Attaque d'une caserne en France de par une jeunesse qui s'ennuie. Par Gérard Brazon

Publié le 2 Juillet 2011

Oh ce beau pays de France ou la jeunesse est si malheureuse, si incomprise et tellement défavorisées.

Particuliètrement celle qui vit dans les banlieues difficiles et je vous passe le reste... Le manuel que l'on m'a remis avant de partir en ZND (zone de non droits) est épais.  mais il est nécessaire pour ne pas faire d'erreur de vocabulaire. C'est pas ma première banlieue de France. J'ai baroudé, jen ai vu avant la rubrique "Les métiers du loisirs". Bref, cette jeunesse, la même, toujours la même, qui se ressemble d'une cité à une autre, d'un département à un autre à ce demander d'ailleurs, s'il ne partage pas tous la même origine. Si me dit-on dans l'oreillette, Ah bon, il ne faut pas le dire. Pardon, cela m'échappé. C'est dans le manuel ! Oh pardon!

Je reprends, Vous l'avez compris, cette jeunesse sans emploi s'ennuie, elle se morfond, se terre chez elle et révise ses devoirs de Math, de Français, d'Hisroire Géo et autres Sciences de la terre ou Humaine. Non me dit-on dans l'oreillette, elle ne révise pas.

Vous êtes pas drôle vous! Mais alors qu'est-ce qu'elle fait? Elle glande aux pieds des immeubles! Pardon?  Elle vend de la drogue? Ah d'accord, la jeunesse française a redécouvert un bon vieux métier de France: droguiste. Ah quelle belle jeunesse tout de même. T'es trop con me glisse-t-on à l'oreillette.  Cela doit-être une erreur.

Je suis journaliste tout de même, je fais mon métier et j'essaye de donner du sens à la réalité. Non mais... Je veux bien parler de la jeunesse moi, mais un peu respect. Je sors de la rubrique jardinage...

Ce pastiche que l'on pourrait entendre sur nos chaînes de télé ne serait pas si étonnant que ça. Nos journalistes ne vont pas uniquement en Afganistan à la recherche de l'info ou du scoop qui rapporte, ils vont aussi dans les cités se rendre compte. Enfin c'est ce qu'ils disent.

Plus difficilement ces derniers jours car désormais, en France, dans nos Cités, minis territoires en dehors de la République, sous charia, il faut montrer patte blanche aux postes de contrôles comme à Marseille Est.

Imaginez, vous êtes livreur, médecin, infirmier, des djeunes défavorisée vous demandent vos papiers, fouillent votre véhicule et vous colent un surveillant mineur pour contrôler vos allées et venues. C'est le Karcher à l'envers. Là, à ce moment précis, vous ressentez comme un grand vide, vous vous dites que le cran au dessus c'est d'être otage en France, dans une des 730 zones de non droit. Vous songez à la myriade de policiers qui protège le Président de la république et vous, dans votre camion de livraison, si vous n'allez pas vous ramasser un pain au passage. Même pas un toucher d'épaule, un vrai pain qui fait mal.

Grand moment de solitude et souvenir de toutes ces promesses sur la Sécurité, sur la Police, sur la Justice, sur la sévérité des peines, etc. Les jeunes se marrent:  Ouad la,  z'y va, nique ta mère on t'attends à la sortie!  Vous êtes conscient que c'est à peu près les seuls mots de français qu'ils connaissent. Ned cherchez pas à dialoguer. Ils ne savent pas. Ils imitent "les frères" de la Côte d'Ivoire. Les "frères" d'Irak, "les frères" de je ne sais où mais en aucun cas ils imitent la jeunesse d'avant hier, celle qui avait la trouille des parents et du képi. 

Retour à l'autorité? A 15 ans il font 1,85 m, Le petit vieux du coin a abandonné l'idée de leur botter le cul comme autrefois il le faisait pour ses gosses. Trop dangereux. En plus il est blanc ce qui serait une circonstance aggravante pour les chiens de garde de pensée correct. "Un vieux a pété les plombs, il a voulu botté le cul à 15 djeunes innocents qui ne faisaient rien de mal. Un dépot de plainte pour racisme est déposé par le procureur à la demande des organisations de lutte pour les droits pour tous." 

La Police? Elle se dérange après avoir attendu une bonne demi-heure. Le temps de contrôler si les informations se recoupent. De toutes les façons, aller au casse pipe ce n'est déjà pas drôle, mais se faire ramasser par la justice derrière, c'est carrément flippant. Surtout qu'en plus, la plupart des policiers habitent dans les Cités et comme les gendarmes, leurs gosses vont dans les mêmes écoles que ceux d'en face. Ca calme...

Alors la Police elle attends le plus souvent qu'on lui donne l'ordre d'y alller. Mais pour de bon, pour une remise à l'ordre. Elle peu attendre longtemps encore. Même en cas d'émeutes, à la veille d'élections, les habitants peuvent crever tranquille pou peu qu'ils ne manifestent pas. 

Voilà une information marrante. Pendant que nos soldats meurent, tuer par des musulmans, des djeunes envahissent une caserne française à Castre. Je me demande s'il ne serait pas temps d'inverser le mouvement. Faire revenir les armées et mater les rebellions à l'ordre public. On ne nous dit pas l'origine des djeunes. Il paraît que ce des jeunes français.

Gérard Brazon

 

Castres. Une bande de jeunes armés attaque la caserne

Le planton a été aspergé de gaz lacrymogène par une bande qui voulait entrer dans la caserne./photo archives.
Le planton a été aspergé de gaz lacrymogène par une bande qui voulait entrer dans la caserne./photo archives.
Le planton a été aspergé de gaz lacrymogène par une bande qui voulait entrer dans la caserne./photo archives.

 

 

 

 

De graves événements se sont enchaînés au cours de la nuit de mercredi à jeudi. « Il se passe quelque chose d'anormal et d'une violence inhabituelle », reconnaît-on officiellement du côté du 8e RPIMa à l'évocation des faits qui se sont produits vers 23 h 30 mercredi. « Un groupe d'individus a tenté de faire intrusion dans l'enceinte du quartier Fayolle, précise-t-on. Ils voulaient apparemment en découdre avec certains militaires. »

Graves violences devant l'enceinte du 8e RPIMa et en centre ville, allée Corbière, au cours de la nuit de mercredi à jeudi. Tir au pistolet à grenailles, gaz lacrymogène et matraques télescopiques ont été utilisés.

Gaz contre le garde

Ce groupe était composé d'une trentaine d'individus. Très énervés, ces derniers se sont présentés avenue Jacques-Desplats et ont tenté de pénétrer dans la cour du régiment. Ils n'ont pas hésité à faire usage de gaz lacrymogène à l'encontre du militaire posté en faction à l'entrée. Le poste de garde a reçu rapidement des renforts et les agresseurs ont été refoulés. Durant l'échauffourée, une arme a même été utilisée. Il s'agirait d'un pistolet à grenailles. Des impacts ont en tout cas été relevés sur le mur d'enceinte.

À la suite de ce grave incident mais aussi d'autres problèmes en ville qui lui auraient été rapportés, l'officier de permanence a décidé d'envoyer un camion pour « récupérer » tous les jeunes gens du régiment qui se trouvaient encore en dehors de la caserne en permission.

Commando allée Corbière

En effet des incidents s'étaient produits peu avant allée Corbière, à proximité de Beaudecourt. Selon des riverains, vers 22 h 30, un groupe d'une trentaine de personnes, aux allures paramilitaires, a déboulé en courant en direction d'un « bar à chicha » en proférant des propos extrémistes et à caractère raciste. « Certains étaient cagoulés d'autres non, indique Xavier, qui réside au premier étage d'un immeuble HLM qui donne sur l'allée. J'ai entendu des cris, je me suis précipité à la fenêtre. J'ai vu des gars à l'allure militaire. Ils sont arrivés par le jardin Frascaty et se sont précipités vers le bar. Ils ont jeté des bouteilles vers les jeunes qui se trouvaient là et en ont coursé certains. Ils ont aussi abîmé des voitures. »

Au numéro 25 de l'allée, un voisin qui réside au-dessus de ce bar, aménagé dans une ancienne boulangerie, et ouvert de 18h à 1 h 30 du matin, confirme la virée. « Ils ont molesté le gérant et ont fait de la casse à l'intérieur, témoigne ce quinquagénaire. Cinq à six voitures ont été vandalisées dont ma Peugeot 207 décapotable. Depuis l'ouverture de ce lieu, on souffre certes de nuisances sonores mais il n'y avait jamais eu de violences. Ma capote a été lacérée. Je ne comprends pas. »

essaie d'y voir plus clair », confirme-t-on au parquet de Castres.

« J'ai vu une partie de la scène affirme un automobiliste qui passait par là. J'ai eu peur pour ma voiture… et pour moi. Certains avaient des matraques télescopiques. »

 Les policiers sont en train de recouper tous ces événements. « Une enquête est en cours, on essaie d'y voir plus clair confirme t'on au parquet de Castres 

(A mon avis c'est encore un coup des racistes qui n'aiment pas notre belle jeunesse qui s'ennuie. Note de Gérard Brazon).

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Nancy VERDIER 02/07/2011 14:13



Il est clair que le gouvernement Sarkozy ne veut pas rétablir l'ordre. Tout s'effondre. Ces commandos d'attaque des symboles de l'Etat sont des comparses du gouvernement actuel. Nous n'avons
d'armée qu'une armée de mercenaires au service de puissances étrangères (Afghanistan, Libye). Pour protéger les citoyens il n'y a ni armée, ni police. Mais c'est voulu par le gouvernement
actuel.
J'ai lu attentivement le commentaire d'Eric W. Il faut commencer à rassembler nos idées, nos forces et faire un plan de reprise des choses en main. Sinon nous allons droit à l'anarchie, à la
dictature d'une clique et au totalitarisme prévu par les instances de Bruxelles avec  liquidation des forces démocratiques et libérales. C'est - à - dire liquidation des honnêtes
citoyens qui tenteront de manifester et préservation des délinquants...qui seront repris en main plus tard.
Tout concourt à faire disparaître nos valeurs traditionnelles, démocratiques et laïques. Tout s'éclaire.


 


 



Eric W. 02/07/2011 09:15



Bonjour Gérard, ainsi qu'à tous et toutes


C'est la débandade, L'Etat échoue dans toutes ses missions. Ca sent la fin. Avec la perte de valeurs, la perte de repères, c'est la fin
d'un cycle que nous vivons en ce moment.


Politiquement, il faut en finir avec cette Constitution qui ne nous correspond plus car elle n'est pas taillée pour un exécutif faible
ou qui tergiverse. Il faut bâtir un nouvel ensemble en s'appuyant sur les principes de 1789 et la Constitution de 1793. C'est de cette époque que nous sommes sciemment entrés dans l'ère de la
Liberté, de l'Egalité, de la Fraternité. Cet esprit se meure et nos principes fondateurs disparaissent jour après jour. La tyrannie revient à grand pas : à quand une nouvelle inquisition
religieuse ? A quand un nouveau formatage intellectuel ?


La déliquescence des institutions a accouché d'une nouvelle barbarie. En n'appliquant pas la Loi de façon drastique "On" a crée une
autre forme d'anarchie. On étouffe sous des lois non appliquées.


A quoi sert le parlement dans ces conditions ? Exemple : Pourquoi 3 procès Erignac et plus de 10 ans de procédure ? Pour qui ? Et
combien ça coûte ?


Pourquoi tous ses procès pour ne pas mettre les gens en prison ? La démocratie coûte chère à ceux qui la défende en l'appliquant
quotidiennement et rien à ceux qui la viole.


C'est le monde à l'envers. Tout ça doit s'arrêter maintenant. Cette vaste farce.


 


Merci Gérard de nous laisser la parole. Vive la France, sa culture et son aura.



E W



francis CLAUDE 02/07/2011 09:12



il y a quand méme pas mal de reflexions a faire sur ces opérations "comando"et ce poser de sérieuses questions, la premiére étant sauf erreur de ma part le silence assourdissant des médiats sur
ces évenements!!!


d'apres les informations de l'article suivant votre commentaire, Gérard, il semble que ce soit des militaires qui auraient attaqué un bistro mais vu que personne n'est interpellé nous ne savons
pas pourquoi? hé oui s'il s'agit de vrais militaires il leur eut fallu une bonne raison pour agir de la sorte d'autant plus que nous n'avons hélas plus qu'une armée de métier donc des hommes qui
ont pour métier de savoir ce maitrisé!!! et chose bizare s"en prendre aux biens des civils( les vihicules) n'est pas dans les habitudes des militaire soit ils des professionels....Mais la ou
l'affaire pour moi prends une tournure qui sent vraiment la merde c'est cette ataque d'une caserne...la j'en tombe sur le cul carrément, mais ou allons nous une caserne de Paras si je me rapelle
bien ma vie militaire RPIMA régiment parachutistes infanterie de Marine...(reprennez moi si je me trompe) cela veut dire un régiment ou les hommes sont triés sur le volet pour servir la France et
ses valeurs je ne vais pas ici vous parler des paras de la France libre de ceux d'Indochine ou d'algérie mais ceux tombes au combats doivent ce retourné dans leur tombe... des djeunes attaquent
l'élite e l'armée Française ...pincé moi je réve...mais le pire est je pense a vennir s'il s'avere que ces "militaires ayant fait des exactions en ville soit vrais vous aller alors voir
les médiats de gauche et autres suppots léches babouches du gouvernement vont ce déchainer contre ces descendants des troupes coloniales ont agréssé un établissement fréquenté par de jeunes
et paisibles Français qui pour faire comprendre qu'ils sont abandonnés dans leurs cités pourries ou ect ect je ne suis pas journaleumerdeu pour avoir des talents de plume comme eux(pardon Gérard
ne vous sentez pas dans cette catégorie)


alors en conclusion Marine LE Pen qu'envisager vous pour que la force principale de défense de notre pays redresse la téte que le beret  amarante? les Français de souche, leur drapêau bleu,
blanc rouge ne soit plus trainé dans la merde... je sait que votre Pére a porté fierement ce béret et je m'imagine pas la situation sous notre époque ...a ça y est je me réveille j'ai fait un
cochemard....


mais je n'oublie pas que je dois aller voter pour MLP en 2012....car je sait déja aujourd'hui quelle a la réponse a ma question