Amendes confirmées pour une famille musulmane à Bâle

Publié le 31 Mars 2012

Les parents musulmans avaient expliqué leur veto par le souci de donner à leurs deux filles une éducation conforme aux préceptes du Coran. Des cours de natation mixtes seraient à leurs yeux incompatibles avec le sens de la pudeur qu’ils entendent inculquer à leurs enfants, avant l’âge de la puberté déjà.

Le TF leur rappelle qu’il a modifié sa jurisprudence il y a trois ans. Il considère que l’obligation de participer à des cours de natation mixtes ne constitue pas, pour les enfants musulmans non plus, une atteinte inadmissible à la liberté religieuse.

Autre verdict en 1993

En 1993, il avait rendu une jurisprudence totalement différente, qui avait fait sensation. Il avait admis le recours d’un père de famille qui s’était opposé à ce que sa fille se montre en costume de bain à ses camarades de sexe masculin.

Pour le TF, aucun des arguments présentés par les parents, dont le souci de mieux intégrer les familles musulmanes, ne justifient de revenir sur sa nouvelle jurisprudence. Il confirme tant les sanctions prononcées par les autorités bâloises que la décision du Tribunal administratif cantonal. Ce dernier avait jugé qu’il existe «un intérêt public important à ce que tous les enfants suivent les cours de natation».

Source: Le Matin

Le tribunal considère que l’obligation de participer à des cours de natation mixtes ne constitue pas une atteinte inadmissible à la liberté religieuse.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

Claude Germain V 02/04/2012 15:15


Au niveau de l'hygiene ....bonjour les odeurs......

Francis Claude 31/03/2012 19:48


je connait asser bien Bale et la mentalité Baloise, ils vont surement durcir de plus en plus leurs sanctions vis a vis de gens voulant leur imposer des dictats qui n'ont rien a voir avec leur
culture et chez eux on ne s'amuse pas avec les lois!!!

jpb 31/03/2012 15:39


si ils veulent inculquer leur culture,qu'ils repartent dans leur pays d'origine.


Ils ont rien à revendiquer ,dans un pays d'acceuille ,sinon que de ce plier à la culture de celle ci,si cela ne convient pas ils ont toujours la solution de retourner chez eux.