Aumoniers militaires : a-t-on supprimé des postes catholiques pour recruter des musulmans ?

Publié le 27 Décembre 2011

Secret défense  par Jean-Dominique Merchet - Signalé par Nancy VERDIER

Rien de ce qui est kaki, bleu marine ou bleu ciel ne nous sera étranger

L'information court sur le net : des postes d'aumôniers catholiques ont été supprimés afin d'embaucher des musulmans. On parle d'une trentaine de cas. Qu'en est-il ? 


Factuellement, le nombre d'aumoniers catholiques a en effet baissé dans des proportions comparables au recrutement de musulmans, reconnait l'état-major des armées, qui exerce la tutelle des aumôneries (leur gestion étant assurée par le service de santé des armées). Toutefois, il n'y a pas de lien de cause à effet entre les évolutions des effectifs par religion.

Fin 2010, il y avait 221 aumôniers dans les armées : 141,2 catholiques, 32,6 protestants, 30 musulmans et 17,2 israélites. Les "virgules" s'expliquent par le fait que tous les aumôniers ne servent pas à temps complet.

Ce chiffre global est en baisse, du fait de la réduction des effectifs militaires. On est ainsi passé de 329 en 1996 à 221. L'essentiel de cette réduction porte sur les catholiques, religion majoritaire dans notre pays. Parallèlement, l'aumônerie musulmane a été créée en 2006. Partant de zéro il y a cinq ans, on en est aujourd'hui à 30, avec la perspective de 36 à 38. Il y a donc eu deux mouvements concomittants : la réduction du nombre de catholiques et l'augmentation de celles des musulmans.

La diminution globale des effectifs s'est accompagné de la "militarisation" de leur statut, comme "soutien des armées". Il reste quelques aumôniers civils, mais ce statut s'éteindra avec le départ à la retraite du dernier, vers 2020. Par ailleurs, de nombreux aumôniers servent dans le cadre de réserve opérationnelle.

Photo : fourreau d'épaule d'aumônier musulman.
Aumoniers militaires : a-t-on supprimé des postes catholiques pour recruter des musulmans ?

P.S.
Une amicale des Anciens Marins et Marins Anciens Combattants de Haute-Normandie organise le 60ème anniversaire de sa création, le 28 mai prochain, avec le concours du Bagad de Lann-Bihoué. Son président a souhaité la venue d’un aumônier de la Marine pour concélebrer la messe avec le curé de la paroisse comme en 2001 pour le 50ème anniversaire. Mgr Robert Poinard, Vicaire Général aux Armées, a donc été contacté. Sa réponse, négative, a été justifiée par un manque de personnel :31 postes (et postes budgétaires) d’aumôniers catholiques ont été supprimés… et remplacés par 31 postes d’aumôniers musulmans.

Source:

http://jpf-normandie.hautetfort.com/

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

L'En SAIGNANT 28/12/2011 18:55


Le drame c'est que nos politiques sont volontairement aveugles et incultes. Si on leur apprenait que l'islam n'est pas une simple religion mais un "je ne sais quoi" de Politico-religieux donc,
une force que la République installe et favorise pour se faire ronger de l'intérieur peut-être en arriverait-on à tirer les conclusions d'interdiction qui s'imposent pour notre propre sécurité
intérieure et extérieure.!

23bixente23 28/12/2011 03:46


en même temps, quand on sait qu'environ 60% de la population carcérale en france est musulmane..............................................