Banlieues : et si on essayait le bulldozer ? Par Joris Karl - préface Gérard Brazon

Publié le 10 Mai 2013

Après avoir traversé ces banlieues il y a peu, ce n'est pas le Karchër qu'il faut passer mais bien le Bulldozer. Ces banlieues sont des nids, des centres, des viviers qui débordent de par l'entrée massive d'immigrants en incapacité de fait, de s'intégrer. Même s'ils le voulaient, ils ne le pourraient pas.

Ces banlieues sont autant de sources de pollution branchées en permanence sur des informations non françaises, non républicaines, non citoyennes. La France est perçue comme l'ennemi même par celui qui né en France et les associations droits-de-l'hommistes ne font rien pour calmer les choses bien au contraire! Ils sont tous d'ailleurs et musulmans avant d'être Français! C'est l'expression Français de papiers qui colle le mieux à cette situation. 

Les immigrés ou enfants de l'immigration qui vivent là, ne vivent plus sur le territoire de la République mais chez eux à travers Al Jezira qui leur explique chaque jours la fierté qu'il y a de ne pas être français d'abord mais soldat de l'islam avant tout. 

Gérard Brazon

*****

Au cours d’une conférence sur le logement à Rozay-en-Brie (Seine-et-Marne), Marine Le Pen a déclaré ce mardi qu’il était« impératif d’organiser la destruction des cités construites dans les années 55-70 » pour les remplacer  par « un habitat de taille et d’esthétique traditionnelles ».

C’est une option radicale qu’envisage la présidente du FN si elle arrive au pouvoir : ni plus ni moins raser les banlieues. Phrase choc. Rêves de HLM éventrées. Une sorte de gigantesque plan Haussmann version XXIe siècle !

Hideux alignements de barres, myriades de cages d’escaliers puantes transformées en repaires à racaille, kosovos miniatures où les forces de l’ordre ont pour consigne de ne pas faire de vagues… Voilà ce que sont désormais les banlieues, des cages à lapins glauques vérolées de paraboles, vivant en sécession de l’Occident. Construits à l’origine pour offrir le confort moderne à la classe ouvrière qualifiée, les « grands ensembles », où habiter était un privilège, sont devenus de véritables enclaves étrangères, moches et violentes à force « d’auto-dégradations ». Depuis surtout que, succédant à une brève période de mixité, un rapide remplacement de population se produisit dans les années 80.

Ensauvagement généralisé, économie souterraine officieusement tolérée par l’État… Ces cités grises, taguées et bétonnées, filles maudites des Trente Glorieuses, hantent notre société depuis maintenant un demi-siècle. La politique du bulldozer est-elle la solution ? Alors il faudra sûrement l’accompagner d’un défilé de char d’assaut…

Imaginant « l’après », Marine Le Pen voudrait que l’habitat post-banlieues soit enraciné dans « la culture de la région »« Vous n’allez pas mettre une maison alsacienne en Bretagne, une maison bretonne en Provence et une maison provençale en Alsace. » Interrogée sur ce fameux département, elle a répondu qu’en Seine-Saint-Denis, « il y a moins de culture architecturale que dans d’autres régions, mais on peut déjà éviter de (lui) donner une architecture traditionnelle de bétonnage, parce qu’en fait, c’est ça le problème ».

Dans les heures qui ont suivi, ces propos ont suscité des réactions moqueuses ou indignées chez les âmes bien-pensantes de la gauche bobo qui, comme chacun sait, adorent les banlieues (surtout en photo). L’obscur Stéphane Troussel, président PS du conseil général du 93, s’est lancé dans une diatribe un peu alambiquée : « Non, l’histoire de l’architecture ne s’est pas arrêtée aux huttes gauloises (sic) ! En proposant de détruire les cités pour les remplacer par un habitat traditionnel, on atteint un niveau rare de bêtise, d’incompétence et de violence, sans doute (Marine Le Pen) n’a-t-elle jamais entendu parler de Le Corbusier 1 ou de Niemeyer 2. Peut-être pourrions-nous résoudre aussi la question énergétique en revenant au silex et au feu de bois. » Avec de tels adversaires, Marine « Haussmann » Le Pen peut dormir tranquille !

Joris Karl 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Banro 11/05/2013 23:07


"La politique du bulldozer est-elle la solution ? Alors il faudra sûrement l’accompagner d’un défilé de char d’assaut… "


C'est exactement ce que je voulais dire !


Il y a des policiers très zélés quand il s'agit de gazer ou de matraquer des manifestants paisibles, envoyons les dans les zones de non droit, on verra ce qu'ils sont capables de faire !

henri 10/05/2013 20:37


Il semblerait que "notre" Marine déconne ...


Ou alors je n'ai pas tout compris ?


Pour nettoyer ces trous à rats ce n'est pas un karcher qu'il faut ,ni même un buldozzer . 


Mais un lance flamme !  (en plus ça désinfecte)

aupied 10/05/2013 16:41


comme je l'ai déjà dis, et que je dirais toujours , certains étrangers qui viennent du fin fond de leurs pays , sont incapables de s'intéger , car se sont pour majoriter des illéttrés , le
gouvenement veux leurs faire apprendres le français , mais il ferais mieux de s'occuper des petits français souchiens qui on des difficultés a l'école , se serais quand même plus logique , de
s'occuper des français d'accord , merci pour eux

Claude Germain V 10/05/2013 12:09


ET POUR LES CROYANTS DE LA BIBLE , JE VOUS RAPPELLE QUE D.IEU N'AIME PAS LES FAIBLES , SI DIEU ???? EST HONNETE ET DROIT DANS SES POMPES , ALORS ???? IMPITOYABLEMENT IL A RAISON...

Claude Germain V 10/05/2013 12:06


Chere Marine Le Pen , vous avez quelquefois des idées raisonnables , ce qui fait que vous nous etes sympathique sur beaucoup de points .MAIS ????.................


 


Au cours d’une conférence sur le logement à Rozay-en-Brie (Seine-et-Marne), Marine Le Pen a
déclaré ce mardi qu’il était« impératif d’organiser la destruction des cités construites dans les années 55-70 » pour les
remplacer  par « un habitat de taille et d’esthétique traditionnelles ».


 


 


Mais quand je vois ce que vous dites publiquement , je me demande si vous ne voulez pas vous
mettre le peu de sympathisants que vous avez a dos .........Lorsque MOI français de souche je vois des municipalité offrir des petites maisons a de la racille faineante qui a débarqué en
francarabia depuis a peine 6 mois et en fraude   de surcroit , j'ai envie , mais trop gentil ,de foutre comme des millions de souchiens , le feu a la francarabia .....J'ai trimé comme
un gros crons pendant 45 ans reeels pour entretenir des hordes de parasites et dechets de toutes sortes , alors dans ce cas là priorité aux souchiens , j'offre mon appartement que j'ai payé a
12,5 % d'interet a la racaille pour qu'elle aille chier et pisser partout dedans et en contre partie l'Etat m'offre une jolie maison a la campagne avec 1500 m2 de terrain . Acte equitable
..........dans ce cas là rien a dire ...................alors Marine le Pen attention A VOS PROPOS , ou ALORS ??? VOUS FAITES DU CINEMA ET NE VOULEZ PAS LE POUVOIR ......DANS CE CAS LA , AYEZ LE
COURAGE ET L'HONNETETE DE NOUS DIRE QUI VOUS SPONTSORISE POUR METTRE LE FEU AUX POUDRE ET NOUS MENTIR ??? UN PEU D'HONNETETE AU MOINS UNE FOIS DANS VOTRE VIE ....


Salutations .....

Epicure 10/05/2013 10:10


Ecoutez, je ne veux pas rire de Marine...mais je connais près de chez moi Deux Immeubles de 12 étages dans un parc "arboré" "comme y disent"...aussi arboré (mais clos) que le parc ILM voisin et
qui est un habitat de bétion mais CHER, depuis 1966 et habité par des Bourges...Il ne s'y passe rien de ce qui se passe dans les banlieues; les tags et dégradations y sont inconnus (pourtant j'ai
connu les gosses de Bourges qui étaient aussi de sales petits cons....!)


Mettez des SDF professionnels dans cet immeuble, et demain il est aussi sale qu'eux.....


je connais des bourges avec villa à la campagne qui ont réussi à faire de leur propriété une vraie poubelle. ...ça existe aussi..(silligomanie et saleté naturelle...)


Dans mon enfance en 1948/50 on avait logé des 'pauvres" dans de nouvelles maisons à 5 étages où ils mirent le charbon dans la baignoire dsont ils n'avaient aucun usage.... et leur clapier sur le
balcon ... Depuis ces mêmes ont évolué...


A coup de pieds au cul ....

Epicure 10/05/2013 10:01


4000 habitants, 100 voyoius psychopathes et 1000 débiles légers et 2500 complices   tacites mous du caractère, pour  deux cents raisons peu valables mais incontournables; ça
laisse encore 400 personnes de haut niveau talents et adaptabilité parfaire à la France française et au Travcail efficace et moderne (puisque plus personne, même les immigrés, ne veut nettoyer le
fumier de l'écurie où j'ai mon cheval....!!!!)


On doit, comme à l'école, faire une sélection, et on n'aura que de bons résultats. Sinon, les cons restent cons, les faiblards faiblards, et les scinglés cinglés. C'est la Faute à Gauss, salopard
de de Mathématicien allemand (de surcroît!)  du 18e siècle...


Qu'on le pende?!