Ah Dieu est mis à toutes les sauces. Signe d'une époque sans doute.

Publié le 28 Mai 2010

            Un ami en province m’envoie ce texte que je trouve très drôle. J’imagine que l’on aurait pu le faire avec d’autres noms comme les saintes Ségolène et autres Martine, mais...

 

L'apocalypse par Saint Nicolas!

Dieu en a ras le bol de l'humanité, de ses péchés, de ses vanités et des politiciens. Il décide de mettre fin à l'expérience. Il réunit tous les chefs d'états et leur annonce qu'il détruira la race humaine dans 24 heures.

Je vous laisse le soin de l'annoncer vous-même à vos peuples respectifs !

Le premier à parler est Barack Obama :

- Peuple bien-aimé, j'ai une bonne nouvelle et une mauvaise nouvelle pour vous. La bonne est que Dieu existe. Il m'a parlé. Mais nous le savions déjà. La mauvaise nouvelle, c'est que cette grande nation, notre grand rêve n'existera plus dans 24 heures. Ceci est la volonté de Dieu...

Fidel Castro a réuni tous les Cubains et dit :

- Compatriotes, peuple cubain, j'ai deux mauvaises nouvelles. La première est que Dieu existe, il s'est adressé à moi. Oui, je l'ai vu. La mauvaise nouvelle c' est que cette merveilleuse révolution pour laquelle nous nous sommes battus sera finie. C'est la volonté de Dieu.

 Nicolas Sarkosy intervient au 20h de TF1 :

 - Aujourd'hui est un jour très spécial pour nous tous. Pourquoi ? Je vais vous le dire. J'ai deux bonnes nouvelles à vous annoncer. La première est que je suis le messager choisi de Dieu, car il m'a parlé en personne. La seconde bonne nouvelle, c'est que dans moins de 24 heures, oui vous avez bien entendu, dans moins de 24 heures, le problème du chômage sera résolu, la crise financière sera résolue, il n'y aura plus de licenciements, plus de reconduites aux frontières, plus de bouclier fiscal, ni de parachutes dorés, plus de népotisme, plus de précarité, plus de pauvreté... Je dis ce que je fais et je fais ce que je dis. Les promesses seront tenues !

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Ramiro 28/05/2010 18:17



Pas de réponse Monsieur Brazon ?


Seriez vous un laïque a double discours ?



Paztrick Cojean 28/05/2010 12:04



Moins rigolo que le texte de votre amie, voici un petit article trouvé sur le net. Je le soumets a votre sagacité de libre penseur laïc. Qu'en pensez vous ?


"Diplomes" de théologie : Nouvelle Violation du principe de laicité






Nicolas Sarkozy a promis jeudi la reconnaissance des diplômes délivrés par les établissements d’enseignement supérieur protestants, au même titre que celle déjà accordée aux universités
catholiques.


Le président de la République inaugurait le Fonds Paul Ricoeur, du nom d’un des grands philosophes français du XXe siècle, dans le cadre de l’Institut protestant de théologie, qui compte deux
facultés, l’une à Paris et l’autre à Montpellier.


Le pasteur Claude Baty, président de la Fédération protestante de France, a rappelé en l’accueillant que la non-reconnaissance des diplômes de ces deux facultés privait notamment leurs
étudiants de la possibilité de participer au programme d’échange européen Erasmus.


"Je trouve légitime votre demande de voir reconnaître les diplômes délivrés par l’enseignement supérieur protestant et fixer la liste de leurs équivalences comme cela a été fait pour
l’enseignement supérieur catholique", a répondu Nicolas Sarkozy.


Il a annoncé qu’un groupe de travail serait rapidement constitué pour faire des propositions en ce sens au gouvernement.


Il a rendu hommage aux protestants et au protestantisme, dont il a estimé qu’il était "partie intégrante" de l’identité nationale française.


"Ce n’est pas faire injure au principe de laïcité que de reconnaître dans le protestantisme une pensée de liberté et de responsabilité humaines, une éthique forte, rigoureuse, ô combien
exigeante, un esprit d’indépendance, une volonté de résistance et, en même temps, une fidélité sans faille à la Nation et à la République", a-t-il déclaré.


Le chef de l’Etat a élargi son propos pour évoquer le rôle des grandes religions, "dépositaires d’une partie essentielle de la sagesse humaine", face à la crise économique actuelle.


"Alors que l’économie et la société redécouvrent dans la crise sans précédent qui secoue le monde un profond besoin d’éthique, alors que le progrès des sciences et des techniques met nos
valeurs chaque jour à l’épreuve et que le capitalisme est en quête de morale, le silence des grandes religions serait incompréhensible", a-t-il déclaré.


Il a en revanche estimé que ces mêmes religions n’apporteraient rien en se dressant contre la science et contre l’économie.