Agressions sauvages, attentats meurtriers, émeutes, mais silence... Préface Gérard Brazon

Publié le 21 Mars 2012

L'insécurité ne fait pas débat en France. Surtout pas, car  en termes d'insécurité, on ne peut pas dire que c'est le point fort du quinquennat de Nicolas Sarkozy. Certes, on peut nous noyer sous des chiffres et nous démontrer que la délinquance est en baisse globalement et passer sous silence que les violences physiques existent et que lorsque votre grand père se fait attaquer à coups de couteaux, votre fils tabasser dans une cour d'école ou à la sortie, votre fille se fait violer, tous les chiffres de la terre ne suffisent pas à vous faire oublier que l'agression est irréparable. Evidemment, ce n'est pas Thomas Hollande, ni Jean ou Pierre Sarkozy qui se font agresser et pour cause, la protection policière est efficace. D'ailleurs, c'est le petit Louis de Nicolas Sarkozy qui a agressé une policière.

Ce n'est pas les riches bourgeois de Neuilly qui se font agresser avenue Charles Peretti ou de Sainte Foix! C'est rarement les Bobos du 18éme ou du 19éme ni ceux du Marais qui trouveraient sans doute encore le moyen d'expliquer que c'est la faute à la société, voire de la droite! Ce sont des petites gens qui s'enferment, se méfient, ont peur dans les métros et les RER si ce n'est les trains de banlieue! Ils sont blancs, noirs, arabes, jeunes et moins jeunes. Ils n'ont pas une armée de policiers qui les entoure, et les protège!

 

Il faut véritablement être aveugle pour ne pas prendre conscience que la vie dans les grandes villes n'est pas un long fleuve tranquille. Les mobiles se cachent et sont remplacés par des casques ou des écouteurs. Se promener avec son mobile à la main présente désormais un risque! Le faire relève de la stupidité et les commissariats sont ensevelis de plaintes pour vols à l'arraché. Mais tout va bien puisque le Ministre de l'intérieur veille sur nous et nous affirme que la délinquance a baissé.

 

L'insécurité est loin d'être en baisse et dire que nos prisons sont pleines est déjà passible du soupçon de "droite extrême". Dire qu'il y a une majorité de personnes issues des "minorités" visibles ou non est sans doute passible d'un procès (Voir Eric Zemmour). Continuer en disant que les fondamentalistes font le beurre dans ces prisons relève de la haute trahison! En fait, un bon citoyen, un citoyen modèle, c'est un citoyen qui aime la diversité, le multiculturalisme, accepte sa culpabilité, regrette d'être blanc, se désole d'être français et supplie qu'on veuille bien l'excuser.

 

Pour autant, cela ne change rien aux faits! Les prisons sont pleines, les agressions existent et la violence ne vient que des blancs franchouillards. Car sachez-le braves gens qui me lisez: le blanc c'est le mal. Il a contaminé tous les espaces. Le blanc est méchant! C'est une bête fauve et si, par le plus grand des hasards, ce n'est pas un blanc qui fait le mal, c'est parce qu'il n'est pas loin derrière! L'autre, le différent n'aura fait que succomber à la tentation, victime d'un exemple malsain ou d'une vengeance à l'égard de ce blanc néfaste par nature!

 

Ce n'est pas du racisme que de dire cela! C'est la conclusion de tout ce que je peux entendre sur les radios et regarder sur nos télévisions. Les victimes ne sont pas blanches et c'est normal puisqu'elles sont coupables par essence et si ce n'est pas eux, c'est leurs pères, leurs grands-pères, leurs ancêtres jusqu'à  600 ans en arrière. Et tant pis si mes ancêtres étaient des paysans du Perche, de la Sarthe ou de la Charente, trimant et cultivant la terre et n'ayant sans doute jamais vu la mer! Coupables vous dis-je de cette insécurité que notre gouvernement combat chaque jour même si cela ne se voit pas vraiment!

Soyons un peu, juste un peu provocateur! Laissons la parole se libérer! Cette parole que la gauche bien pensante souhaite tant anéantir ou au minimum corseter dans des filets étroits de régles liberticides au nom de la liberté. Comme si la parole libre, la liberté d'expression avait un lien avec les agresseurs. Peut-on dire qu'il faut mettre en cause le regroupement familliale et revisiter l'expression "Richesse pour la France"? Est-ce que ce propos va déclencher des tueries? C'est très mal considérer les Français de souches ou non que de le penser. C'est tout simplement imbécile.

Gérard Brazon

********

Le Figaro

La même journée, le suspect avait agressé deux personnes âgées dans la région de Nantes. Condamné à 5 ans de prison en 2010 pour des vols divers, il avait arraché son bracelet électronique trois jours avant le meurtre.

Elle allait sur ses 15 ans. Le corps d'une jeune adolescente, Marion, a été retrouvé lundi matin à 7 h 30 dans les toilettes publiques de Bouguenais, une petite ville située au sud-ouest de l'agglomération nantaise. Les deux passants à l'origine de cette découverte font état d'un corps à demi nu, lacéré de coups de couteau. Selon les premiers éléments de l'enquête, il ne semble pas y avoir de traces d'agression sexuelle. Le maire de la commune, Michèle Gressus, fait en revanche état dans Ouest-France d'une «violence extraordinaire». Les résultats de l'autopsie n'ont pas encore été officiellement dévoilés mais le médecin légiste aurait relevé plus de cinquante plaies.

En fugue depuis deux semaines

La jeune victime était en fugue depuis deux semaines. Elle semblait être sur le point de se rendre chez sa mère dimanche soir, après des échanges téléphoniques qu'elles avaient eus, lorsque sa route a croisé celle de son meurtrier.

Un homme de 25 ans, arrêté lundi en fin d'après-midi à Vertou, au sud-est de Nantes, a avoué le crime perpétré avec l'intention de tuer. Au moment de son arrestation, il avait dans sa poche le téléphone portable de la victime. C'est d'ailleurs en l'activant qu'il aurait permis à la police de le localiser. Après l'avoir placé en garde à vue, les gendarmes ont constaté qu'il avait été condamné en 2010 à cinq mois de prison pour des vols divers et portait depuis février 2011 un bracelet électronique qu'il a cisaillé trois jours auparavant. Il faisait pour cette raison l'objet d'un mandat d'arrêt. Né en Angola, il était arrivé en France entre 2003 et 2005 pour rejoindre son père.

Les gendarmes le suspectent aussi de deux violentes agressions sur des personnes âgées ce lundi à Vertou. Le premier a été frappé d'un profond coup de couteau à la gorge. Il a été hospitalisé dans un état grave. Le suspect se serait ensuite introduit chez un retraité de 81 ans. Un jeune homme noir (Ouh, quel audace journalistique) «a toqué à (sa) fenêtre». «J'ai ouvert, il est entré, m'a jeté sur le canapé et m'a serré le cou», a-t-il raconté lundi soir à sa sortie de la gendarmerie, encore sous le choc. «Ensuite il a visité la maison, il a ouvert les placards ; il m'a causé de Jésus-Christ tout le temps, Jésus-Christ ceci, Jésus-Christ cela, je n'ai rien compris… Il s'est assis dans le salon, il a mangé une mandarine, il a bu deux ou trois verres de vin.» Il décrit un homme costaud et «très calme» qui est parti sans s'affoler lorsque des amis sont arrivés pour une partie de belote.

Rien ne permet pour le moment d'expliquer cette soudaine explosion de violence. (vient la pointe de l'excuse habituelle. Notez le "rien ne permet d'expliquer" en attendant de nous expliquer que c'est la faute à l'autre, à la société. Ndlr Gérard Brazon) «Il a tenu des propos détachés, froids et détaillés, mais aussi parfois décousus, peu rationnels, se revêtant lui-même d'une sorte de mission divine», a précisé le procureur adjoint mardi soir.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Faits Divers- Sociétés

Commenter cet article