Au sujet de M. Battisti par Jean-Pierre Villeléger - Préface Gérard Brazon

Publié le 2 Janvier 2012

-Danielle Moulins me signale cet article du journal bien pensant "Le Monde"! Quelle ne fut pas mon étonnement de lire un avis comparatif sur les différentes formes du terrorisme! Celui de l'extrême gauche et celui de l'islamisme! Le constat sur le traitement des ces deux formes de terrorisme est limpide! La bien pensance de gauche est à l'oeuvre! Monsieur Battisti, terroriste italien, condamné pour assassinat fut défendu becs et ongles par la gauche bien pensante! Oui mais c'était un terroriste de gauche! le terrorisme islamiste n'a pas cette aura! Il vient de l'étranger lui aussi mais de bien plus loin! Toutefois, il ne faudrait pas pousser bien loin nos bien pensants de gauche pour trouver in fine des excuses à ce terrorisme! Le seul soucis est que ce terrorisme relève du religieux! Ah s'il relevait de la lutte contre les méchants exploiteurs blancs ce serait différent! Mais d'un dieu! Même s'appelant Allah!  Pour un gauchiste c'est plus difficile, n'est-ce pas camarade? D'où le petit coup de génie de ces derniers en remplaçant l'antisémitisme par l'antisionisme! Cela revient au même mais l'emballage a un vieux relent des luttes anticolonialistes des anciens gauchistes, c'est rassurant! Je leur dédie cette chanson de Gainsbourg, le requiem des cons!

Je lis toutes ces fadaises et autres discours bien pensants mais je ne lis rien sur le terrorisme d'extrême droite! Pourtant, il doit exister aussi puisqu'on ne cesse d'en parler de cette extrême là! c'est même celui qui fait peur à tous! Les journalistes, les médias dans leur ensemble, les politiques, les acteurs, chanteurs, écrivains et j'en passe! L'extrême droite, le diable absolu! Mais rien!

Au fond, si on réfléchit un peu, on s'aperçoit que ces 45 dernières années, c'est le terrorisme de gauche et l'islamiste qui ont fait l'essentiel des morts par attentats! Comment se fait-il que l'extrême gauche et l'islam restent fréquentables et pas ce qu'ils appellent l'extrême droite!  C'est un grand mystère pour moi. Surtout lorsque l'on connait les liens entre l'islam et les nazis et ceux entre la gauche communiste et socialistes avec les fondateurs du nazisme et du fascisme!  

Gérard Brazon

 

par Jean-Pierre Villeléger du "Monde"

Un nombre élevé de lecteurs se sont réjouis du refus des autorités brésiliennes d'extrader M. Battisti vers l'Italie. Ces réactions ne laissent pas d'étonner. À tous ceux qui ont la mémoire courte, je voudrais rappeler ici que dans les années 1970-1980 l'Europe fut confrontée aux actions de plusieurs groupes terroristes, dits d'extrême-gauche, dont les plus tristement célèbres étaient « Action Directe » en France, « la Fraction Armée Rouge » en Allemagne et « les Brigades Rouges » en Italie. Très violents, ces groupes commirent des hold-ups, des attentats et des assassinats : Aldo Moro, Hans-Martin Schleyer, Georges Besse et René Audran figurent parmi leurs victimes les plus connues. Ces groupes avaient en commun de justifier leurs crimes par un verbiage marxiste extrémiste. Arrêtés, leurs membres furent tous condamnés à de lourdes peines de prison que certains purgent encore aujourd'hui, notamment en France. M. Battisti appartenait à l'un de ces groupes appelé « Prolétaires Armés pour le Communisme ». Il fut à son tour arrêté et condamné par la justice italienne.

 À partir des années 80, l'Europe, et surtout la France, eut aussi à subir le terrorisme islamiste : bombes dans les magasins, le métro et le RER notamment. On se souvient en particulier de la série d'attentats commis à Paris en 1995 par le GIA. Un de ses organisateurs, M. Rachid Ramda, trouva refuge en Angleterre où il fut placé en situation d'arrestation et put séjourner pendant 10 ans. Aux demandes d'extradition que le gouvernement français présenta à plusieurs reprises, les autorités britanniques opposèrent un refus qu'elles motivaient par « la crainte que les droits de l'accusé ne soient pas respectés et qu'il n'ait pas un procès équitable en France... ». Pendant cette période où les Anglais firent preuve d'un laxisme qui étonne aujourd'hui, Londres devint la capitale européenne des groupes islamistes et fut surnommé « Londonistan ». Pour nos voisins d'outre-manche, le réveil fut brutal : les attentats de juillet 2005 dans les transports publics londoniens les rappelèrent à la réalité ; de sévères mesures furent prises pour lutter contre le terrorisme et M. Ramda fut enfin extradé vers la France à l'automne 2005. Il fut jugé à Paris et condamné à la réclusion criminelle à perpétuité.

 J'imagine que les lecteurs qui se réjouissent aujourd'hui du refus brésilien d'extrader M. Battisti vers l'Italie s'insurgeaient hier contre le refus britannique d'extrader M. Ramda vers la France. Pourtant, je ne vois pas de différence de nature entre les groupes terroristes purement européens comme Action Directe, la Fraction Armée Rouge ou les Brigades Rouges et les groupes terroristes islamistes comme le GIA ou Al Qaïda : leurs actes consistent dans tous les cas à assassiner des gens. Ils ne diffèrent que par le langage utilisé pour justifier leurs crimes : discours marxiste (ou pseudo-marxiste) d'un côté, discours islamiste de l'autre.

 L'Italie, comme la France, est un état de droit où la peine de mort est abolie. Il me semble que nous ne sommes pas plus fondés à contester les décisions de la justice italienne que les autorités britanniques n'étaient fondées à refuser d'extrader M. Ramda, comme elles le firent de 1995 à 2005. C'est bien le sens de la décision de la Cour d'Appel de Paris qui fit droit en 2004 à une nouvelle demande italienne d'extradition de M. Battisti, provoquant ainsi sa fuite vers le Brésil.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

23bixente23 02/01/2012 10:57


je ne comprends pas la critique de Gérard Brazon au sujet de cet article du "Monde".


je ne parle pas de sa critique de la gôche, ou de ce qui a pu se passer il ya qq années, mais bien de cet article, que j'ai bien sûr lu intégralement et auquel je ne trouve rien à reprocher.


à lire la critique de Gérard, j'avais compris que l'article du "Monde" prenait la défense de l'un ou l'autre des groupes terroristes cités (gauche et islam), ce qui n'est absolument pas le cas,
preuve en est de cette seule citation de l'article du "Monde": "J'imagine que les lecteurs qui se réjouissent aujourd'hui du refus
brésilien d'extrader M. Battisti vers l'Italie s'insurgeaient hier contre le refus britannique d'extrader M. Ramda vers la France. Pourtant, je ne vois pas de différence de nature entre les
groupes terroristes purement européens comme Action Directe, la Fraction Armée Rouge ou les Brigades Rouges et les groupes terroristes islamistes comme le GIA ou Al Qaïda : leurs actes consistent
dans tous les cas à assassiner des gens. Ils ne diffèrent que par le langage utilisé pour justifier leurs crimes : discours marxiste (ou pseudo-marxiste) d'un côté, discours islamiste de
l'autre."

marco 02/01/2012 08:59


tout criminel quel qu'il soit et quelque soit la nature de son crime doit-être jugé.point.(je parle-là de crime de sang).