Au Bangladesh, des milliers de musulmans ont incendié des temples bouddhistes

Publié le 2 Octobre 2012


Des milliers de musulmans ont incendié des temples bouddhistes et des maisons au sud-est du Bangladesh pour protester contre la publication sur Facebook d'une photo représentant un Coran brûlé, annoncent dimanche les autorités locales. Selon ces dernières, au moins 25.000 musulmans ont participé aux désordres, incendiant au moins cinq temples bouddhistes et des centaines de maisons. 
Les heurts se sont déroulés dans une petite ville de Ramu et ses villages environnants, situées à 350 km de Dacca, la capitale du Bangladesh. Les autorités ont été forcées d'appeler l'armée gouvernementale et les gardes-frontière pour mettre fin aux violences. 
Pour le moment, aucune victime n'a été signalée. 
Quelque 90% des 153 millions habitants du Bangladesh sont musulmans. Les bouddhistes représentent moins de 1% de la population et vivent pour l'essentiel dans les districts du sud-est, près de la frontière avec la Birmanie majoritairement bouddhiste. Il est rare que les bouddhistes participent aux confrontations confessionnelles entre les musulmans et les hindous fréquentes au Bangladesh. 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article