avoir critiqué la nouvelle ministre de la Justice, Christiane Taubira. Le Mrap et Sos Racisme alertaient le CSA, et faisaient des pressions sur RTL pour que Eric Zemmour ne puisse plus faire entendre sa libre parole. Nouveau mot d’ordre : « Touche pas à ma Taubira ! »

Anticipant les désirs du nouveau pouvoir de gôche, et ne voulant surtout pas froisser ceux des commissaires politiques de l’antiracisme, nous apprenions par L’Express qu’en septembre prochain, Eric Zemmour, jugé à présent trop polémiste – ce qui manifestement n’était pas le cas sous Sarkozy – ne sévirait plus sur les ondes matinales de la station. A ce jour, la station n’a pas démenti l’information.

Cela sent très mauvais, et ne fait que confirmer le scenario du Bobo Jocelyn. Les socialistes et leurs alliés écologistes et Front de gauche n’ont pas encore gagné les élections législatives, que leurs hommes de main mettent déjà en place ce qui s’apparente à une véritable chasse aux sorcières.

Nous avons à l’esprit l’image des fascistes allemands qui, sous Hitler, brûlaient les livres qui risquaient d’éveiller la conscience de leurs compatriotes, et de remettre en cause le dogme officiel, jugé infaillible.

Pour nous, le fascisme, ce sera toujours cette image, et celle de tous les totalitarismes hostiles à la libre critique de tous les dogmes, et à l’émancipation de l’individu. Mais aujourd’hui, près de 80 ans après, quel visage à pris, en 2012, un nouveau totalitarisme fascisant, qui s’oppose avec constance à la liberté d’expression et à l’émancipation de l’individu ?

- N’est-ce pas celui la LDH, quand elle poursuit devant les tribunaux, associée aux fascistes de la Ligue Islamique, l’écrivain Michel Houellebecq, coupable d’avoir dit que « l’islam était la religion la plus con » ?

- N’est-ce pas celui de Sos Racisme qui, déjà, traînait Eric Zemmour devant les tribunaux, suite à ses propos sur les origines de la délinquance, sur le territoire français, montrant une volonté de confisquer la parole libre au profit du déni de réalité ?

- N’est-ce pas celui de la Licra, Sos Racisme, le Mrap, la LDH et leCCIF quand ils osent traîner devant les tribunaux nos rédacteurs Pierre Cassen et Pascal Hilout, coupables d’expliquer la stratégie des islamistes pour conquérir le pouvoir, en Europe ?

- N’est-ce pas encore celui du Mrap quand il poursuit Jacques Philarchein et Renaud Camus, suite à leurs interventions aux Assises sur l’islamisation de nos pays ?

- N’est-ce pas celui d’un Alexis Corbière, bras droit deMélenchon, qui, dans le même esprit que les fascistes allemands voulant interdire la parole libre, exigeaient que les assises sur l’islamisation de nos pays n’aient pas lieu, privant les Français et les internautes du monde d’entier de témoignages précieux sur la réalité du vrai fascisme du 21e siècle ? N’est-ce pas toujours ce même Corbière, faisant annuler, à défaut de brûler leurs livres, l’invitation de Pierre Cassen et Christine Tasin à un salon littéraire du Bnai Brith Paris ?

- N’est-ce pas celui de certains militants de Front de gaucheParti de gauche et d’une partie de l’extrême gauche multipliant les agressions contre les meetings démocratiques des militants du Front national, le président de Debout la République ou des patriotes laïques qui osent exprimer, sur l’islam, un point de vue différent à la version officielle de la gôche bien pensante ? Pierre Jovanovic, qui a vécu sous les dictatures communistes, expriment son rejet irréversible d’une idéologie liberticide contraire à l’intelligence humaine et à la libre critique de tout dogme.

- N’est-ce pas celui de cette caste journalistique aux ordres qui, s’alignant sur leur gourou Bernard-Henri Levy, décide qu’est fasciste quiconque ose s’interroger sur la réalité de l’immigration, et sur ses conséquences sur l’hyper-délinquance juvénile que connaît notre pays ?

- N’est-ce pas celui de ces commissaires politiques qui crachent sur Oskar Freysinger, Geert Wilders, René Stadtkiewicz ou Marine Le Pen, assimilés à l’extrême droite parce que souverainistes refusant la dictature de l’Union européenne ?

- N’est-ce pas celui de ce  »syndicaliste » SNJ-CGT de France Télévisions qui, se croyant en URSS, réclamait le départ de France 2 d’Eric Zemmour, au nom de la défense du service public ? Celui des associations immigrationnistes, de nombre de journalistes aux ordres, et de certains magistrats politisés, aussi complaisants avec les nouveaux barbares que sans pitié avec de malheureuses victimes ayant le courage de se rebiffer ?

- N’est-ce pas celui de ceux qui scandent « Zemmour on t’encule à l’Olympia », de ceux qui sifllent La Marseillaise au stade de France, des rappeurs qui « Niquent la France », de ceux qui brûlent le drapeau tricolore à Toulouse, des racailles qui cassent du blanc au faciès, des admirateurs de Mohamed Merah, des disciples de Youssouf al Qaradawi ou des frères Ramadan, des « jeunes » qui caillassent les catholiques dans une église, à Carcassonne ?

N’en déplaise aux esprits manichéens, le nouveau fascisme, pour mieux se cacher, a revêtu aujourd’hui des habits aux couleurs de la gôche, et, dans le plus pur esprit du pacte germano-soviétique, il roule pour le fascisme islamique.

Le PS n’a pas encore remporté la victoire aux législatives qu’ils fantasment déjà, ivres de haine, rêvant de faire taire tous ceux qui les dérangent. Dans le « Bobo Jocelyn » Pierre et Christine imaginent l’interdiction de toute structure patriote défendant la préférence nationale, jugée raciste. Il suffit d’écouter les propos haineux et menaçants des Mélenchon, Sopo ou Bernard-Henri Levy pour comprendre qu’ils ne sont que des nostalgiques des gardes rouges de la Révolution culturelle, en Chine, et de tous ceux qui, historiquement, brûlaient les livres pour interdire la liberté de conscience. Comme on les imagine jouir du spectacle d’une Marine Le Pen, d’un Eric Zemmour, d’une Elisabeth Levy, d’un Robert Ménard ou d’une Christine Tasin, traînés au milieu d’une foule hostile et haineuse, avec des écriteaux les faisant passer pour des salauds racistes et fascistes, comme au bon vieux temps de Mao et de sa chasse aux révisionnistes !

Ils auraient fait merveille sous l’inquisition, avec Torquemada, pour brûler les hérétiques. Ils auraient été comme des poissons dans l’eau sous le Cambodge de Pol Pot. Ils auraient été de parfaits policiers du goulag sous Staline. On les imagine, salivant à l’idée de rééduquer les animateurs des sites internet comme Riposte Laïque, Fdesouche, le Gaulois, Islamisation, Enquête et Débats et tant d’autres mal-pensants, coupables d’offrir à nos compatriotes une contre-information différente du décervelage officiel des grands médias. On les a entendus éructer contre les patriotes, suite aux assassinats de Breivik, ou rêvant que l’assassin de Toulouse ne soit blond aux yeux blonds. Cette fois, il s’appelait Mohamed Merah, mais si une autre fois un extrémiste ressemblant au tueur d’Oslo assassinait, sur un coup de folie, des musulmans, immédiatement, ce serait la curée contre nous. Les demandes de notre fermeture, voire de notre inculpation, tomberaient de partout, faisons confiance aux Joffrin, Lozes, Sopo et tous ceux qui ont osé nous accuser d’avoir armé le bras de l’assassin norvégien. Avec Taubira à la Justice (si par malheur elle y demeure) on peut penser que les maîtres-censeurs du Mrap-Sos Racisme trouveraient une oreille particulièrement attentive pour nous faire taire définitivement.

Croyant déjà que cette gôche va avoir tous les pouvoirs, ils rêvent, outre à la fermeture de nos sites, au remplacement des Zemmour-Rioufol-Brunet-Levy-Ménard par des Rokhaya Diallo, Caroline Fourest, Audrey Pulvar, Edwy Plenel et Laurent Joffrin, qui, la main sur la couture du pantalon, sauront expliquer aux Français que l’euro est irremplaçable, l’Europe fédérale notre dernière chance, l’islam une religion d’amour, l’immigration une nécessité et l’insécurité un fantasme de beaufs racistes.

Dans ce contexte, la tentative de licenciement de RTL d’Eric Zemmour est un premier test capital. Rappelons-nous que le chroniqueur avait déjà été menacé par Le Figaro, au lendemain de la plainte de Sopo contre lui, et que la mobilisation des amoureux de la liberté d’expression avait fait changer d’avis sa direction. Riposte Laïque relaiera toute information qui permettra que se mette en place des initiatives semblables.

Plus que jamais amoureux de la France de Voltaire, nous faisons nôtre ce slogan historique : « le fascisme ne passera pas »… Même et surtout quand il se présente avec les nouveaux habits de la gôche compassionnelle et de ses hommes de main, déguisés en antifascistes et en antiracistes.

Pétition : http://www.petitionbuzz.com/petitions/zemmour

Ecrire à la rédaction de RTL : http://faq.rtl.fr/wss/co.do (coller dans une barre de lien).

http://www.rtl.fr/) et on clique sur « contact » en haut à gauche, puis « nous contacter » en bas de la page suivante et de nouveau « contact » en haut sur la 3e et dernière page. Ou pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué…

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

island girl 03/06/2012 01:12


Cette attitude totalitaire est du pain béni pour le vote FN ! il faut toujours voir le coté positif des choses!