Au secours, la droite à perdu le nord! Y a t'il un capitaine à bord?

Publié le 24 Février 2010

Quel drôle de pays que la France. Ailleurs en Europe quand une tendance politique gagne les élections, elle gouverne sans partage sauf si elle est contrainte par une configuration électorale particulière qui l’obligerait à gouverner sous forme d'un pacte sur un programme comme on a pu le voir avec l’Allemagne il y a encore peu. Depuis tout est revenu dans l’ordre.  Madame Angela Merckel a repris sa liberté de mouvement. Mais en France, nous partageons volontiers le pouvoir. Enfin la droite plutôt.
          Depuis que la droite est au pouvoir, celle-ci s’est aperçue qu’elle n’avait que des imbéciles à offrir à la Nation. Pas un homme de droite n’étant capable d’occuper des postes aussi importants que le Ministère des affaires étrangères, celui de la ville et même au FMI.
Pas un seul dans nos rangs qui le puisse y compris au conseil constitutionnel. On recrute nos effectifs à gauche. Quelle curieuse pénurie tout de même. Même chose pour le poste de Président à cour des comptes offert gracieusement à un socialiste bon teint et militant puisqu’il est Député et ancien président de la commission des finances à l'assemblée nationale. Par le jeu des chaises musicales, c'est un nouveau siège de Président qui ira à un autre socialiste bien sûr comme l’a souhaité notre Président de la république au début de son mandat concernant ce poste et au nom de l'ouverture. Encore un coup politique ? L’effet à droite est désastreux dans tous les cas. Alors, faut-il croire qu’à droite, il n' y a personne de compétent pour les affaires publiques? Quand je pense que la gauche accuse la droite d’être le parti de la finance.  

Ce qui me rassure quelque part en tant que citoyen de base, c’est que la gauche, quand elle reviendra au pouvoir, remettra les pendules à l’heure en mettant aux postes qui reste, des hommes de gauche car cela m'étonnerai qu'elle confie à la droite des postes aussi important.

 La droite la plus bête de France est-elle de retour ? C’est l’angoisse dans les rangs des militants de l'UMP et des partis associés. Plus personne ne comprend rien. Même le député Eric Raoult qui lui prend faits et causes contre ses amis de l’UMP du Val d’Oise. Allez savoir pourquoi. Ceux-ci ont mis sur la place publique des faits. La tête de liste du Parti Socialiste du Val d’Oise a eu à faire avec la justice disent-ils. Mais chut, il ne fallait pas le dire. Ce candidat est noir et issu des banlieues. C’est une atteinte à la jeunesse des banlieues suffisamment montrée du doigt. Tant pis si, sur les cinq rappels des faits, quatre sont exacts (L’une est amnistiée et l’autre est une homonymie). Ont-ils eut tort de dénoncer ces faits ? Pour ma part, et je le répète, l’exemplarité d’un élu de la Nation ne doit pas souffrir de la moindre tache. Je ne suis pas sûr que cet homme soit le meilleur exemple pour cette jeunesse justement. D'autres s'accrochent à leurs études, travaillent dur pour évoluer, créent des entreprises. Pourquoi ne pas en parler et les promouvoir sur des listes électorales. Il ne faut pas en parler de ce jeune homme car il serait l’avenir de la France.

Je me demande (faussement) ce qui se serait passé si ce jeune homme avait été un français blanc (puis-je le dire?) des cités ou même, comme il y en a beaucoup aussi, un français des cités d’origine bretonne ou du fin fond de la Beauce. Parce que cela existe aussi même si l'on en parle jamais.

Ce même député, rappelle sur RMC qu’il est un ancien ministre de la ville. (Sans que personne ne s’en souvienne d’ailleurs tant son efficacité fût grande). Il considère qu’il ne faut pas stigmatiser cette jeunesse. En clair, circulez ! Qu’importe ce qu’elle fait cette jeunesse, elle ne doit pas être stigmatisée. Point barre.

Mais le plus grave est quand il tire dans le dos de Valérie Pécresse. Elle ne lui adresse plus la parole et que ce n’est pas grave car la politique se fait avec des poids lourds et non des poids légers. Au secours ! Ce n’est plus de la bêtise mais de la petite folie.

Il y avait une droite au summum il y a deux ans. Une gauche dans les sous sols de la politique. Un Front National en extinction. Grâce au génie politique nous voilà revenu au temps ou plus personne ne sait ce qu’est la droite. La gauche, sans rien faire, partage le pouvoir d’une manière détournée sans en assumer les responsabilités. Le Front National reprend du poids alors que l’on sait bien que jamais il ne gouvernera quoique ce soit avant d’avoir fait son introspection.

Et personne pour crier casse cou ! Qui va enfin dire dans les rangs de la droite qu’il y a des compétences chez elle ! Des femmes et des hommes de qualité, des techniciens, des gestionnaires,  des industriels, des professionnels des ressources humaines, des avocats, des personnalités de la société civile, etc. Toutes ces personnalités qui pourraient parfaitement remplir les missions que l’on s’ingénie depuis deux ans à leur refuser sous prétexte d’un machiavélique plan de coulage de la gauche qui consiste à lui piquer les compétences.

Au premier degré, les français ont raison de se demander si finalement la droite a des compétents dans ses rangs. Ce plan machiavélique va finalement couler la droite ? Que répondre ?

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article