Avec les propos nauséabonds de Mélenchon contre Moscovici : les années 30 resurgissent.

Publié le 24 Mars 2013

Le sous-entendu nauséabond de Mélenchon contre Moscovici

Par Serge Dahan – lemondejuif.info

 

En marge du congrès du Parti de Gauche qui se tenait ce samedi 23 mars à Bordeaux, Jean-Luc Mélenchon s’en est violemment pris au ministre de l’Economie, Pierre Moscovici en l’attaquant en des termes plus que douteux.

melanchon1

Se demandant ce qu’a fait Pierre Moscovici dans les réunions européennes sur le dossier chypriote, Jean-Luc Mélenchon a déclaré que le ministre avait eu le « comportement de quelqu’un qui ne pense pas français, qui pense finance internationale ».

Mélenchon a-t-il atteint le point Godwin ? Pour Harlem Désir, le premier secrétaire du Parti Socialiste, la référence aux propos tenus par Hitler dans les années 30 semble évidente. Notamment dans son livre Mein Kampf, où le futur dictateur assurait que : « la lutte contre la finance internationale » était devenue « le point le plus important de la lutte de la nation allemande pour son indépendance et sa liberté économique ».

Harlem Désir a exigé du coprésident du Parti de Gauche, Jean-Luc Mélenchon, « de retirer » ses « propos inacceptables » au sujet du ministre de l’Economie Pierre Moscovici, des dires qui donnent « le haut le cœur ».

« C’est un vocabulaire des années 30 que l’on ne pensait plus entendre de la bouche d’un républicain et encore moins d’un dirigeant de gauche » a-t-il déclaré, ajoutant :

« Cette attaque sur l’identité française de Pierre Moscovici donne le haut le cœur. Elle signe une dérive dangereuse qui doit cesser dans l’injure et la mise en cause personnelle. Elle franchit les limites de l’acceptable et ne peut être tolérée par aucun républicain ».

De son côté, David Assouline, porte-parole du PS, a déclaré : « le style, l’insulte et l’appel ad hominem à la vindicte publique du Front de Gauche contre Pierre Moscovici, au-delà de sa vulgarité, sont indignes d’un parti de gauche. D’autant, a-t-il poursuivi dans un message à l’AFP, que la violence du verbe n’a d’égale que son silence assourdissant sur le scandale des placements oligarques russes dans le paradis fiscal Chypriote étonnamment épargnés aussi ».

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

Epicure 24/03/2013 20:19


Marrantes les élections prochaines où les Socs ne pourront s'allier à l'ultragauche antisémite anticapitaliste qu'ils disent..;et la doite non plius avec le FN...conclusion les français voteront
massivement FN....

ohtna 24/03/2013 18:44


Le franc mac qui rabroue son maitre de Sion , c'est comique , ces gens la sont tous contre le peuple et font semblant d'etre avec !

L'EN SAIGNANT 24/03/2013 18:23


Trop facile: MÉLANCHON ça rime avec CON ... ! Cet espèce de gros possédant à hauts revenus, nous la fait à la populiste ...!. Fils de P... Pute lui même .!

Epicure 24/03/2013 15:16


A ce niveau de QI et de Place Sociale (Mélanchon député européen et ex député) est-ce que "Retirer des paroles pensées  de longue date et enfin sorties de la bouche d'enfer " peuvent elles
être simplement RETIREES??????????????????


Inepte Désir , c'est bien le cs de le dire..........!

Epicure 24/03/2013 15:12


Vous avez vu la gueule de Mélanchon?????


"Aryen" parce que "brutal et débile dans l'expression" (Rien à voir avec son excellent QI !) et une paranoïa envahissante et une blessure narcissique dangereuse dont il nr'est certes pas
coupable, mais responsable socialement quand même!