Ahmadinejad prie Morsi de briser le traité de paix avec Israël

Publié le 6 Février 2013

C’est la première fois depuis la révolution islamique de 1979 qu’un président iranien se rend au Caire, Téhéran ayant rompu ses relations diplomatiques après la signature des accords de paix israélo-égyptiens. D’ailleurs, depuis la révolution islamique d’Egypte, les liens se réchauffent petit à petit. Il y a quelques mois et pour la première fois de l’histoire, des navires de guerre iraniens avaient été autorisés à traverser le canal de Suez qui relie la mer Rouge à la Méditerranée.

Capture d’écran 2013-02-05 à 12.50.09

Entre les deux pays, le divorce remonte à près de trente-cinq ans. À l’époque, le nouveau pouvoir islamique iranien reprocha au président Anouar el-Sadate d’avoir offert l’asile à l’ex-chah d’Iran – qui finit par mourir au Caire, où se trouve son tombeau. Mais c’est également pour dénoncer le traité de paix israélo-égyptien que les ayatollahs chiites de Téhéran rompirent avec Le Caire. Adeptes des symboles provocateurs, ils s’empressèrent, peu après la mort de Sadate, en 1981, de rebaptiser l’une des grandes avenues de Téhéran avec le nom de son assassin, Khaled Eslamboli. Un contentieux qui les poursuivit jusque sous Moubarak, peu enclin à se rapprocher d’un pays qu’il a toujours perçu comme un élément déstabilisateur dans la région.

Mahmoud Ahmadinejad est arrivé mardi au Caire pour assister à un sommet des pays islamiques. L’OCI à ses bureaux basés dans la capitale égyptienne mais jamais les iraniens n’avaient été autorisé à venir dans ce pays.

Rejoignez JSSNews sur Facebook !

Ahmadinejad a été accueilli au pied de la passerelle de l’avion par son homologue égyptien, l’islamiste Mohamed Morsi, selon les images retransmises par la télévision d’Etat. L’Egypte et l’Iran, membres de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), qui tient son douzième sommet mercredi et jeudi au Caire, n’entretiennent pas de relations diplomatiques, rompues par Téhéran pour protester contre les accords de paix israélo-égyptiens, conclus en 1979 par le président égyptien de l’époque Anouar al-Sadate.

A son départ, Mahmoud Ahmadinejad a émis l’espoir que sa visite ouvrirait la voie à une reprise des relations entre les deux pays. «Je vais essayer d’ouvrir la voie au développement de la coopération entre l’Iran et l’Egypte», a-t-il dit. Ce qui correspondrait à la fin de la relation pacifique entre l’Egypte et Israël…. Ce qui n’est pas impossible puisque les islamistes réclament la renégociations des accords de paix de 1979.

En août, le président Morsi s’était pour sa part rendu à Téhéran où il avait assisté à un sommet des pays non alignés, effectuant alors la première visite en Iran d’un chef d’Etat égyptien depuis l’avènement de la république islamique en 1979.

Mais s’il est un sujet particulièrement sensible qui semble vouer à l’échec toute tentative de rapprochement, c’est bien celui de la Syrie. Tandis que la République islamique continue à afficher son inéluctable soutien à Bachar el-Assad, Morsi est un grand défenseur de la révolution syrienne.

Pendant ce temps là, les Etats-Unis viennent de livrer 4 avions de chasse F-16 à l’Egypte. Et le Vice-Président amércian Joe Biden vient de comparer Ahmadinejad à un singe.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

Marie-claire Muller 06/02/2013 21:10


Québec : la douleur d'un ancien musulman exilé parmi les infidèles




Un commentaire de Danois sur ma page Facebook. Danois est un ancien musulman, converti au christianisme, vivant au Québec.





__________________


Que des conneries ces derniers temps. Voiler la femme, voiler les enfants, épouser une enfant, jouir de ce mariage quand elle est bébé par des caresses et bisous, voiler les bébés de
sexe féminin, frapper la femme, lapider la femme, fouetter, amputer, décapiter, l'autre.


Qui ? Par qui ? N'importe qui par n'importe qui ! Coucher avec sa femme défunte pour la dernière fois, la femme satanique, la femme impure, la femme bête et stupide, la légitimité de
forniquer avec des esclaves à volonté, hommes et femmes, on ne tue pas un homme qui a commis un infanticide mais une femme oui. L'homme a droit à quatre femmes.


Satan est présent partout, il y aurait celui de la prière qui vous tourne le dos et vous pète dans la figure, celui qui vous distrait de votre prière, celui qui pisse dans vos oreilles pour
que vous n'entendiez pas l'appel à la prière, celui qui vient manger dans votre plat et qui grossit tant que vous ne le chassez pas par des imprécations précises, celui qui vous précède à la
salle de bains, celui qui s'interpose entre vous et votre femme lors de l'accouplement, celui qui donnait de BONS CONSEILS au prophète, les juifs et les chrétiens descendants de porcs et de
singes, la possible fornication avec vos propres soeur, mère, tante, si jamais elles se trouveraient prisonnières, esclave prise dans le butin et que vous soyez du bon côté.


Pourquoi mes parents ne connaissaient-ils pas cela, où ces choses étaient-elles cachées et pourquoi ? Et ceux qui savaient pourquoi n'ont-ils pas transmis ? J'ai mal à la peau, j'ai mal au
nom, j'ai mal à l'enfance, j'ai mal au pays, j'ai mal au Dieu, j'ai mal de n'être rien après toutes ces choses.


Loin des parents, loin d'une langue terrible et satanique, loin d'une société folle et malade, exilé, oui, cela passe encore, car l'exil parmi vous mes chers infidèles est une douceur à la
démesure des soins que vous avez prodigué à mes blessures béantes, mais voir mes parents, mes arrière-parents, bernés, voir tous ces frères et soeurs passer à côté de l'erreur, se parer
contre la vérité, mener une danse paraphrénique autour d'un totem qui n'a pas encore séché le sang de 1400 années, un sang constamment renouvelé est une horreur, une rudesse de plus pour mes
menues mains de lait.


J'écrirai, c'est tout ce que je pourrais encore offrir à vos enfants, aux miens, à toutes ces âmes tourmentées par cette calamité innommable. L'islam est une honte, une insulte portée encore
par les miens. C'est à des gens comme moi qu'incombe une bonne attaque frontale, un bon coup de pied dans la fourmilière. Que le Seigneur, le Prince et Maître de l'univers me donne le courage
et fasse que ma main ne tremble pas lui qui a fait de la parole un glaive. Amen !




Rédigé le 05/02/2013 dans Paroles de musulmans/ex musulmans, Québec | Lien permanent


 


Je pense qu'après ça +ce que l'on sait et ce que l'on voit de cette idéologie, on peut dire sans se tromper, qu'il est temps de réagir, c'est le diable et nous devons lutter contre ce
mal!CHRETIENS EN AVANT!!!!!

Marie-claire Muller 06/02/2013 16:42


Entre crapule on se comprend!!Israël  va encore morfler avec ses "adorables voisins"!En ce qui concerne le Gouvernement Obama  qui refile en douce des millions de dollars à Morsi par
l'intermédiaire de son ex éminence grise Clinton,c'est l'évidence même que le double jeu fait parti de sa politique aprés tout se sont bien les américains qui ont  contribué à remplacer le
Shas d'Iran par un ayatollah!