Alain Juppé, coup de gueule de ChristineTasin.

Publié le 7 Mars 2011

       Comment ne pas comprendre la grosse colère de Christine Tasin Présidente de Résistance Républicaine. Quand j'ai vu revenir le dinosaure Juppé (encore lui) qui fut en son temps condamner par la justice, j'ai vu rouge également. Autrefois, il était considéré comme l'homme le plus intelligent de France par Jacques Chirac, lors de la "splendeur" de sa Présidence inutile. Alain Juppé, fût Premier ministre juste avant que le trop bon Chirac décide de dissoudre bêtement, sur une idée de Dominique Villepin (encore lui), l'Assemblée Nationale en 1997.

        Il n'empêche que l'homme le plus intelligent de France sait y faire pour se rendre indispensable. Il part par la porte, il revient par la fenêtre. Depuis 35 ans, nous voyons les mêmes. Pour qu'ils ne reviennent pas, il faut qu'ils soient décédés ou grabataires.  Bref, le voilà revenu au pouvoir et tout aussitôt reparti pour rencontrer ses amis musulmans d'Egypte. Mais ceci est une autre histoire que vous raconte Christine en suivant.

Gérard Brazon

         Celui qui est devenu, horreur d'entre les horreurs, notre ministre des affaires étrangères, vient de justifier, une nouvelle fois, le titre d'islamo-collabo qui lui a été donné la semaine dernière dans l'édito de Riposte laïque, au grand dam du distingué Jean-Marcel Bouguereau, du Nouvel Observateur.   

En effet, on savait déjà que le roi des compromissions avec l’islam, avait accordé un terrain sous forme de bail emphytéotique à l’association des musulmans de Gironde pour y construire un gigantesque complexe islamique qui dépendra de Tareq Oubrou, celui qui reconnaît volontiers que les musulmans peuvent, temporairement, tant qu’ils sont en minorité, respecter la loi de la République mais qui, dès qu’ils sont en nombre suffisant, doivent appliquer la charia in extenso.
On savait déjà que le roi des compromissions avec l'islam était opposé à la loi contre la burka au nom de la « stigmatisation possible de l’islam », et avait  proclamé que l’islam était compatible avec la République parce que « la France doit être accueillante et respectueuse des différences ».

 

Les méfaits du sieur Juppé continuent : en pleine révolution  égyptienne, quand lefanatique Qardawi prêche devant des centaines de milliers de musulmans place al-Tahrir, le ministre (impossible de dire "notre ministre") va discuter avec ceux qui sont parmi les plus intransigeants des musulmans et ose dire que l'on se trompe sur eux... 

 

On se trompe sur eux, monsieur le Ministre ?

Ah bon... ces doux rêveurs qui ont pour objectif avoué d'instaurer des républiques islamiques dans les pays  à majorité musulmane ont même réussi, au cours de leur histoire,  à se faire interdire dans plusieurs pays  arabes et musulmans, comme la Syrie ou l'Egypte de Nasser (les doux Frères avaient assassiné neuf ans auparavant le premier ministre égyptien et  semblaient prêts à poursuivre leur oeuvre de mort) et leur branche palestinienne est devenue le Hamas, organisation terroristequi appelle ouvertement à la disparition d'Israël et applique de façon terrible la charia, notamment à l'endroit des femmes et des homosexuels.

Ce sont toujours les mêmes qui,  bien que prétendant avoir fait évoluer le mouvement en prônant démocratie et modernisme, ont décidé en 2007, c'était hier, que ni les coptes ni les femmes n'étaient assez qualifiés pour devenir  Président de la République !   

Ce sont les mêmes qui ont permis que naisse le Conseil européen de la fatwa , dirigé par Qardawi, qui "s’est donné pour mission d’émettre des fatwas spécialement destinées aux musulmans vivant en Europe afin qu’ils puissent rester intégralement gouvernés par la charia"(wikipedia)...

 

Mais il semble bien que l'islamo-collabo Juppé aime la démocratie à la sauce islamique, il aime la charia, il n'aime donc ni la France ni la République, ni ses valeurs : l'égalité homme-femme, et la liberté d'expression. On rappellera utilement à celui qui manie la takkia autant que ses interlocuteurs du Caire  qu'il suffit, pour savoir le vrai, d'aller lire le manifeste en 50 points du fondateur des Frères musulmans, qui est toujours d'actualité...

On y lit quelques joyeusetés propres à rassurer un ministre de la République française, prêt à collaborer avec les pires ennemis du genre humain qui soient  : 

- Modifier les lois afin qu'elles soient conformes à la charia (loi islamique) dans tous les secteurs d'activités

- Resserrer les liens entre les pays musulmans, particulièrement entre les pays arabes en vue d'un rétablissement du califat. 

- Répandre l'esprit islamique dans tous les ministères du gouvernement afin que tous les employés se sentent obligés d'adhérer aux enseignements de l'islam 

- Surveiller la conduite de tous ses employés et mettre fin à la séparation entre la vie privée et la vie professionnelle. 

- Modifier les horaires de travail en été et en hiver afin que tous puissent facilement accomplir leurs obligations religieuses.  

- Évaluer toutes les décisions gouvernementales en regard de la loi et des enseignements de l'islam. Les fêtes nationales, les réceptions, les conférences officielles, la vie dans les prisons et les hôpitaux devraient être conformes aux enseignements de l'islam. Les heures de travail devraient être établies de telle sorte qu'elles n'entrent pas en conflit avec les heures des prières. 

- S'occuper de la «question de la femme » d'une façon qui améliore son statut et lui assure une protection qui soit conforme avec les enseignements de l'islam. Ce dossier (le plus important socialement) doit se garder des positions non orthodoxes de ceux dont les opinions sont soient déficientes soient excessives. 

- Reconnaître que la fornication est un crime, quelles que soient les circonstances; un crime détestable qui mérite la flagellation. 

- Interdire toutes les formes de jeux: loteries, courses et casinos.  

- Faire campagne contre la consommation d'alcool et de drogue: le salut de la nation dépend de leur interdiction.

- Faire campagne contre le port de vêtements inconvenants et contre les conduites relâchées; éduquer les femmes sur ce qui est convenable, et être particulièrement strict envers les enseignantes, les élèves et les étudiantes, les femmes médecins et de manière générale avec tous ceux qui travaillent dans ces domaines.

- Revoir le programme scolaire offert aux jeunes filles et s'assurer qu'il diffère de celui des garçons à plusieurs étapes de leur éducation.

- Interdire la mixité entre les étudiants des deux sexes; traiter les fréquentations entre jeunes gens en âge de se marier comme un crime qui doit être puni.

- Fermer les salles de danse moralement indésirables et les boîtes de nuit, et interdire la danse et les autres passe-temps du même genre.

- Inspecter les théâtres et les salles de cinéma et choisir avec rigueur les films et les pièces qui y seront présentés.

- Censurer les chansons et sélectionner soigneusement celles qui seront diffusées.

- Choisir soigneusement les conférences, les chansons et les sujets qui seront diffusés à la radio: utiliser la radio pour éduquer la nation d'une manière vertueuse et conforme à la morale.

- Confisquer les histoires provocatrices, les livres qui promeuvent le scepticisme d'une manière insidieuse, les journaux qui encouragent l'immoralité et ceux qui profitent de manière indécente des désirs lascifs.

- Considérer sérieusement la mise sur pied d'une police des mœurs (hisba) responsable de punir ceux qui transgressent ou attaquent la doctrine islamique, tels ceux qui ne se conforment pas au jeûne du Ramadan, ceux qui ne font pas leurs prières, ceux qui insultent la foi et ceux qui commettent d'autres méfaits similaires.

 

 

      Vous l'avez compris, le sieur Juppé est indigne. Indigne d'être ministre du pays des droits de l'homme et de la femme. Le sieur Juppé est un collaborateur prêt à vendre pour une bouchée tout ce qui fait le plaisir de vivre en France : l'égalité, la mixité, la liberté d'expression, de mœurs et de religion, l'art, le primat de la loi des hommes sur la loi divine…

Monsieur Juppé est notre honte et nous ne pardonnerons pas à ce gouvernement de lui avoir donné un rôle et un pouvoir iniques, alors qu'il nous trahit de la pire des manières.

      S'il y avait une vraie gauche, encore laïque et républicaine, en France, elle demanderait immédiatement sa démission, pour complaisance grave avec le fascisme !  

      Nous espérons qu'un Nuremberg  jugera tous les islamo-collabos, et, quand ce jour arrivera, Juppé sera en bonne place !  

Christine Tasin

Présidente Républicaine

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Nancy VERDIER 08/03/2011 09:02


Je suis vraiment en phase avec l'analyse de Christine TASIN sur cet Islamo-collabo de Juppé. Cela ne m'étonne pas de lui, arriviste,suffisant, prêt à toutes les bassesses, y compris cette
dhimmitude - dans la lignée de Chirac - très dangereuse pour l'avenir. Le personnage se fait passer pour un grand homme d'Etat. En fait il a une volonté de puissance inassouvie. Il est passé maître
dans le cumul des mandats, et sait toujours rebondir et faire croire qu'il est indispensable quand il sent une faille dans le système. Qu'il ait des "désirs de présidence", ne fait aucun doute. Il
sera intéressant de voir à quel moment, il va s'ériger en "sauveur". Mais la plupart des actions qu'il a entreprises quand il était aux commandes, ont été ou des échecs ou lourdement contestées.
S'il a sans doute embelli sa ville de Bordeau, en politique étrangère, l'intervention militaire française au Rwanda (opération turquoise) est restée au mieux une grave faute politique, au
pire....je n'ose pas le dire. Il avait en 1996, décidé que Thomson Multimédia ne valait pas un clou et était prêt à le vendre pour 1 franc symbolique à Daewoo, ce qui a fait hurler les gens qui
connaissaient l'implication et le savoir-faire des ingénieurs de ce groupe. Je passe sur les grandes grèves de 95-96, l'attribution d'un logement de fonction à ses proches et à lui-même,le fait
qu'il ait pris sa retraite d'inspecteur des finances sans jamais avoir exercé à ce poste etc... Il y a aussi sous son "règne", le creusement de la dette et l'inflation fiscale qu'il a décrété avec
la CSG, la CRDS et financement du CADES. Avec un homme comme cela, on n'est pas sauvé. Pourtant,


Francis CLAUDE 08/03/2011 05:50



Merci Christine Tasin, mais hélas je pense que les Bordelais(dont je suis) sont sourds et aveugles.Bizzarement j'ai adréssé ce matin un message a G.Brazon pour lui doné mon avis sur "le" Ministre
entres autres.Mais moi j'ai une autre idée de la chose plus politiquement générale ce coquin qui n'a aucune dignité est bien capable de ce porter candidat aux présidentielles 2012, les Français
ayant la mémoire courte trés courte.Pensez vous que la belle histoire d'amour entre Sarkosy et Juppé peut durer longtemps?moi pas, j'ai appris en Afrique qu'il ne pouvait pas y avoir deux
crocodiles dans le méme marigo!!!!!



roy 07/03/2011 23:44



bravo à Christine Tasin. On savait que ce sbire de Chirac était de la même trempe mais il est bon de le redire à l'attetion des Bordelais pour les prochaines élections.



henri 07/03/2011 19:56



Haro sur le baudet !!!


Il ne l'a pas volé !


Mais qu'allait-il donc faire dans cette galère ???