Algérie: (suite) à l'usage de nos "français de papiers".

Publié le 29 Août 2010

     Féroce attaque contre la destination Algérie par le Petit futé le guide touristique le plus vendu dans le monde.

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

 

          

 

 Un pays terreau de la frustration et de la jalousie, un peuple sensible uniquement aux ingérences étrangères, des hommes machos plus qu'ailleurs dans le monde, une jeunesse formée de crétins-frustrés, de pervers et de psychopathes, un quotidien sale, une hôtellerie archaïque et une milice à la solde de forces spéciales.

                

              Quand, en 2004, il lança le premier guide touristique sur l’Algérie, Le Petit Futé, maison d’édition spécialisée dans le tourisme, expliquait que l’ouvrage était " destiné à tous ceux qui sont curieux de connaître les richesses que recèle l’Algérie", qu’il réhabilite la destination et peut suggérer l’idée d’un futur voyage (lire l’interview de Jean-Paul Labourdette, directeur des collections)

http://www.lematindz.net/news/3290-...Pour l’année 2010, si on en croit un article de notre confrère El-Watan, Le Petit futé semble gagné par l’envie de dissuader ceux qui seraient tentés par l’idée d’un "futur voyage" dans notre pays, d’aller au bout de leur rêve.

Parmi les "les richesses que recèle l’Algérie", Le Petit Futé cite, en effet "le machisme", les moeurs légères, les faux barrages, les femmes battues, la frustration, la jalousie, la perversion sexuelle, l’hypocrisie, les coupures d’eau, le manque d’hygiène, le sida...

Le guide est sans nuances envers les candidats voyageurs : " N’espérez pas y trouver le confort qu’on s’est habitués à découvrir au Maroc voisin" . En Algérie, lit-on, on couche dans des " hôtels agonisants", "sordides", au service "aléatoire", où "le personnel a pris de l’âge en même temps que les piscines se vidaient, que les jardins s’asséchaient, que la plomberie s’engorgeait de détritus divers ou que la moquette aux spirales psychédéliques pourrissait" Pour ceux qui n’auraient pas tout saisi, le guide se fait explicite : " Aucun hôtel algérien ne peut être qualifié de cadre enchanteur, le service laisse presque toujours à désirer, la plomberie et l’électricité peuvent inquiéter les plus anxieux et la propreté les plus maniaques…"

Et remerciez la providence si vous parvenez à prendre votre douche : « Principale particularité qui peut être un problème : la pénurie de l’eau ! Dans les toilettes des lieux publics ou même chez les particuliers, l’eau est stockée dans un récipient qu’on déverse dans la cuvette (sans exagérer sur la quantité) en guise de chasse d’eau. Dans la plupart des cas, comme il n’y a pas du tout- à-l’égout, on ne jette rien dans la cuvette. Une poubelle est presque toujours mise à disposition. Il s’agit juste de s’y habituer ! Autre particularité : il n’y a presque jamais de papier toilette ».

(...)

Le guide s’attarde sur la condition féminine.

« Le nouveau code de la famille présenté par Bouteflika en mars 2005 est loin d’être satisfaisant. L’idéologie islamiste a complètement assombri le regard des hommes sur les femmes. On voit, mais on ne connaît pas la femme. On ignore ou on en veut à celle qui par sa seule existence vous attirera dans les filets du mal. Comme ailleurs, et peut-être plus qu’ailleurs, les femmes sont souvent rabaissées, voire battues… Il est toujours normal pour un homme algérien de lever la main sur sa femme, sa petite amie, sa fille… », lit-ont toujours dans la page 105.

« Si les hommes algériens peuvent reconnaître haut et fort que les femmes sont leurs égales, sinon supérieures, reprenant le mythe de la bonne mère, dévouée et courageuse sans qui le pays n’existerait plus, bla, bla, bla, dans la réalité, il ne reste pas grand-chose de ce beau discours qui nous surprendrait presque… »

Et gare aux jeunes racoleurs qui ne rêvent que de vous épouser pour une carte de séjour ! " Dans le sud, les gens se sont habitués à voir des bras et des jambes nus, mais ils n’en pensent pas moins ! Garder à l’esprit que vous représentez le pays vers lequel on rêve très fort de s’envoler pour un meilleur avenir… Sachez donc rester circonspecte devant toute tentative de séduction un peu incongrue », lit-on à la même page…

(...)

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Francis CLAUDE 29/08/2010 22:45



pour ma part je ne suis pas pied noir mais je connait bien la région Bougiotte qui fut suremment la perle de l'algérie Française(pardon c'est pas raciste de dire cela?)j'ai voulu avant
d'étre rapeller la haut y retourné mais ayant de par ce monde quelques relations je me suis renseigné et le constat est trop triste racket ,vols, prostitution et surtout masculine transports
imondes ville en décomposition surpeuplée et j'en passe et des meilleures il semble que cette ville bien sur a majorité Kabile soit pourtant un peu mieux que les autres !!!! merci le petit Futé
et je reste moi sur mes beaux souvenirs de lever du soleil sur les Babors et coucher sur le Gouraya