Alain Juppé ment… ce n'est pas la première fois. Il fut condamné par la justice. Par Gérard Brazon

Publié le 9 Septembre 2014

Gérard Brazon interview3 Par Gérard Brazon

Alain Juppé ne cesse de mentir. Il fut condamné pour prise illégal d'intérêt. Il ment aujourd'hui sur son désintérêt pour le livre de la favorite d'Hollande. Pour autant,

       Le Journal du dimanche du 7 septembre nous apprend que le maire UMP de Bordeaux a fait ouvrir spécialement, et en avance, une librairie de sa ville, la librairie Mollat, afin de se procurer Merci pour ce moment. « Non, il y a mieux à faire », avait pourtant répondu Alain Juppé aux Jeunes populaires lui demandant samedi s’il lirait le brûlot de Valérie Trierweiler…

Alain Juppé en 2011. Souvenons-nous toujours de ce qu'est Alain Juppé.

Alain Juppé condamné à dix-huit mois de prison avec sursis, assortis d'une peine d'inéligibilité de cinq ans. Ainsi, en sa double qualité de secrétaire général du RPR et d'adjoint aux Finances à la mairie de Paris, Juppé est reconnu coupable d'avoir employé, pour son parti, sept permanents censés travailler à la ville de Paris. En droit, cela porte un nom: prise illégale d'intérêt. Pourquoi cette inéligibilité de cinq ans? Simplement parce que la loi du 19 janvier 1995 - votée sous le gouvernement Balladur, alors que Juppé était ministre - stipule que tout élu condamné pour prise illégale d'intérêt se voit automatiquement radié des listes électorales pendant cinq ans. Une peine qui, selon l'article L.O. 130 du code électoral, est automatiquement doublée: dix ans. Dans le cas du maire de Bordeaux, les trois juges ont rejeté la demande de non-inscription de cette peine au casier judiciaire.

http://www.lexpress.fr/informations/l-affaire juppe_654940.html#HlZ0ELXpWD77Abtk.99

Tout l'ensemble de la classe politique française a été ébranlé par 'un choc séismique' ce 30 janvier 2004 quand Alain Juppé, président de l'UMP (Union pour un mouvement populaire), parti au pouvoir en France, et maire de Bordeaux, a été jugé coupable par la chambre correctionnelle de Nanterre pour 'faits de prise illégale d'intérêts.' Il s'est vu infliger une peine de prison de dix huit mois avec sursis assortie d'une perte de ses droits civiques, ce qui entraîne automatiquement une peine d'inéligibilité de dix ans.

http://www.wsws.org/francais/News/2004/fevrier04/030204_Juppecondamne.shtml


Se souvenir aussi qu'il fût 1er ministre de 1995 à 1997 sous le radical socialiste Jacques Chirac. Que c'est lui qui avec Villepin, a dissous l'Assemblée Nationale et a permi à Lionel Jospin de le remplacer pendant 5 ans.

Cet homme fricote avec l'Islam à Bordeaux, fut en tant que Ministre des affaires étrangères sous Nicolas Sarkozy. Il a favorisé la guerre en Lybie.

Il est donc coresponsable avec BHL et Sarkozy des prises de pouvoir par les frères musulmans en Tunisie, en Egypte, de l'éclatement des nations arabes respectueuses des minorités religieuses laissant la place à des islamistes sanguinaires, des morts au Mali, et de favoriser une politique de soumission devant la politique des USA. Cet homme politique est non seulement un menteur, mais il est dangereux et néfaste à la France.

Il faut qu'enfin, les Français gardent en mémoire ces faits... de même que les trahisons de Nicolas Sarkozy envers les Français.

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

marie-plume 10/09/2014 10:55


Ah! Que ces choses-là sont bien agréables à lire, et combien ces piqûres de rappel devraient être obligatoirement portées à la connaissance du public et notamment de tous les Français anesthésiés
devant leur poste de TV. C'est inimaginable que nous puissions accorder notre vote pour un anti-patriote aussi oscarisé dans le déni du patriotisme et de l'honneur de la France. Cet homme est le
porte-manteau de la lâcheté dans tous ses états.

Epicure 09/09/2014 21:14


Les Français sont de linotes qui se planquent derrière la Ligne Maginot dès que le moindre vent se lève...ça n'est pas aujourd'hui qu'ils vont changer.


Ceux qui passent le Channel pour aller continuer de se battre, sont combien? en de telles circonstances...