Après Laurent Obertone, Véronique Genest agressée par les pédants Caron-Polony - par Alain Dubos

Publié le 11 Mars 2013

Madame Genest est donc passée à son tour devant le tribunal de Monsieur Ruquier. Lequel Président, assez discret cette fois, s’est contenté de regarder ses deux assesseurs, Madame Polony et surtout Monsieur Caron, donnant de la canine au partage de leur proie.

par Alain Dubos - Riposte-Laïque

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=Bc-OlMHY7-w

Venue parler des services aux expatriés et de son projet francophone pour les pays méditerrannéens couverts par la circonscription électorale dont elle brigue le siège en tant que suppléante, notre Julie Lescaut nationale s’est vue sommée de s’expliquer jusqu’à plus soif, via son penchant pour Israël, sur ses prises de position concernant l’Islam. N’ayant manifestement pas suivi le féroce procès fait à Laurent Obertone quelques jours auparavant, elle a découvert, novice en politique, sidérée, comment on peut planquer le discours désinformant du pouvoir médiatique (et du pouvoir tout court) sous le manteau d’un supposé travail journalistique. Face à elle, deux professionnels de la chose parfaitement rôdés à la méthode, agissant en binôme. Harcelée sans trève, elle a fini la soirée « sonnée » selon ses propres termes, au bout, toutefois, d’une résistance assez admirable.

Il est dommage qu’elle ait flanché sur le Processus d’Istambul, épaisse manoeuvre de l’OCI(1) pour faire passer à terme la charia dans les moeurs et coutumes du reste du monde (2). Monsieur Caron semblant tout ignorer de la chose (fait étrange pour un ex-reporter de terrain), un exposé calme, façon Obertone, de cette stratégie de conquête, eut été fort utile à cet instant de l’émission. Le jury se foutant totalement du sort de la langue française autour de la mare nostrum, il y avait là, tant qu’on y était et puisqu’il ne voulait rien entendre de ce problème culturel, une belle opportunité d’éclairer le public sur les vrais objectifs de la religion de paix.

Un Pascal Hilhout, un Salem Benammar, eussent été pour Madame Genest de précieux auxiliaires. Mais il y a fort peu de chances qu’ils aient un jour l’occasion de s’exprimer sur les plateaux du service public. Ce serait, je pense, au tour de Monsieur Caron et de Madame Polony, pour ne citer qu’eux, de subir l’assaut de vrais experts. N’y pensons plus, enfin, si, espérons tout de même.

Cette émission « On n’est pas couché » rappelle par maints aspects les jeux du cirque. Elle possède cependant la vertu de délimiter précisément une ligne de front. D’un côté, en nombre croissant, des gens lucides sur les énormes enjeux d’une politique migratoire suicidaire, vectrice de conflits de toutes sortes et de péril civil, de l’autre, des étouffeurs de témoins pour qui tout baigne dans l’ordre naturel des choses. D’un côté, des citoyens alarmés, toutes tendances politiques confondues, de l’autre des censeurs chargés de les faire taire.

De telles rencontres n’étaient pas imaginables il y a un ou deux lustres, sur le sujet qui nous intéresse ici. Elles vont être de plus en plus fréquentes, de plus en plus tendues. Elles sont par avance nécessaires dès lors que l’opinion longtemps quiescente de ce pays s’éveille aux mortels dangers qui menacent son existence même.

Alain Dubos.

(1) Organisation de la Conférence Islamique regroupant 57 pays musulmans ou à dominante islamique.
(2) Processus visant à instaurer une charte des Droits de l’Homme en pays musulman, dont la phraseuse philosophie embaumée de jasmin se résume en un seul mot : charia.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Marie-claire Muller 11/03/2013 16:37


Vidéo – Polémique Véronique Genest : Renaud Revel s’est couvert de ridicule chez Morandini


mars 10th, 2013 D -
Europe-Israel.org















Vendredi matin sur Europe 1, Jean-Marc Morandini annonçait que France 2 a puni Véronique Genest pour délit d’opinion*. Renaud Revel – retenez bien son titre: rédacteur en chef à l’Express et spécialiste des médias, en commentant la
décision, s’est couvert de ridicule (vidéo) :


 



Des prises d’opinion « à la fois contestables et contestées »?



 


Il explique que France 2 (qui a refusé la participation de Véronique Genest à une émission) « a mis son véto en raison de ses prises d’opinion qui sont à la fois contestables et
contestées… »





Puis il fait son florilège des propos « contestables et contestés » de Véronique Genest, qui m’ont fortement interpelés (souvenez-vous, Revel est « rédacteur en chef à
l’Express et spécialiste des médias »!) :


Propos « contestable et contesté » numéro 1 :


« Véronique Genest a déclaré : « Comme beaucoup de Français, j’ai peur de l’islam »


Un sondage Ifop Le Figaro d’octobre 2012 (1) révélait que 68% des Français ont peur de l’islam. En janvier 2013, un autre sondage, réalisé par le Monde cette fois (2), indiquait que 74% des
Français estimaient que « l’islam est une religion intolérante ».


74% des Français qui approuvent Véronique Genest, c’est une position « contestable et contestée » ?


Et vous, Renaud Revel, qui vous approuve ? Les quatre bobos du Café de Flore à St Germain des Près ?


Propos « contestable et contesté » numéro 2 : 


 « Elle (Véronique Genest) a tenu ses propos là qui valent leur pesant de semoule : ‘ils vivent très bien à Ramallah, ils ont des très belles maisons, et des beaux 4×4’. Il manquait plus que les jacuzzis, le golf et les casinos », ajoute railleur Renaud Revel.


 


Pause zapping…


Je peux comprendre que Renaud Revel refuse de lire un média « ultra-sioniste » comme France 24, qui, dans un reportage du 6 décembre 2012 sur Ramallah intitulé « Les nouveaux
nababs de Ramallah » (3), écrivait :


« Des villas de luxe, des hôtels chic, des femmes qui arborent des sacs Vuitton… Une classe riche s’affiche sans complexe à Ramallah, donnant une autre image de la Palestine récemment
« promue » État observateur à l’ONU. »


«  Le quartier résidentiel huppé de Masyoun en témoigne. Là, des villas de luxe au style italien se vendent jusqu’à 1 million d’euros. »


Je peux comprendre aussi que Renaud Revel ne fasse pas confiance à une radio « de propagande israélienne », en l’occurrence France Inter (!), qui, dans sa revue de presse du 12
septembre 2011, intitulée « Un risotto à Ramallah » (4), expliquait :


« A l’entrée du restaurant-discothèque Orjuwan, il y a des 4X4 luxueux et jeunes filles court vêtues perchées sur des talons aiguilles »



Ramallah, destination branchée selon l’Express



Là où je ne comprends plus, c’est que son propre magazine, l’Express donc, consacre un article entier (5) à Ramallah en expliquant :


« les amateurs de fêtes nocturnes ont désormais le choix entre Tel-Aviv, Beyrouth et… Ramallah » car « la capitale de la Cisjordanie fait son entrée sur la carte des destinations
branchées », et qu’ « une frénésie d’investissements et de consommation s’est emparée de Ramallah, où les restaurants et les tours de bureaux poussent comme des champignons. »



Renaud Revel a-t-il un emploi fictif à l’Express ?



Et je m’interroge : Renaud Revel est-il vraiment « rédacteur en chef à l’Express et spécialiste des médias », ou est-ce un emploi fictif ?



Son rédacteur en chef juge l’Express « contestable et contesté »



L’Express aurait un rédacteur en chef qui ne connaît pas les sujets développés sous ses yeux et dans son magazine ?


Sacré coup dur pour l’Express, qui devrait peut-être envisager de se séparer de Renaud Revel : comment convaincre les lecteurs de lire l’Express, si son rédacteur en chef le juge
« contestable et contesté » ?


Renaud Revel devrait peut-être démissionner de ce traitre magazine qui a détruit son mythe du Palestinien opprimé…


Si les propos de Véronique Genest, que tout un chacun a entendu à France inter et lu dans l’Express « valent leur pesant de semoule », Renaud Revel, lui, y pédale allègrement.


En professionnel intègre, gageons que Renaud Revel s’empressera de faire semoule honorable, qu’il présentera ses excuses à Véronique Genest dont les propos rigoureux reflètent la stricte réalité,
et qu’il évitera, à l’avenir, de parler de sujets qu’il ne maitrise pas.


PS : Vous aurez remarqué que je n’ai pas relevé, lorsque Renaud Revel compare Véronique Genest à Dieudonné. Je laisse le soin à d’autres de lui expliquer que
l’antisémitisme est puni par la loi française, mais que la loi n’interdit pas d’avoir peur – de l’islam ou d’autre chose. Je laisse à d’autres le soin de lui expliquer ça, car lorsque des gens
intelligents font semblants d’être bêtes, ils y parviennent avec un talent qui m’impressionne


 © Jean-Patrick Grumberg pour

Pivoine 11/03/2013 16:15


Pour autant, je n'ai aucune estime pour Véronique Genest. Dans cette même émission, elle affirmait que s'il fallait défiler contre le F.N. comme en 2002, elle n'hésiterait pas. A-t-elle au moins
compris, elle qui se déclare islamophobe, que ce parti est le seul à empêcher l'islamisation de son pays ? ? ? Soit elle est idiote, soit elle craint de ne plus pouvoir tourner (personnellement
je ne regardais pas Julie Lescaut)...

mika 11/03/2013 12:07


http://www.youtube.com/watch?v=eIUKt-mRgHs


Aymeric Caron (tout seul) face à JM Le Pen


Vous ne lui reconnaitrez ni le look ni l'agressivité haineuse qu'il affiche chez Ruquier ou on pratique la chasse en meute.