Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Irons- nous jusqu'à la folie pakistanaise du Blasphème ? Traduction Nancy Verdier

Publié le 20 Septembre 2012

Un pakistanais accusé de Blasphème à propos du film sur le prophète

Pakistani accused of blasphemy over Prophet film

  • Pakistan US Prophet F_Bake.jpg

    Des avocats pakistanais scandent des slogans anti-américains au cours d'une manifestation près de l'ambassade des Etats-Unis et devant d'autres missions étrangères à Islamabad, ce mercredi 19 septembre 2012.
    Pakistani lawyers chant anti-U.S. slogans during a demonstration, near an area that houses the U.S. Embassy and other foreign missions in Islamabad, Pakistan on Wednesday, Sept. 19, 2012.
    La manifestation d'Islamabad faisait suite à trois jours de violentes protestations contre le film anti islam au Pakistan où deux personnes ont été tuées. 

    The demonstration in Islamabad followed three days of violent protests against an anti Islam film in Pakistan in which two people were killed.
    Plus de 20 personnes ont été tuées dans les pays musulmans dans le monde au cours de la semaine passée en comptant l'attaque de l'ambassade américaine de Libye.
     Over two dozen more have been killed in protests in other parts of the Muslim world over the past week, including the U.S. ambassador in Libya. (AP Photo/Anjum Naveed) (AP2012)

Les autorités pakistanaises disent avoir ouvert une enquête au sujet d'un homme d'affaires accusé de blasphème pour avoir refusé de se joindre aux protestations contre le film vidéo et selon les dires d'avoir essayé de convaincre les autres de ne pas se joindre aux manifestations.    
Pakistani officials say they have opened an investigation into a businessman who has been accused of blasphemy after refusing to join protests over an anti-Islam video and allegedly trying to convince others also not to take part.

L'officier de police Munir Abbasi raconte que des centaines de contestataires dans la ville de Hyderabad  s'étaient rassemblés contre le film railliant le prophète Mohamed et avaient exigé que l'homme d'affaire Haji Nasrullah Khan ferme ses magasins par solidarité.
Police officer Munir Abbasi says that hundreds of protesters in the city of Hyderabad who rallied against the film that mocks the Prophet Muhammad demanded businessman Haji Nasrullah Khan shut his shops in solidarity.

Quand Khan a refusé, l'un des manifestants a dit que sa décision signifiait qu'il défendait le film.
When Khan refused, one of his tenants said his decision supported the film.

Selon le chef de la police Fareed Jan, mercredi, les contestataires revendiquaient le fait que Khan avait insulté le prophète.
City police chief Fareed Jan said Wednesday the protesters claim Khan insulted the Prophet.

Selon Jan il n'y a aucune preuve de la réalité des faits mais la foule déchaînée a fait pression sur la police pour constituer une plainte.
Jan said there's no evidence to suggest this happened and said police were pressured by the mob to open the case.

Au Pakistan le Blasphème est passible d'une peine de prison à vie ou d'une condamnation à mort.
Blasphemy is punishable by life in prison or death in Pakistan.

Traduction Nancy VERDIER

Read more: http://www.foxnews.com/world/2012/09/19/pakistani-accused-blasphemy-over-prophet-film/#ixzz26zbuAjC5

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Israël: une démocratie

Commenter cet article

Claude Germain V 20/09/2012 12:13


La plupart crevent de faim et viennent nous parasiter chez nous ,mais hélas ILS ONT LA "BOMBE"