Al-Qaeda parle espagnol et progresse sur l’île de Majorque et au Sahara occidental

Publié le 4 Octobre 2011

Par Anna Mahjar-Barducci

Traduit de l’anglais par Nancy VERDIER

 

La garde civile espagnole a arrêté il y a quelques semaines un individu suspecté d’être au service d’Al-Qaeda. Selon les rapports de  presse, l’homme âgé de 26 ans, originaire de Cuba a été relâché après 45 minutes de mise en accusation à huis clos et placé dans l’obligation de se présenter chaque jour au poste de police le plus proche de son domicile de Cala Rajada sur la côte  nord - est de l’île espagnole de Majorque.

Selon le Ministre espagnol de l’Intérieur le jeune homme  qui s’appelleJose Ernesto Feliu Mora, était recherché pour son appartenance supposée à  Al -Qaeda et pour être en possession de 1.120 vidéos de propagande radicale islamiste diffusées sur  Internet, en grande partie produites par lui-même.  L’enquête a montré qu’il utilisait ces vidéos You Tube en relation avec le Jihad ou Guerre Sainte et qu’il se servait de leur contenu pour endoctriner des jeunes. Dans sa déclaration, le Ministère de l’Intérieur précisait que la police a également saisi chez lui des ordinateurs portables, des disques durs externes et des clefs USB.

 

Feliu Mora s’était converti  il y a longtemps à l’Islam, probablement en Espagne.  Il avait pris le nom de Khalid Siyf Allahu Almaslul et s’était  laissé pousser la barbe islamique. Pendant ses loisirs il avait appris l’arabe apparemment seul et à plusieurs reprises avait  tenté de s’installer au Pakistan pour y rejoindre des camps d’entraînement.  Des indiscrétions journalistiques avaient  révélé qu’il était obsédé par l’idée d'attaquer les troupes espagnoles en Afghanistan, tout en propageant la haine anti-américaine via le net. La police  commença à pister ses e-mails en 2010, quand Feliu Mora avait  prétendument tenté de se mettre en contact avec des leaders de mouvements fondamentalistes.

 

 

Al-Qaeda sur l’île de Majorque

 

Si Almaslul vivait avec sa mère et son demi-frère à Majorque, il n’était pas l’unique agent d’Al Qaeda dans ce cas. Plusieurs membres d’ Al - Qaeda ont séjourné sur l’île. Le plus connu fut Mamdouh Mahmud Salim, co-fondateur d’Al-Qaeda, désormais emprisonné au complexe  ADX Florence au Colorado. Salim, était né au Soudan de parents irakiens et participa à l’attaque terroriste contre les ambassades du Kenya et de Tanzanie en 1998.  Juste avant son arrestation en Allemagne, Salim vécut quelques temps dans un appartement luxueux de Majorque. L’appartement était la propriété de Ahmed Brahim, un Algérien membre d’Al-Qaeda et l’un des cerveaux des attaques de 1998 contre les ambassades. Brahim, qui apparemment avait des contacts “routiniers” avec Tariq Ramadan, fut détenu par les autorités espagnoles pour avoir financé Al-Qaeda en Espagne. Il vécut 14 ans à Majorque dans cet appartement qui servit de centre logistique pour des activités terroristes.  


Deux autres terroristes d’Al-Qaeda impliqués dans les explosions de train de Madrid en 2004 avaient séjourné à Majorque. L’un d’eux, Jamal Ahmidan, connu sous le sobriquet  "le Chinois," était natif du Maroc et vivait entouré de call-girls et de belles voitures. Juste une semaine avant les attaques de trains, il était à  Majorque pour l’organisation d’une vente de haschisch et d’ Ecstasy en vue du  financement des attaques terroristes. Juste après les attaques, cependant la  police parvint à proximité de son repaire et, Ahmidan se fit exploser dans les faubourgs de Madrid à  Leganes. L’autre homme impliqué dans les attaques de 2004 était le chef de file. : Serhane Ben Abdelmajid Fakhet, connu sous le nom de "El Tunecino" (le  tunisien).  Il avait une affaire de coeur avec Nora  la fille d’Ahmed Brahim, et venait souvent en visite sur l’île de Majorque.  Lui aussi se fit sauter à Leganes, en même temps qu’Ahmidan.

Parmi les terroristes islamistes ayant séjourné à Majorque  il y avait aussi Mohamed Achraf, condamné par la Justice espagnole à 14 ans de prison pour avoir préparé une attaque à la voiture piégée contre des bâtiments officiels à Madrid.   Alors qu’il était en prison à Majorque en 2002, Achraf parvint à organiser et à diriger une cellule terroriste avant d’être finalement transféré à la prison de Salamanque.

 

Cuba et Al-Qaeda


Les origines cubaines de l’agent suspecté de travailler pour le compte d’Al Qaeda suscitèrent des questions sur les liens entre le régime cubain et le mouvement terroriste. Le livre “For Whom the Bell Tolls”  ("Pour qui sonne le glas") de  Gautam Maitra établissait que d’après un rapport national sur le  terrorisme publié par l’Office de Coordination du terrorisme en 2006, Cuba  avait   « virtuellement » refusé de se plier à la requête des Etats-Unis  lui demandant de l’aider dans sa lutte  contre le terrorisme. « Cuba, selon ce rapport, n’a jusqu’ici fait aucune tentative pour traquer, faire barrage ou saisir les actifs des terroristes en dépit des dispositions légales lui demandant de le faire. Cuba ne s’est jamais exprimé contre Al-Qaeda ou tout autre groupe figurant dans la liste du FTO dit le rapport.  Cuba n’a rien entrepris en matière de mesures  antiterroristes »  et toujours selon ce livre,  « ne fait pas non plus partie des forum régionaux ou internationaux sur les questions reliées au terrorisme »

 

En 2007, l’Institut des études cubaines et americano-cubaines  de l’Université de Miami [UM] rapportait que le régime cubain  pourrait avoir des liens avec Al - Qaeda  par l’intermédiaire du Polisario, un groupe terroriste combattant contre le Maroc pour l’indépendance  du Sahara occidental. Cuba a sponsorisé et soutenu le Polisario depuis sa naissance en  1973. Au cours des récentes années, le gouvernement marocain  a accusé le Polisario de "coordination et coopération avec Al -Qaeda." Selon l’université de Miami, “la brigade cubaine “ constituée de conseillers et de services secrets stationnés à l’intérieur de la zone détenue par le Polisario  - pourrait bien directement ou indirectement être un des points d’appuis pour les opérations menées par Al -Qaeda et pour ses camps d’entraînement.  Du moins, il serait sage de prendre en compte le fait que les services de renseignements sophistiqués de Cuba sont susceptibles de fournir des informations d’importance et des orientations en faveur du Polisario avec l’accord tacite de les passer à l’ennemi (Al – Qaeda) d’un ennemi mutuel (les Etats-Unis)

 

En début septembre, le journal italien Il Corriere della Sera fit circuler la rumeur qu’un autre groupe terroriste, le Hezbollah, ouvrait une base à Cuba. L’information établissait que l’organisation avait choisi Cuba considéré comme un havre de sécurité à partir duquel elle pouvait élaborer des plans d’attaques contre les cibles israéliennes en Amérique latine pour venger la mort du chef du Hezbollah,  Imad Mughniyah.

 

 

Internet

 

Les liens possibles entre Feliu Mora et Al - Qaeda ont rappelé à l’Espagne que le terrorisme est toujours présent et que le pays pourrait être de nouveau attaqué.  Bien que Feliu Mora ait été relâché, ses vidéos circulent toujours sur Internet et attirent de nouveaux membres en particulier des adolescents. Son compte sur Twitter est toujours actif, et il est toujours possible d’y lire des messages contre les Chrétiens et les Juifs.  Bien que son compte Face Book soit bloqué, un site Web  a sauvegardé ce qui fut sa Front Page. Selon les médias la police espagnole essaie actuellement d’effacer ses profils sur Internet.

 

Il semble que la prochaine bataille contre le terrorisme ne sera pas seulement sur le terrain, mais aussi « sur le Net » - en particulier sur les réseaux sociaux qui prolifèrent rapidement comme moyens de recrutement de jeunes gens poussés à rejoindre le Jihad contre l’Occident.  

 

 

 http://www.hudson-ny.org/2457/al-qaeda-mallorca-sahara

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

Epicure 04/10/2011 22:16



La démocratie permet à mr Tarik Ramadan de se foutre de notre gueule impunément!


Mais que fait la police?.....Hi hi ...


Jeux pervers des  agences  secrètes d'état (Geheim Stat Polizei en bon Alllemand et GeStaPo en bonnes initiales..) qui sévissent toujours de quelconque façon partout sans atteindre
toujours les buts grandioses poursuivis...


Ramadan "jouit" donc d'une certaine latitude de mouvements... et sert d'agent double, qui Double surtout l'Occident, je présume!


Enfin, ne nous plaignons pas trop: pour le moment on arrête (et on zigouille sans doute...?) pas mal de monde dangereux un peu partout en Europe, et on nous évite pas mal d'attentats.