Appel au meurtre de Geert Wilders. Que disent les collabos de la bien pensance?

Publié le 10 Septembre 2010

 

Feiz Muhammad, un prédicateur islamiste radical, a lancé un appel en vue du meurtre de Geert Wilders, le leader populiste du Parti pour la liberté (PVV) aux Pays-Bas.

Les services antiterroristes néerlandais (AIVD) sont en possession de l’enregistrement d’un message posté sur un site djihadiste par cette figure connue de la mouvance radicale. Etabli en Australie, Feiz Muhammad répondait aux questions de jeune radicaux néerlandais, explique, vendredi 3 septembre, le site Web du quotidien De Telegraaf, où le message peut être consulté. [voir  vidéo ci-dessous]

Dans cette intervention, M. Wilders est accusé d’insulter le prophète et de se moquer de l’islam. Dès lors, il convient de “le tuer” et de “le décapiter”, indique le prédicateur. Informé par De Telegraaf, M. Wilders s’est dit “choqué”. Il a eu, jeudi soir, un entretien avec le coordinateur néerlandais de la lutte antiterroriste, Erik Akerboom, auquel il reproche de ne pas l’avoir immédiatement informé de cette affaire.

Les services néerlandais se montrent prudents. Selon un autre quotidien, De Volkskrant, ils estiment que le message pourrait, en fait dater de 2008, lorsque M. Wilders a diffusé son film Fitna, qui dénonçait l’islam.

Le député populiste a déjà été menacé de mort et est, depuis des années, constamment protégé. Il a prévu de se rendre à New York la semaine prochaine pour la commémoration des attentats du 11 septembre. A cette occasion, il entend prononcer un discours hostile au projet d’installation d’une mosquée à proximité du site de Ground Zero. Des organisations juives américaines ont tenté, en vain jusqu’ici, de le dissuader d’effectuer ce voyage.

Aux Pays-Bas, M. Wilders mène actuellement de difficiles négociations en vue de la constitution d’un gouvernement de droite qu’il se dit prêt à soutenir de l’extérieur, ce qui suscite de nombreuses polémiques. Vendredi, un membre important du parti libéral VVD s’est dit hostile à de telles discussions : il s’agit de Gijs de Vries, ancien coordinateur de la politique antiterroriste de l’Union européenne. “Les Pays-Bas de Wilders ne sont pas les Pays-Bas de la Constitution” a-t-il commenté.

Source : Le Monde

————————–

           Vidéo officielle parue sur le site du quotidien Telegraf.  L’intervenant, Feiz Mohammed, déclare en résumé que toute personne critiquant l’islam doit être tuée et décapitée. D’après l’article du Telegraaf, l’indidivu est considéré par les agences de renseignement dans le monde entier comme l’un des principaux idéologues jihadistes et comme une inspiration majeure pour les musulmans radicaux en occident. Nous ne pouvons ni traduire ni sous-titrer ce document (en anglais).

Nous reprenons un commentaire trouvé sur un autre site, et qui reprend les mots du journal néerlandais :

«  “Le principal idéologue jihadiste et l’inspiration majeure des radicaux partout dans le monde” est le prophète Muhammad. Courir après ces grandes gueules qui font l’actualité, c’est perdre son temps et sa boussole.»

 

Vidéo : « Quiconque se moque de l’islam aura la tête tranchée

Source : Telegraaf via Vlad Tepes - Voir la traduction Google de l’article néerlandais.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Francorital 10/09/2010 22:01



Ce prédicateur islamiste radical nous confirme que sa religion est imprégnée "d'amour et de tolérance"...


Mais quand donc nos service secrets occidentaux se décideront-ils à éliminer physiquement tous ces "saints hommes" qui menacent la planète ?


Je ne le répéterai jamais assez que l'Europe est gouvernée par des ânes !


N'attendons plus pour donner les pleins pouvoir à des hommes de la trempe de Geert Wilders !



Francis CLAUDE 10/09/2010 13:45



hier CH Tasin maintenant Wliders ne parlons pas des anciennes fatwa! et dire que les Français sont con sternés par la condanation d'une iranienne chez elle et font des manifs des interventions
sur les médiats etc etc... que vont ils alors faire si demain c'est une de leur femme??parce qu'avec le comportement qui est de mise chez nous cela va arriver avant longtemps...mais pour les
notres je ne vois pas beaucoup d'agitation normal?



Francis NERI 10/09/2010 10:32



Au nom de la liberté de parole et de culte, aux USA on déplore qu'un pasteur extrémiste veuille brûler le Coran, on manifeste même pour autoriser une mosquée
sur les lieux du massacre islamiste du 11/09


En France on nous interdit de manifester pour extirper la Charia du coeur des musulmans, éviter de les discriminer et préserver ce qui,
parait-il, existe encore comme lien social entre les communautés.


Moi je crois qu'on nous roule dans la farine et j'aimerais bien savoir pourquoi et au nom de quels intérêts ?


Moi je crois que brûler ou pas le Coran, "ils" vont essayer d'avoir notre peau et je me souviens d'une règle essentielle que l'on a un peu oubliée.


IL N'Y A PAS DE LIBERTE POUR LES ENNEMIS DE LA LIBERTE !


Moi je dis aussi : arrêtons de tendre toujours l'autre joue, et çà c'est un message direct aux Chrétiens, dont je fais partie, même si je ne suis
pas pratiquant, et au pape en particulier, STOP ! STOP ! STOP !


Que tous ceux qui sont d'accord avec ce qui précède nous rejoignent, Résistance Républicaine est fait pour eux !  


Francis NERI


Responsable Résistance Républicaine Alsace 


http://semanticien.blogspirit.com


 



Gérard Brazon 10/09/2010 14:59



Je partage totalement. Il devient non pas indécent ce discours de compassion, il est tout simplement dangereux. J'ai l'impression de voir un troupeau de moutons
partant joyeusement à la fête de l'Aïd.