Algérie : histoire d'une compagnie aérienne!

Publié le 30 Août 2010

Tout fout le camp en Algérie. Même la compagnie aérienne algérienne s’en va en guenille. Manque de moyens ? Certainement pas ! L’Algérie est riche. Très riche. Le pétrole issu des recherches des anciens « coloniaux » ont fait de ce territoire le pays le plus riche du Maghreb. Alors quoi ? Corruption ?

Je l’ignore mais j’apprends par les journaux algériens que la compagnie aérienne algérienne file un mauvais coton à défaut de voler droit.

            Quand je pense à tous ces petits « français de papiers » qui s’imaginent la grandeur de leur pays de cœur et de tripes, je me demande pourquoi ils ne veulent pas mettre leur « force de travail » au service de ce pays qui se barre en loque. Oui c’est vrai, il ne faut pas ajouter la misère à la misère. L'Algérie a autre chose à faire que de s'occuper de ces jean-foutres.

Gérard Brazon

 

L’Union Européenne a donné jusqu’au 5 novembre à la compagnie aérienne Air Algérie pour se conformer à toutes les règlementations en vigueur sur la sécurité, sans quoi elle sera interdite de vol dans l’espace aérien européen.

Les autorités européennes enquêtent depuis janvier 2009 sur Air Algérie, avec des inspections au sol régulières de ses appareils, et elles ont constaté de nombreux » manquements à la sécurité du transport de marchandises, de la navigabilité et de l’exploitation des appareils, et des licences du personnel navigant ». Un bulletin du Journal officiel de l’Union Européenne détaille tous ces points, et engage la compagnie nationale algérienne à y remédier d’ici le 5 novembre.

Plusieurs réunions ont eu lieu entre les deux parties, les autorités européennes encourageant la compagnie à redoubler d’efforts avant l’échéance de novembre. Air Algérie s’est engagé à fournir aux autorités de la sécurité aérienne un plan détaillé de mesures pour remédier à ces manquements, accompagné d’un calendrier de mise en œuvre. L’Europe a exigé des rapports mensuels, et continue l’inspection au sol régulière des avions.

Mais une épée de Damoclès oscille bien au dessus d’Air Algérie, qui pourrait se retrouver dans la même situation que de nombreuses compagnies mises sur la « liste noire », et plonger les communautés algériennes des rives méditerranéennes dans le chaos.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Francis CLAUDE 30/08/2010 16:09



moi je vous parie que tout va s'arranger nous la France allons mettre tout en euvre pour remettre la situation sur les rails afin que notre cancer puisse présenter aux instances internationales
une cie en bonne et due forme (avec nos sous bien sur)on a deja vu cela dans plusieurs pays rapellez vous la plupart des pays de notre ex empire colonial a eut sa cie nationale et elles furent
toutes sauvées par nous puis retonbées et celles qui restent sont sous perfusoion.la vérite si je ment.


ha peut etre nos amis chinois le feront ils a notre place lol



Geneviève HALET ou Bichette 83400 ou 30/08/2010 15:33



Mais l'Algérie est minée de l'intérieur, corruption, problèmes avec le peuple, attentats dont on ne parle pas en France, etc ... l'Algérie va mal. Si je n'ai pas fait d'article sur ce
pays, c'est que je ne veux pas y penser -