Anne Hidalgo, favorise la construction d'une mosquée financée par les contribuables parisiens.....

Publié le 17 Novembre 2012

Qui a dit qu’il y avait du favoritisme ?? Le financement de l'église orthodoxe russe est assuré par la communauté russophone elle-même  alors que pour la mosquée du XVIIIe la mairie de Paris apporte vingt deux millions d’euros.

 

Pour Anne Hildago, adjointe au Maire de Paris et “héritière présomptive” du fauteuil de Bertrand Delanoë, le projet d’édification d’une église orthodoxe russe devant le Pont de l’Alma à Paris, « n’est pas du tout esthétique ».

Voici la maquette du projet…

Il s’agit ni plus ni moins pour l’administration municipale d’exprimer, une fois de plus, son opposition – soi disant sur la forme et non sur le fond… – à l’édification d’un bâtiment ostensiblement chrétien.

Par contre, la Mairie de Paris n’a aucune objection « esthétique » à l’édification d’un blockhaus islamique rue Stephenson – comprenant mosquée et « centre culturel » –, au pôle “culturel” duquel la Mairie s’est engagée à hauteur de 22 millions d’€…

L’esthétique à bon dos, vue de gauche…

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

LOMBARD 26/11/2012 20:03


bonjour


quand passerons nous aux choses serieuses ,les corses pour finir on de bonnes pratiques!!!

Marie-claire Muller 17/11/2012 20:23


Francaisdefrance's Blog


17/11/2012


Bienvenue dans le Nantistan de Jean-Marc Ayraut


Filed under: Uncategorized — francaisdefrance @
18:08


 





Olivier Marot


17 novembre 16:07





Cette daube fait au total 3100 m2. Elle a coûté plus de 5 millions d’euros grâce aux dons des fidèles, bénéficiant d’une réduction d’impôt de 66% … soit l’Etat en tant que grand financeur
translucide au moins à hauteur de 66%. Et une subvention de 200 000 € devrait être accordée par la municipalité de Nantes pour la partie cultuelle … grâce à JM Ayrault, notre 1er sinistre, et
Pascal Bolo, son associé en dislocation laïcarde nantaise, spécialité cul en l’air locale.

L’AOIF fait naturellement partie de l’UOIF, filiale des Frères Musulmans, spécialistes en terrorisme, ou djihad pour les vierges effarouchées, c’est plus beau et oriental.


Avec comme intervenants dans le cadre de conférences de prestige pour crasseux Cheikh Abdullah Elmoslih, Tariq Ramadan, Nassima Prudor, Ahmed Jaballah, nouveau président de l’UOIF, directeur
des études de l’IESH, membre du Conseil Européen de la recherche et de la fatwa, …


L’IESH pour rappel :
http://www.dailymotion.com/video/x83rgv_agression-journalistes-dans-une-eco_news?start=5


Enfin, ce n’est pas la seule, d’ailleurs, celle des turcs a remporté la qualification de « Monument breton de l’année » … effectivement, « Jean Louis Pesked, le président de l’association (des
Architectes Bretons Contre les Discriminations), a expliqué le choix du jury « par les qualités intrinsèques du bâtiment, qui s’insère parfaitement dans le paysage nantais. La blancheur de la
mosquée évoque celle de la blanche hermine. Son minaret dressé dans le ciel est d’une très grande élégance ; il est là pour rappeler que le chant du muezzin, avec son identité propre, n’est pas
sans faire écho aux plus beaux chants bretons. » Pour les gourmands, ça ne s’arrête pas là, car « interrogé sur les motivations des membres du jury, pour un prix qui pourrait apparaître
surprenant aux yeux de certains, l’architecte enfonce le clou : « Nantes est indiscutablement en Bretagne. Mais la Bretagne est ouverture, elle est métissage. Croire que ce sont les Bretons qui
ont fait la Bretagne est une idée saugrenue, que les historiens les plus sérieux remettent en cause aujourd’hui. La Bretagne est le résultat d’invasions successives, et les nombreuses
populations extra européennes qui arrivent depuis quelques décennies apportent une très grande richesse à l’Armorique. C’est la raison profonde de notre choix. Cette mosquée est beaucoup plus
emblématique que le vieux château des Ducs, par exemple, qui symbolise une Bretagne fermée et passéiste. Sans parler des innombrables chapelles et églises, qui rappellent l’obscurantisme du
Moyen Age, la période la (presque) plus noire de notre histoire. » Jean Marc Ayrault, le maire PS de Nantes, a vu dans ce choix une reconnaissance du travail accompli par sa municipalité,
estimant toutefois que le choix aurait pu se porter sur les autres mosquées de l’agglomération, « toutes plus belles les unes que les autres ».


Source : http://breizh.novopress.info/6205/une-mosquee-elue-monument-breton-de-l%E2%80%99annee/

L'EN SAIGNANT 17/11/2012 19:25


Encore une fois; n'y a-t-il pas d'associations de DÉFENSE des CONTRIBUABLES susceptible d'engager des poursuites .? C'est ahurissant ... On Cause, On Cause et, ça mène à quoi de concret.?