Affligeant: l'Arabie Saoudite donne la mort pour sorcellerie!

Publié le 6 Octobre 2010

Condamnations à mort en Arabie pour... sorcellerie.

par MinhLong de Kabylie.net

             Arabie saoudite - Amnesty International a annoncé vendredi avoir écrit au roi Abdallah d’Arabie saoudite pour lui demander sa clémence concernant deux hommes condamnés à la peine de mort pour "sorcellerie". Dans un communiqué, l’association de défense des droits de l’Homme identifie les deux hommes comme :
Ali Sabat, un présentateur de télévision libanais, Abdul Hamid al-Fakki, un Soudanais.

              Si leur condamnation à la peine de mort est confirmée en appel, ils pourront en appeler au roi en dernier recours. Ces "deux hommes risquent de subir cet ultime châtiment cruel et inhumain, sans avoir commis quelque chose qui pourrait s’apparenter à un crime", a dénoncé Philip Luther, directeur adjoint d’Amnesty pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, cité dans le texte.

Ils "doivent être libérés immédiatement et sans condition, si les actes pour lesquels ils ont été condamnés ne sont en fait que l’exercice légitime et pacifique de leur liberté d’expression et de religion", a-t-il poursuivi.

Leur détention bafoue "les standards internationaux des droits de l’Homme", a également dénoncé Amnesty. Arrêté en mai 2008 à Médine, en possession de talismans et de plantes médicinales, Ali Sabat, 46 ans, a été condamné à mort en novembre 2009 pour avoir pratiqué la magie noire. Il faisait des prédictions sur une télévision arabe satellitaire Sheherazade, depuis son domicile libanais à Beyrouth. Il a été arrêté par la police religieuse saoudienne lors de son pèlerinage à la Mecque en mai 2008.

« Le temps passe, et s’ils ne le tuent pas ce vendredi, ils le feront peut-être vendredi prochain », a expliqué May el-Khansa à la BBC.

Selon Amnesty, il se voit reprocher les conseils et les prédications qu’il donnait sur une chaîne de télévision libanaise. Son avocate, May Khansa, avait indiqué en avril qu’il ne serait "en principe" pas décapité, affirmant avoir "obtenu des assurances du ministre (libanais) de la Justice Ibrahim Najjar". Comme le viol, le meurtre, le vol à main armée, le trafic de drogue, l’apostasie et la sorcellerie font partie des crimes passibles de la peine capitale en Arabie saoudite, une nation qui applique strictement la charia, la loi islamique.

En novembre 2007, un pharmacien égyptien, reconnu coupable de sorcellerie pour avoir tenté de séparer un couple marié, avait été décapité. (On peut noter d'ailleurs qu'il n' y a pas eu de publicités ni même d'informations de la part de nos droits de l'hommisttes prêt à dénoncer la moindre peine de mort aux .... Etats-Unis. Ce qui prouve qu'ils le veuillent ou non que leurs actions est ciblées et que leur défense est à géométrie variable suivant que ce soit le grand satan ou les gentils saoudiens et autres! ndl)

Pour Human Rights Watch, le gouvernement saoudien « utilise de plus en plus fréquemment l’accusation de sorcellerie qui est vague et employée arbitrairement ».

Article tiré de : Kabylie.net

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Francis CLAUDE 07/10/2010 07:48



oui et alors!!! ils sont chez eux ce n'est pas que j'approuve ces pratiques ce que je désaprouve c'est que nous ne faisions rien pour que cela n'arrive pas en Europe.


 



Gérard Brazon 07/10/2010 14:11



Je vous l'accorde volontiers Francis hormis que le berceau de l'islam est là bas! Il est bon pour beaucoup de personnes de savoir que la patrie de l'islam en est encore à la sorcellerie. C'est
tout simplement cela que je voulais démontrer! Des hommes vivant au 21 ème siècle, utilisant tous les moyens de la modernité ont un esprit de moine de l'inquisition! Bien à vous Francis