Assez que l'on insulte en permanence les "souchiens" en oubliant qu'ils sont le plus souvent des victimes!

Publié le 21 Mars 2012

Je tiens à réagir aux accusations latentes dans la presse laissant penser à un racisme populaire et pointant du doigt les fachos français un peu coupables quand même par leurs mœurs douteuses d’avoir plus ou moins contribué à la montée de la haine conduisant aux meurtres des enfants et des militaires de Toulouse et Montauban.

Il est d’ailleurs curieux que toutes les victimes soient ramenées immédiatement à leurs origines respectives : des Juifs, des Maghrébins « musulmans », un Antillais.

En temps normal on nous martèle pourtant qu’ils sont à 100% Français et qu’il est malséant de considérer leurs origines. Et c’est d’ailleurs en tant que Français que le pays en porte le deuil et que les écoles observent une minute de silence. Or c’est curieux, pour les médias et l’ensemble des intervenants de cette affaire, leur « francité » semble moins nettement moins évidente maintenant qu’ils sont morts. Comme si leur statut de victimes prenait plus de sens et d’ampleur si on leur en ôtait le caractère hexagonal.

A ce stade de l’enquête toutes les pistes restent ouvertes, meurtrier raciste et antisémite, déséquilibré, islamiste, extrémiste de gauche, tueur à gages (nous sommes en période pré-électorale)… Bref, ce ne sont pas les possibilités qui manquent.

Alors bien sûr dans ce monceau d’infos qui fusent, une piste est privilégiée par les médias et les politiques soucieux d’accuser le bouc émissaire de service : l’extrême droite raciste, fasciste voire nazie. Facile ! Alors peut-être que ce tueur monstrueux vote très à droite mais peut-être pas et bien malin aujourd’hui qui peut l’affirmer.

Je tiens d’ailleurs à féliciter la perspicacité de ceux qui ont immédiatement su que le tueur était de type européen alors qu’il vêtu d’une combinaison intégrale et coiffé d’un casque sombre également intégral… Bravo !

Pour Charlie-Hebdo la question est réglée, la police ne sait toujours pas qui a commis ces meurtres effroyables mais Charlie a l’air de connaître l’assassin puisqu’il sait déjà qu’il est lepéniste. Encore bravo !

Pas mieux chez Paris-Match qui n’hésite pas à montrer des jeunes gens tenant une banderole où il est écrit « en France on tue des Juifs, des Noirs et des Arabes ». En clair, les Français qui ne se retrouvent pas dans ces trois catégories, non seulement ne seraient jamais victimes mais en plus ils sont là implicitement accusés, au moins de se rendre complices de crimes. C’est très grave, choquant, insultant et inacceptable !

 

Que fait-on des morts qui sont tués quotidiennement en France et qui ne répondent pas aux critères sus cités ? Que se passerait-il si des Français se mettaient à déployer des banderoles disant « en France on tue des Chrétiens, des Blancs et des Femmes » ? Vous imaginez le tollé ?

Et c’est pourtant ce qui se passe mais Pujadas, Pernaut et les autres n’en disent rien.

Alors remontons un peu l’actualité entre le 11 mars, date du premier meurtre et le 19…

Le 12 mars à Vaux-en-Velin des Roms ont été attaqués par des « jeunes de type maghrébin » menaçant de revenir les brûler. C’était des Français blancs et racistes peut-être ?

Le 16 mars, deux jeunes juifs ont été tabassés par des Maghrébins et des Africains uniquement parce que l’un d’eux portait une kippa. Les faces de craie ne sont pas toujours pas dans le coup, c’est bête…

Le 17, Marcel, un retraité de 81 ans a été abattu d’une balle dans la tête à bout portant dans son hall d’immeuble. En avez-vous entendu parler ? N’est-il pas aberrant que ce genre d’acte se soit tellement banalisé qu’on n’en parle même pas dans le journal ? Est-ce qu’une balle dans la tête d’un homme à bout portant est moins grave qu’une balle dans la tête d’un enfant ? Dans un sens bien sûr parce que l’enfant a toute sa vie à faire, qu’il est innocent et qu’on ne doit surtout pas tuer un enfant. Mais au fond n’est-ce pas aussi terrible d’imaginer que n’importe qui peut à n’importe quel moment se faire abattre comme un chien sans que cela ne suscite l’intérêt de personne ?

Le 18 mars à Bordeaux des catholiques ont été insultés en sortant de la messe. Ce qui n’a pas franchement ému nos politiques ni nos médias mais imaginez si les insultés avaient été d’une autre religion…

Le 19 mars, deux hommes ont été condamnés à des peines de prison pour avoir passé à tabac en 2010 un Sénégalais sous prétexte qu’il ne respectait pas le ramadan. Les Français mécréants n’ont généralement pas de difficulté à manger et à fumer pendant le ramadan.

Le 19 encore trois agressions sur des Français ont eu lieu dans la région de Nantes dont l’une particulièrement monstrueuse puisque la victime est une jeune fille de 14 ans qui a été massacrée dans des toilettes par un Angolais. En France on massacre aussi des non juifs, des non arabes et des non noirs. La seule différence c’est la relégation de ces faits au second plan par les médias.

Le 20 mars un rapport de l’Observatoire sur l’intolérance et la discrimination religieuse en France a répertorié que 84 % des actes de vandalisme contre des lieux de cultes visent les lieux… chrétiens. Eh oui, en France on profane majoritairement des lieux chrétiens et très peu de lieux musulmans ou judaïques et pourtant ce ne sont que lors de ces derniers que les médias s’agitent. Etonnant non ?

D’ailleurs ce qui est étonnant aussi dans cette affaire, c’est qu’aucune manifestation n’ait été organisée par les musulmans suite au décès de deux d’entre eux. Le troisième militaire Abel Chenoulf était lui catholique pratiquant et non musulman. Car d’habitude lorsqu’un musulman décède c’est l’occasion de manifester bruyamment dans les banlieues, or là rien, pas de réaction, silence total.

Est-ce parce qu’ils étaient paras et servaient la France ? Cela pourrait-il faire de ces malheureux des renégats ? Il est intéressant sur ce point de noter que les Français ont unanimement déploré les décès des leurs, en tant que serviteurs du pays et donc pleinement adoptés. J’ai pu voir un peu partout sur la toile de très nombreux et très touchants témoignages, des bouquets de fleurs, des chandelles, des pensées émues, des prières de catholiques… Je n’ai vu nulle part le moindre propos offensant leur mémoire en raison de leurs origines ou de leur culture.

Alors j’en ai plus qu’assez que partout on nous taxe de racistes, de fascistes, d’antisémites ou de je ne sais quoi encore ! J’en ai assez qu’on considère que les malheurs des communautés soient considérés comme plus graves et moins acceptables que ceux des Français ordinaires ! Un viol, une bastonnade, un égorgement, une balle dans la tête ou une profanation ne sont pas plus acceptables quand le Français est souchien et il est urgent de rappeler que ce dernier est cependant beaucoup plus souvent la victime du racisme et de l’intolérance que qui que ce soit d’autre.  

Les Français sont un peuple ouvert, râleur souvent, mal embouché parfois, grande gueule certainement, mais ils ne sont pas racistes. Honte aux médias asservis qui manipulent l’opinion, qui mentent et qui nous pourrissent l’existence.

Ça suffit !

Caroline Alamachère

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

choisy 21/03/2012 22:58


pour moi , il est temps que notre pays retrouve ces valeur: est Français et reste Français celui qui ne fait aucun attentât .


autre chose j ' ai été dégoutté d ' entendre au info  : un néo nazi au yeux vert ????


c ' est une parol de trop car c ' est les blanc que l ' on attaque !!! de plus les petits à qui on n ' avait dit : c ' est un crime raciste . la France et les Français comme moi ont le
droit de vivre en pays dans notre pays  sens subir les attaques de tout genre , trop de chose que l ' on nous cache , marre de ces bobos fachos de sale gauchistes et une droite tordu ,
corompu qui preche l ' islam et ces valeurs ????


 une sous chienne



S. Dekerle 21/03/2012 19:22


Une belle brochettes de naïfs sur la photo d'illustration, en voilà quelques un totalement lavés par la propagande et complètement désinformés. Z'ont pas tout compris au film ces malheureux...

Yves IMBERT 21/03/2012 15:59


Votre article  devient d'autant plus pertinent que l'on connait maintenant le nom de celui qui apparaît comme le principal suspect et  se revendique de l'ISlamisme, oh pardon d'ALquaIda
ce qui n'est quand même pas pareil et évite de stygmatiser les musulmans

mika 21/03/2012 15:30



« Stéphane Hessel, indigné en toc »


http://u-f-j.org/2012/01/26/542/