Antisémitisme: Philippe Karsenty proteste contre Jacques Attali!

Publié le 20 Octobre 2009

Je me fais l'écho d'un article de Monsieur Philippe Karsenty dont le combat la chaîne de télévision Antenne 2 a fait le tour du monde. Il a fait la UNE des presses étrangères! Pas celles de la presse française hélas!  De quoi s'agit-il?
Monsieur Philippe Karsenty est devenu célèbre à travers son combat contre l’imposture médiatique défendue par Monsieur Charles Enderlin et "la fausse mort du petit Mohammed al Doura" qui est "le plus gros mensonge médiatique à caractère antisémite des dernières décennies".  Depuis lors, il a gagné son procès dans l'indifférence française! Ce qui tend à prouver l'adage "Mentez, mentez encore et encore, il en restera toujours quelque chose!" Ce film montrant un enfant et son père se faisant tirer dessus par des soldats israéliens ne fût qu'une mise en scène! Qui le sait en France?
Dans ce texte qu'il m'a fait parvenir, il s'insurge contre Monsieur Jacques Attali qui affirme très tranquillement et sans rougir qu'il n' y a pas d'antisémitisme dans les banlieues de l'Île de France! Il sait ce qu'il dit Monsieur Attali lui qui habite dans le 92! Certes, ce n'est pas le 93! Mais c'est quand même une vraie banlieue! D'accord, c'est à Neuilly sur Seine et pas à Bagneux !
Gérard Brazon


Jacques Attali vient de donner une interview qui a été publiée dans Haaretz du 16 octobre 2009 dans laquelle il affirme que « l’antisémitisme n’existe pas en France ».
  Il y déclare aussi que :  « L’antisémitisme est nul en France. C’est un pur mensonge. C’est de la propagande, de la propagande israélienne… C’est ridicule. »

Interrogé sur la difficulté de porter une kippa dans certaines banlieues, ou dans le métro, sa réponse fuse :  « Peut-être que c’est vrai, mais personne ne m’a jamais dit qu’il faisait cela. »

Interrogé sur l’antisémitisme musulman en France, sa réponse :  « Absolument pas ! »

Le journaliste de Haaretz a continué à le questionner sur l’antisémitisme en France mais Attali s’est énervé et l’a interrompu : « Ce n’est pas ce dont nous devrions parler. Je suis déçu. Nous devrions parler de sujets plus importants. Il y a des choses plus importantes à traiter que mon opinion sur un problème inexistant. »

Indépendamment de cette analyse peu commune de la situation française, il faut rappeler que Jacques Attali s’est engagé depuis de nombreuses années pour empêcher que ne soit révélée la réalité du reportage mensonger de France 2 et de son ami Charles Enderlin : la fausse mort de Mohamed al Doura.

Ainsi, à l’automne 2004, Jacques Attali est intervenu auprès de L’Express pour empêcher le magazine de publier un article de Luc Rosenzweig dans lequel il s’apprêtait à révéler l’imposture médiatique défendue par Charles Enderlin.


Bien évidemment, M. Attali a signé
la pétition de la honte du Nouvel Observateur et a aussi usé de son influence pour défendre le faux reportage de France 2.

Afin d'être complet, je tiens à ajouter il a récemment fourni un témoignage ne représentant pas la réalité dans le cadre d’un procès lié à l’affaire al Doura. Malgré tout cela, Jacques Attali continue à être invité et écouté dans des cercles juifs et israéliens.

 

La fausse mort du petit Mohammed al Doura est le plus gros mensonge médiatique à caractère antisémite des dernières décennies.
Depuis l’arrêt de la Cour d’Appel de Paris de 2008, je peux affirmer publiquement que le reportage de France 2 est un « faux reportage » une « mise en scène », une « mascarade », une « supercherie » et une « imposture ».

De même, toutes les universités, écoles de journalisme, festivals de journalisme ou colloques qui ont accepté de se pencher sur cette affaire ont reconnu la mise en scène.

Pour sa part, la télévision publique allemande ARD a diffusé en mars 2009 un reportage qui confirme que le reportage de France 2 ne montre pas la réalité qu'il prétend décrire.

Daniel Pearl a été égorgé pour venger cette fausse mort tandis que Ben Laden et la plupart des pays musulmans ont exploité cette image à des fins de propagande anti-israélienne, débouchant sur un endoctrinement antisémite (timbres, rues, places, affiches...).

 Cette fois encore, comme à chaque période de l’histoire, des juifs servent de relais aux pires accusations antisémites. Rappelons-nous Arthur Meyer, directeur du Gaulois, juif et antidreyfusard.

Certains juifs, par intérêt, par amitié, par opportunisme ou par ignorance, deviennent les « idiots utiles » de la nouvelle propagande antisémite.

 

Pendant toutes ces années de combat pour aboutir à la vérité, vous avez été très nombreux à me demander comment faire pour accélérer la révélation de la vérité.

Je vous suggère d’agir maintenant et de questionner TRES POLIMENT, partout où vous les croiserez, ceux qui défendent cette imposture et de leur demander pourquoi ils protègent un mensonge antisémite.
Philippe Karsenty

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article