Informations contradictoires... Assad aurait été tué ou blessé?

Publié le 25 Mars 2013

башар асад интервью

Nouvelles de Russie - Photо: EPA

Le président de Syrie Bachar al-Assad a tenu une réunion secrète avec ses généraux. Lors de la rencontre il a exposé des craintes pour sa vie et a ordonné aux généraux de porter une frappe de missiles massive contre Israël et l'Egypte s'il est tué. Des médias israéliens en font état se référant à des sources bien informées à Damas.

La Syrie est officiellement en état de guerre avec Israël et l'Egypte est tombé en défaveur vis-à-vis d'al-Assad parce que les Frères musulmans au pouvoir dans ce pays ont soutenu, dans le conflit syrien, des groupes rebelles et non pas le gouvernement en place. /L

D’importants échanges de feu entre Israël et la Syrie, dans la nuit de dimanche à lundi…

C’est la très sérieuse Metulla News Agency qui a donnée l’information – et c’est d’ailleurs la seule. Mais au vu de son emplacement physique et de ses réseaux dans le nord d’Israël, on peut considérer que ce qui y a été publié est fiable.

Capture d’écran 2013-03-25 à 01.30.07

Selon ce site d’analyse et d’information, des combats importants ont eu lieu entre les armées israéliennes et des forces syriennes.

De véritables combats à l’arme lourde se déroulent actuellement dans un périmètre précis situé en territoire israélien entre Massadé, au Nord, et Bukata, à 3,7 km plus au Sud.

Les bureaux de la Mena sont situés à moins de 20 km du lieu des affrontements et les responsables connaissent parfaitement des témoins sur place.

Nous faisons état de tirs nourris de roquettes et de nombreuses explosions, lourdes, qui génèrent une importante anxiété chez les habitants du Golan. Des policiers et des forces de la Mishmar Ha-Gvoul, la police des frontières, nous ont dépassés se dirigeant vers l’épicentre des affrontements. La Brigade Golani, actuellement déployée sur le plateau, gère la situation et des appareils de l’Armée de l’Air survolent la région. Cette fois, il ne fait aucun doute que nous sommes en présence d’une opération concertée de nature agressive, dans laquelle l’ennemi poursuit un plan préétabli.

Nous ignorons encore s’il s’agit d’une action menée par l’armée de Béchar al Assad ou par les milices insurgées.

Et les reporters d’ajouter:

A 22h10 locales, il y a encore eu des explosions et on a entendu des rafales d’armes automatiques, probablement des mitrailleuses.

Saleh, un habitant du bourg de Boukata, qui demeure à quelques mètres de la frontière syrienne, nous a confié : « j’ignorais que ma maison fût capable de trembler de la sorte sous le souffle des canons. C’était terrifiant ».

Joint par JSSNews, l’armée s’est refusée à tout commentaire mais il semble que les armes se soient tuent vers minuit.

A présent, reste aux analystes de commenter la situation ? Est-ce une tentative de déstabilisation contre le gouvernement syrien ? Est-ce une action menée pour le compte de la Turquie et des Etats-Unis par Israël suite aux dénouements géopolitiques en cours ? Est-ce plus simplement une « réponse » aux très nombreux « tirs intentionnels » des Syriens sur le territoire israélien ? S’il est encore trop tôt pour le dire, chacun garde quand même en mémoire les mots d’Obama à Jérusalem la semaine dernière : « le gouvernement Assad vit ses derniers jours… »

Et dans le même temps, il n’y a toujours aucune confirmation ou infirmation officielle de l’Etat de santé, de vie ou de mort, du dictateur syrien. Plusieurs sources arabes, en Syrie, en Tunisie, mais aussi des sites arabes israéliens et hébraïsants, affirment qu’il aurait été au moins grièvement blessé, sinon tué, par un de ses gardes du corps.

Par Théo Fratti – JSSNews

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article