Avant les dons des "infidèles, que le Pakistan respecte ses chrétiens. Sinon donnez à Caritas.

Publié le 31 Août 2010

 

          Michel Garroté de Drzz-info ne prend pas des moufles pour écrire de sa belle plume ou avec ses petits doigts sur le clavier de sa rancune et combien naturelle ce que je disais plus gentiment dans un précédents article. « Ne donnez rien au Pakistan » nous dit-il.

Voici ce que j'écrivais sur cette catastrophe il y a peu: Le Pakistan se noie et Allah ne fait rien! C'est à n'y rien comprendre! Pourtant, ce pays est musulman jusqu'à la racine! C'est même la raison de son existence lors de sa séparation avec l'Inde indépendante en 1948. 62 ans après, le Pakistan a une armée forte au budget militaire phénoménal ayant la bombe atomique. Mais le peuple crève de faim et de misère. Allah n'est vraiment pas gentil avec ses croyants.

Dans son article il rappelle les crimes qu’ont commis les pakistanais envers leurs concitoyens chrétiens. Comment cette communauté est persécutée dans son esprit, sa croyance et surtout sa chair. Alors oui, je sais que la charité chrétienne existe mais on peut aussi arrêté d’être stupide. Même Jésus a sorti à coup de pieds les marchands du temple. Être chrétiens ne veut pas forcément dire être un âne, un chien, un veau.

Gérard Brazon

 

Par Michel Garroté
 

De Lahore à Multan, le régime pakistanais laisse créver les chrétiens

Article publié sur http://drzz.info/et http://monde-info.blogspot.com/.

Avant les inondations, des mahométans pakistanais brûlaient vifs des chrétiens du Pakistan. Désormais, le mode opératoire des psychopathes islamiques a changé. Alors, ne versez pas un centime aux organisations humanitaires actives au Pakistan, à l’exception de Caritas ! Car en effet, des centaines de milliers de chrétiens pakistanais vont mourir de faim et de soif en raison d’un génocide organisé dans le cadre des inondations. Vos aides, vos dons, sont gérés par des fonctionnaires gouvernementaux proches de l’extrémisme islamique ou par des organisations humanitaires musulmanes qui discriminent systématiquement les chrétiens pakistanais dans la distribution de l’aide : pas de nourriture et pas d’eau potable pour les centaines de milliers de chrétiens pakistanais.

-

Ils n’ont qu’à crever de faim et de soif. C’est un génocide orchestré à l’occasion d’une catastrophe naturelle. On se croirait au temps de Staline, avec les famines orchestrées en Ukraine, le grenier à blé de l’URSS… Ne versez pas un centime aux ONG, à l’exception de Caritas qui utilise votre argent pour sauver de la mort les chrétiens pakistanais dans la province du Punjab et dans la province du Sindh. Je note que ni les médias, ni l’ONU, ni les ONG ne dénoncent le génocide chrétien perpétré à l’occasion de la catastrophe naturelle qui ravage le Pakistan. A l’exception de Caritas, du ‘Pakistan Christian Congress’ et de l’Agence Fides.

-

Ainsi, depuis Multan (Pakistan), l’Agence Fides informe (extraits) que « Plus de 200’000 réfugiés chrétiens (…) dans le Sud de la province du Punjab, sont coupés des aides humanitaires et sont encore en attente de recevoir un minimum d’assistance pour survivre. C’est l’alerte donnée à travers l’Agence Fides par des opérateurs humanitaires de la Caritas et par d’autres ONG présentes sur place, qui confirment la discrimination dans les aides au détriment des réfugiés appartenant aux minorités religieuses. Le même sort d’abandon et d’exclusion touche aussi 600’000 réfugiés chrétiens (…) dans la province méridionale du Sindh, selon les sources de Fides ».

-

« Les aides, encore largement insuffisantes dans cette phase d’urgence, sont gérées par des fonctionnaires gouvernementaux proches de l’extrémisme islamique ou par des organisations humanitaires musulmanes qui font systématiquement de la discrimination dans la distribution. ‘Ces réfugiés chrétiens (…) manquent de tout, attendent impuissants, sans aucun refuge. Leur survie est en grand danger’, dit à Fides un volontaire engagé au niveau local. ‘Les réfugiés chrétiens sont souvent ignorés: ils ne sont même pas, volontairement, identifiés et enregistrés. De cette façon ils sont automatiquement exclus de toute assistance médicale ou alimentaire, car ils n’existent pas’, explique la source de Fides ».

-

« En particulier dans le Sud du Punjab, plusieurs organisations extrémistes islamiques actives profitent de cette tragédie pour frapper davantage les minorités chrétiennes. Beaucoup de ces groupes, note la source de Fides, se sont improvisés ‘organisations caritatives’ et se sont enregistrés comme ONG locales, mais leur action vise à éliminer les chrétiens et le désastre leur offre une opportunité favorable. Nazir S. Bhatti, Président du ‘Pakistan Christian Congress’ a dit dans un communiqué que ‘la haine antichrétienne empêche de faire arriver les aides dans de nombreux endroits’, demandant au gouvernement ‘des fonds spéciaux à destiner aux minorités religieuses’ et invitant tous les donateurs ‘à avoir comme point de référence la Caritas du Pakistan’ ».

-

« Pendant ce temps la Caritas du diocèse de Multan, en coordination ave la Caritas Pakistan et avec les autorités locales, a mis en acte un plan d’action pour aider les réfugiés dans le Sud Punjab, cherchant à atteindre les chrétiens (…) abandonnés, répartis en 7 districts, en leur remettant des tentes, de la nourriture, de l’eau potable, et en leur fournissant une aide médicale grâce à de petites unités de secours, composées d’animateurs, de volontaires, de médecins et de personnel paramédical qui tournent dans le territoire » (Fin des extraits de la dépêche de l’agence Fides).

-

Copyright Michel Garroté & Agence Fides

-

Source :

http://www.fides.org/aree/news/newsdet.php?idnews=28321&lan=fra

-

Pour faire un don aux chrétiens pakistanais :

https://secure.caritas.org/donation.aspx

Dans la case « Caritas donations », choisissez : PAKISTAN.

-

Contact :

caritasinternationalis@caritas.va

-

  

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Geneviève HALET ou Bichette 83400 ou 31/08/2010 08:50



Bonjour, mais je ne comptais rien verser pour le Pakistan -