Anne Sinclair: «Je suis une femme libre !»

Publié le 21 Janvier 2012

 

Anne Sinclair va officiellement lancer le Huffington Post français lundi prochain. 

Anne Sinclair va officiellement lancer le Huffington Post français lundi prochain.  

s'exprime enfin, alors qu'elle doit lancer lundi la version française du site d'information américain Huffington Post. Elle se confie ce mercredi dans Elle et raconte la joie de ce «retour à la lumière».
«Ça me fait très plaisir de reprendre mon métier, dans l'euphorie de participer à quelque chose de neuf. […] Je crois que je peux encore apporter à ce métier ! Ce qui m'angoisse, c'est le lancement d'un journal, qu'on ne soit pas prêts à temps, le stress, tout ça. Mais mon retour à la lumière comme vous dites… il a déjà eu lieu, non ? Au moins, c'est fait ! Bon, c'est vrai que la lumière professionnelle est toujours plus plaisante…»

La version française du Huffington Post sera lancée lundi, avec Anne comme directrice éditoriale. La nomination de l'épouse de DSK comme directrice éditoriale avait été évoquée ces dernières semaines par plusieurs médias sans avoir été confirmée officiellement par le Huffington Post ou par Le Monde, partenaire du journal américain pour le lancement de l'édition française.

«Je dénie à quiconque le droit de juger du mien»

Anne Sinclair, Arianna Huffington, fondatrice du Huffington Post, David Kessler, directeur de la publication de la version française, et Paul Ackermann, rédacteur en chef, présenteront cette version française lors d'une conférence de presse  lundi à 9h30. Comme la version américaine, le site mélangera informations, divertissement, opinions et blogs écrits par toutes sortes d'intervenants, dont des célébrités. Il traitera l'actualité et la politique, mais aussi la culture, les médias ou le «lifestyle» (mode, style, ...).

En faisant appel à Anne Sinclair, le Huffington Post pourra profiter de l'expérience de la journaliste, mais aussi de sa célébrité et de ses relations. Avant d'être la femme de Dominique Strauss-Kahn, la journaliste de 63 ans a eu une longue carrière dans les médias.

Interrogée par Elle sur les ennuis judiciaires de son mari et sur sa présence, constante, à ses côtés, la journaliste répond : «Je ne suis ni une sainte, ni une victime, je suis une femme libre !» Et de préciser : «Le soutien inconditionnel, ça n'existe pas. On soutient si on a décidé de soutenir. Personne ne sait ce qui se passe dans l'intimité des couples et je dénie à quiconque le droit de juger du mien. Je me sens libre de mes jugements, de mes actions, je décide de ma vie en toute indépendance. »

LeParisien.fr

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Faits Divers- Sociétés

Commenter cet article

island girl 23/01/2012 01:02


Cette sainte nitouche devrait songer à se taire!

mfh 21/01/2012 12:50


rien ne les arrete...mf

Claude Germain V 21/01/2012 12:50


Il y en a "UN" qui a bien de la chance . Je suis peut etre stupide ou naif ,mais ce n'est surement pas pour des questions d'argent ??? La notoriété et le pouvoir ...surement en partie.... 
peut etre un coté éducation religieuse ???...................ou alors un grand amour aveugle ....pourquoi pas........