Aux larmes, citoyens! Par Alexandre Goldfarb

Publié le 15 Janvier 2013

par Alexandre Goldfarb

La dialectique socialiste, la même depuis presque deux siècles, est parfaite puisqu’elle atteint son but : faire croire au mirage de l’égalité pour tous en créant un maximum d’inégalités. Le slogan « prendre aux riches » est parfait ouisqu’il fonctionne toujours aussi bien. Peu importe l’appauvrissement collectif de notre société puisqu’il suffit de ces quelques paroles pour apaiser la douleur.
Nous sommes dans un monde étrange car une à une nous détruisons nos valeurs fondamentales que sont la famille, le respect, la tolérance et la générosité. Et tout cela avec un leitmotiv admirable qui est de réduire la fracture sociale. Oui, Mesdames et Messieurs, les polititocards qui nous dirigent oeuvrent uniquement dans ce but d’aider les pauvres à devenir plus pauvres sous l’œil bienveillant et larmoyant de médias asservis au pouvoir. 

 Tout le monde n’est ni beau ni gentil comme voudraient nous l’imposer ces politiciens dont le seul souci est leur propre situation. Croyez bien que le sort des français est loin de les intéresser. Des conversations « en privé « entre polititocards sont consternantes et nous éclairent sur le peu d’intérêt qu’ils ont à aimer leur pays. Cette constatation n’est hélas pas nouvelle mais le mérite de la gauche qui a tous le pouvoirs en France c’est d’être au summum de l’hypocrisie vis à vis du peuple français.
La gauche peut tout se permettre : manger dans des restaurants hors de prix, se déplacer en jet privé, boire des grands vins, être membre des clubs les plus chers et les plus fermés, mettre ses enfants dans des écoles pour riches bourgeois, s’habiller avec les plus grandes marques… TOUT absolument tout du moment que la gauche parle des pauvres comme des animaux dans un zoo.
Le slogan de « Moi Je » est : « Les copains d’abord, la France après ! » et cela résume bien toutes les commissions crées au moindre problème qui permettent de caser quelques potes aux frais de la République bonne fille. Madame Bachelot qui d’ailleurs rempile pour une seconde commission sait de quoi je parle.
Pourquoi se gêner puisque l’impunité est assurée d’office. Ni les médias aux ordres ni les associations aux antipodes de la réalité ne bougeront. Pendant ce temps la France, notre France, se dénationalise à petit feu, je dirai même à feu doux. Pour les « tu crois », « tes sûr » et autres « c’est pas vrai », partout dans le pays les témoignages qui n’ont pas droit de cité sur les médias sont terrifiants.
Ici c’est une jeune fille séquestrée, violée et torturée qui miraculeusement s’échappe et lorsque ses tortionnaires sont arrêtés on découvre que l’instigatrice de cette violence a 16 ans et qu’elle est issue de la diversité. Connue des services de police et bien sûr de la justice, ce qui encore remet en question notre système désastreux.
Voir ici le reportage à Villeurbanne, en France.

 

Les statistiques sous Valls explosent dans le mauvais sens donc il y a de plus en plus d’agressions et de vols en France. Mais comme Valls manie, comme pas mal de socialistes, les médias et la langue de bois très bien, il bénéficie même à droite d’une bonne cote. Vous pouvez démontrer qu’il est un mauvais ministre avec des résultats catastrophiques rien n’y fait car la télé a dit qu’il était bon. Toute notre société repose sur ce système foireux de la télé a dit.Une information même fausse qui passe à la télévision et c’est du réel. Celle qui ne passe pas à la télévision forcément n’existe pas. J’entends par télévision les chaînes nationales bien entendu. Preuves à l’appui. Cette France où il ne fait plus bon vivre : Le Figaro du 9 janvier 2013 annonce qu’une femme sur trois a peur de sortir le soir à Paris, c’est dire !
Cette France où trouver un travail est tellement difficile, cette France où être français est quasi interdit, cette France-là n’est plus la mienne. Il est évident que tant que nous aurons des politiques qui ne sauront que nous taxer, la France ne pourra pas se redresser. Les socialistes ont brisé la France avec leur train d’imposition tous azimuts et ils empêchent la création d’emploi. C’est étonnant comment les socialistes censés rétablir l’emploi, c’est leur crédo électoral, en sont totalement incapables. La doctrine ne peut pas remplacer la réalité. Tout le reste n’est que littérature.

Notre combat est noble et il mérite que nous sortions de nos petites habitudes.
NE RIEN FAIRE, C’EST LAISSER FAIRE !

La langue de bois, la désinformation et son corollaire le mensonge sont très bien maniés par la gauche et ses valets, les médias et les associations. Dernier exemple en date : les médias annoncent qu’il y aura entre CENT ET DEUX CENTS MILLE manifestants, ce dimanche 13 décembre, contre le mariage pour tous et dans le même temps, ils ne chient pas la honte, montrent qu’à Lille ou à Bordeaux ce sont des centaines de cars qui convergent vers Paris et même des trains entiers. Le calcul est simple : vous additionnez le tout et rien que pour deux villes vous êtes à presque CINQUANTE MILLE ! Alors qu’ils nous expliquent comment ils, les médias, atteignent seulement entre CENT ou DEUX CENTS MILLE participants ?

Evidemment pour nos médias cette manifestation est éminemment politique d’ailleurs que politique… Mieux vaut en rire ! Expliquez-nous TF1, LCI, I TELE, BFM TV, F2 et les autres  ? C’est ahurissant comment les médias ont ensuite rendu compte de la manifestation et les invités qui sur les plateaux télévisions avaient la haine comme je n’avais jamais vue ni entendue avant en France. Un véritable délire verbal s’est abattu contre la famille, les catholiques et la droite tous traités d’homophobes et bien sûr avec la sempiternelle comparaison avec Vichy de sinistre mémoire nous a été servie sur I Télé entre autres.

La technique des médias est toujours la même : dès que le débat tourne mal pour les copains socialistes le présentateur déclare « nous n’avons plus beaucoup de temps, passons à une autre question ». Notez que jamais dans l’autre sens, il n’utilise cette coupure. Là c’est facile à prouver car permanent à tous les débats… Sans oublier l’appel aux spécialistes et autres experts qui bien entendu sont tous de gauche comme par hasard.

La télévision quelle honte ! TF 1 en tête qui invite au soir de la grande manifestation, Christiane Taubira… C’est scandaleux et anti démocratique d’autant que cette chaîne n’est pas à sa première  en la matière. C’est sur réaliste tout cela. Sans oublier les commentaires ironiques et les mensonges. Le plus significatif a été sur I Télé où les présentateurs affirment une chose et un participant à la manifestation leur dit que c’est pas vrai. Les présentateurs maintiennent leur affirmation tout en avouant n’avoir jamais été sur place. Nous sommes dans le summum de la désinformation alors.

Mais I Télé est plus fort que la télé d’Etat, BFM TV, car ensuite au montage cette chaîne ne montre que les sympathisants du mariage pour tous et nous dégotte un homo qui est dans la manifestation et a entendu bien sûr plein de slogans homophobes… Je me suis cru en URSS sous Staline là ou sous le national-socialisme. Merci les médias français.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article