Amusante réflexion du journal Le Monde - UMP-FN : quand les digues se fissurent

Publié le 18 Novembre 2013

Les français parlent aux français. Les digues se fissurent et c'est tant mieux. Beaucoup de militants de l'UMP sont pour des accords avec le Front National. Ils se passent désormais des filtres politiques.

Les paroles des "élites" n'est plus entendu et c'est trés bien. Les Français vivent un drame et celui-ci est la mort de leur nation. Les prétendus gaullistes de l'UMP qui ont trahi la pensée gaulliste sont discrédités. Comment peut-on d'ailleurs se référer à De Gaulle lorsque l'on a donné les pleins pouvoirs ou quasi au parti de l'étranger, à Bruxelles. Comment osent-ils se dire gaullistes alors même qu'ils ont voté le transfert de l'examen du budget national à la commission européenne pour avis et c'est seulement aprés, que le parlement pourra se pencher et voter ce budget. C'est honteux. Tous les militants de l'UMP doivent savoir qu'ils sont trahis par leurs dirigeants. Alors qu'ils songent à des alliances dans l'intérêt de la France n'est pas une mauvaise nouvelle.

Citations du général De Gaulle.

Tout système qui consisterait à transmettre notre souveraineté à des aréopages internationaux serait incompatible avec les droits et les devoirs de la République. (1963)

 

On peut faire des discours sur l’Europe supra nationale, ce n’est pas difficile : Il est facile d’être un jean foutre ! (10 juin 1965)

Gérard Brazon

Petit bonjour en passant à Valérie Laupie que j'ai rencontré samedi à la convention et qui m'a dit apprécier ce blog. Je l'en remercie.

***** 

Roland Chassain (UMP) face à Valérie Laupies (FN), lors des législatives de 2012, à Saint-Martin-de-Crau (Bouches-du-Rhône).

Roland Chassain (UMP) face à Valérie Laupies (FN), lors des législatives de 2012, à Saint-Martin-de-Crau (Bouches-du-Rhône). | BORIS HORVAT/AFP


L'UMP et le FN répètent inlassablement le même message : il n'y aura pas d'accord national entre leurs partis. Des passerelles existent pourtant entre la droite et l'extrême droite. Dans les médias, Valeurs actuelles contribue à brouiller les lignes idéologiques en se voulant l'hebdomadaire de la droite extrême, obsédé par les thématiques de l'islam ou de l'immigration. Dans le milieu universitaire, l'Union nationale interuniversitaire (UNI) proche de l'UMP, rassemble des militants de la droite « dure » et d'autres d'extrême droite.

 

Au niveau local, des élus de la droite républicaine se rapprochent du FN à l'approche des élections municipales. Des contacts existent déjà. Avec la famille Le Pen directement à la manœuvre. (notez le ton méprisant au passage.ndlr Gérard Brazon) Trois exemples concrets illustrent cette porosité dans le Sud-Est : Avignon, Nice et Saintes-Maries-de-la-Mer.

Avignon : les élus UMP et Jean-Marie Le Pen 

Le rendez-vous aurait dû rester secret… Il a été révélé par la presse locale. Le 18 octobre, Frédéric Rogier, ex-adjoint aux finances de la maire UMP d'Avignon, Marie-Josée Roig, a rencontré Jean-Marie Le Pen. Le tête-à-tête avait été organisé par Paul Ruat, l'historique leader de la section FN d'Avignon. « Il devait valider le soutien du FN à M. Rogier pour les municipales, explique l'instigateur. Nous avions bien avancé avec lui mais la fuite a tout remis en cause… »

Lire la suite sur ce journal: article payant

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

LA GAULOISE 18/11/2013 13:15


UNE fois de plus vous avez raison : nous sommes trahis par ceux la meme qui se disent gaullistes . E t lorsque je les voie ou les entend j ai envie de  hurler mon mepris et surtout leur dire
de ne plus jamais prononcer le nom de notre generale  cele devient presque un blaspheme .