Alerte sur les antiquités égyptiennes par Danilette.

Publié le 11 Août 2012

Par Danilette

Une jeune archéologue américaine a découvert avec effroi, sur le site archéologique de Saqqarah, la construction d'un immense cimetière moderne, à grande échelle, non encore en service mais dont l'objectif est évident : empêcher toute fouille archéologique future, il est en effet interdit de profaner des sépultures musulmanes, évidemment la réciproque n'existe pas...

Cela ne vous rappelle-t-il rien ? Cette méthode douteuse a déjà été utilisée à maintes reprises, en particulier en Israël où il arrive que de fausses pierres tombales soient installées pendant la nuit pour que le matin, on puisse invoquer l'inviolabilité du lieu. Plusieurs exemples me viennent en tête mais je n'en ai retrouvé qu'un dans un article de JSSnews"Ce ne sont pas 10 ou 20 tombes, mais 500 qui ont été planté là ces dernières années, avec des pierres de Galilée. Nos vidéos de surveillance montrent des dizaines d’employés quasiment jour et nuit, qui au lieu de nettoyer l’endroit, placent des pierres tombales fictives..."

Suite à l'article de Raymond Ibrahim  Appels des Islamistes pour la destruction des Grandes Pyramides d’Egypte, j'ai été alerté par un lecteur, Monsieur P.  :

"Ces destructions ont déjà commencées : des bulldozers sont passés cet hiver sur une partie du site de Saqquarah et un cimetière est en train d'y fleurir .. Et personne ne se bouge. Faudra-t-il que l'irréversible se produise pour réagir ? J'imagine déjà le choeur des pleureuses [....]  Egyptologue de formation, éloigné de cette spécialité par les aléas de la vie, je reste tout même attaché  à cette passion de mes vingt ans, je suis à présent paléographe professionnel, comme beaucoup, j’ai été alerté du danger couru par les pyramides à la suite d’une dépêche de l’agence Novosti. Mais le hasard a voulu que je visionne la même semaine un documentaire  de la BBC intitulé en français Les derniers trésors de l'Egypte

Ce documentaire a été tourné récemment puisqu’il fait état de la « révolution », de la disparition des forces de police sur les sites, de la « sortie » de ce bon docteur Zahi Hawass, (démission 3 mars 2011) et de son retour aux affaires, (30 mars 2011). Quelques images de ce cimetière et des bulldozers à l’ouvrage et un commentaire assez neutre, (politiquement correct obligé, je suppose), mais le visage de Sarah Parcak la jeune égyptologue américaine héroïne de ce documentaire, ne laisse aucun doute sur sa révolte intérieure. Ce documentaire fait en outre état des pillages réalisés sur les sites pendant la première époque de la « révolution ». Les images qui nous intéressent ne peuvent être sujettes à caution. De mon côté, j’essaie de contacter mes anciens camarades de fac restés dans la filière [...]" 

Extrait du reportage qui nous intéresse :

 

 

Cet extrait est tiré du passionnant documentaire "Les derniers trésors d'Egypte", un documentaire (1h24) de la BBC, qui reconstitue les nombreux édifices encore enfouis depuis des milliers d'années, grâce à l'archéologue américaine Sarah Parcak et son idée d'utiliser l’imagerie infrarouge d'un satellite de la NASA, grâce à ces techniques, elle dresse une nouvelle carte des sites archéologiques égyptiens. Selon ses études, le sphinx, les pyramides ou les tombeaux des pharaons ne représentent qu'un infime pourcentage des trésors de l'Égypte antique, car des centaines d'autres se cachent encore sous le sable.

      http://danilette.over-blog.com/

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

L'EN SAIGNANT 12/08/2012 17:16


Avec cette BANDE d'ATTARDÉS MENTAUX et de FOUS ... Il faut s'attendre à tout .... Il n'y a pas que les BOUDAH qui y passeront ... Comme chez nous dans X. mois ... années .... ! Le Louvre,
Versailles etc .... !

mika 11/08/2012 23:35


http://www.aschkel.info/article-jerusalem-faux-cimetiere-la-manipulation-des-morts-par-le-waqf-institution-religieuse-musulmane-55291759.html