Barak Hussein Obama l'islamophile ignare se prétend "féru d'histoire" ! Préface Gérard Brazon

Publié le 28 Août 2012

Pt-Reconquista2.jpg Plan avec les dates de la libération de l'espagne de la domination musulmane ségrationiste (dhimmitude) source

On savait que les américains dans leur ensemble ne brillaient pas par leur culture de l'histoire européenne. Un continent à lui tout seul, les Etats-Unis se moquent aussi bien de la géographie mais de là à avoir un Président ignare comme Barak Hussein Obama, c'est véritablement limite indigne. Le pire étant qu'il se targue le bougre d'être un féru d'histoire. C'est un peu comme si notre Président disait qu'il s'y connait en économie voire en gestion d'une entreprise. Il n'a pas cette prétention sans doute parce qu'il est tout de même lucide quelque part. 

Barak Hussein Obama n'a pas cette lucidité et comme tous les ignares il étale son ignorance croyant que c'est de la culture. Nul n'est censé avoir toute la science à l'esprit. Autrefois, au Moyen-Âge, un savant était un homme qui avait la connaissance moyenne d'un bon professeur. Désormais, un savant sans un puissant ordinateur est bien impuissant pour poursuivre ses travaux. 

Toutefois, il y a les classiques et il semble bien que les classiques d'Obama ont été appris dans les Madrassa de sa jeunesse et ma foi c'est grave pour le Président de la première puissance militaire. Jugez-en:

Gérard Brazon

*****

Source Observatoire de l'islamisation

"L'islam a ouvert la voie à la Renaissance européenne" (Barack Obama "féru d'histoire")

Alors qu'un documentaire "Obama 2016" décrié comme "islamophobe" enflamme les républicains, voici quelques raisons de s'inquiéter de l'islamophilie du président américain.

Dans son discours du Caire de juin 2009 dans l'université islamique Al-Azhar, Barack Hussein Obama multiplia les perles, qui feraient rire si la politique étrangère américaine n'était pas aussi pro-islamiste :

«L'Islam a une fière tradition de tolérance. Nous le voyons dans l'histoire de l'Andalousie et de Cordoue pendant l'Inquisition.» (ceux qui savent ce qu'est la dhimitude, connaissent le niveau de tolérance de l'islam et de la charia. quant à l'Andalousie c'est tout simplement un propos d'ignare. Ndlr Gérard Brazon)

  La presse espagnole, toutes tendances confondues, s'étrangla: L'Inquisition espagnole commence en 1480 (*)... Et tant El Mundo (de droite) qu' El Païs (de gauche) rappellent que la "tolérance islamique" pendant l'occupation de l'Andalousie est un « mythe ». A ce sujet, voir les travaux de l'historien  arabisant Serafin Fanjul de l'Académie royale, notament ses deux ouvrages " La chimère d'Al Andalus" et "Al-Andalus-La construction du mythe" aux éditions Siglo XX (en espagnol), dont nous avons traduit de nombreux passages dans le mensuel de l'Observatoire 

Autre perle d'Obama, pas de renaissance européenne sans l'islam (!):

"Féru d’histoire, je sais aussi la dette que la civilisation doit à l’islam. C’est l’islam - dans des lieux tels qu’Al-Azhar -, qui a brandi le flambeau du savoir pendant de nombreux siècles et ouvert la voie à la Renaissance et au Siècle des Lumières en Europe". (C'est nos lumières qui doivent être contentes... à commencer par Voltaire)

*Regarder le plan en haut pour suivre l'avancée de la reconquête. En 1480, les musulmans n'étaient presque plus présent en Espagne)

Observatoire sur l'islamisation

 

Pour mémoire (exemple de la tolérance islamique)

Droits et devoirs d'un dhimmi selon la loi islamique - charia!

Un dhimmi fait l'objet d'un statut particulier tout en se prévalant des mêmes droits régalien qu'un musulman. Il n'est pas soumis aux tribunaux de droit commun mais la charia islamique leur permet d'avoir leurs propres tribunaux en fonction de leur culte.

Il est interdit au dhimmi de faire du prosélytisme. Certaines lois musulmanes lui seraient aussi imposées comme l'interdiction du blasphème envers la foi islamique, la consommation d'alcool, la consommation de viande de porc. Certaines obligations étaient destinées aux dhimmis afin que ces non-musulmans soient facilement distinguables des musulmans en public, les souverains musulmans ont souvent interdit aux dhimmis de porter certains types d'habits, et les ont obligés à mettre des vêtements reconnaissables, généralement de couleur vive. Les historiens citent le Pacte d'Umar II dans lequel les dhimmis et plus particulièrement les chrétiens sont supposés accepter une obligation de « toujours s'habiller de la même façon quel que soit l'endroit où ils se trouvent, et … de nouer le zunar (large ceinture) autour de leur taille ». Al-Nawawi impose aux dhimmis le port d'un habit jaune et d'une ceinture, ainsi que d'un anneau métallique à l'intérieur des bains publics20.

Les lois sur l'habillement des dhimmis ont varié fréquemment pour obéir aux caprices des souverains. Bien que l'origine de telles lois soit généralement attribuée à Umar Ier, l'évidence historique suggère que ce soit lescalifes abbassides qui ont inauguré cette pratique. En 850, le calife Jafar al-Mutawakkil impose aux Chrétiens et aux Juifs de porter une ceinture en tissu appelée zunnah et une sorte de châle ou de foulard appelétaylasin (les Chrétiens étaient déjà obligés de porter la ceinture)21. Il impose aussi qu'ils portent une petite clochette dans les bains publics. Au xie siècle, le calife fatimide Al-Hakim bi-Amr Allah exige que les Chrétiens portent une croix en bois d'un demi mètre de long autour du cou et que les Juifs portent un agneau en bois. À la fin du xiie siècle, le calife almohadeAbu Yusuf Yaqub al-Mansur impose au Juifs du Maghrebde porter des vêtements bleus foncés avec de longues manches et un chapeau en forme de selle. Son petit-fils Abu Muhammad al-Adil, après de nombreuses réclamations des Juifs, desserre les contraintes et accepte les vêtements et les turbans jaunes. Au xvie siècle, les Juifs du Maghreb ne sont autorisés qu'à porter des sandales faites en jonc et des turbans ou chapeaux noirs avec un petit morceau de tissu rouge22.

Faire suivre aux islamophiles français

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

DURADUPIF 28/08/2012 22:26


Qui a dit que le Pouvoir après être passé des mains du plus fort est allé dans les poches du plus riche pour finir maintenant, grâce à la démocratie, dans le cerveau  du plus intelligent
?  Sacré Obama, il est dorti de la grotte de Platon et il avance dans l'obscurité, comme la connaissance, avec sa lampe dans le dos. Brave Amérique elle paie parfois, comme nous, son prix à
la Démocratie en élisant des brouettes.Tendance lourde des deux côtés de l'Atlantique.

Claude Germain V 28/08/2012 21:11


......qui a brandi le flambeau du savoir pendant de nombreux siècles et ouvert la
voie à la Renaissance et au Siècle des Lumières en Europe". (C'est nos lumières qui doivent être contentes... à commencer par
Voltaire)


Mais c'est UNE GROSSE MERDE CE TYPE ,qui l'autorise a sortir des inepties pareilles ,ce qui prouve déja que lui meme n'est surement pas une lumiere ,vivement  qu'il degage ,
americains reveillez vous !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


Les muslims DANS TOUS LES DOMAINES SCIENTIFIQUES ET ARTISTIQUES ENTRE AUTRE , n'ont fait que reproduire a leurs façons des techniques copiées chez  tous les peuples du bassin mediterraneen
........

Claude Germain V 28/08/2012 21:04


En 2012 plusieurs dizaine de millions d'americains ne savent pas ou se trouve la France .


En France quelques millions de Français ne savent pas ou se trouve l'Amerique .....tout est une question de proportion
................................................................PAR CONTRE ??? TOUTE LA MISERE DU MONDE SAIT OU SE TROUVE LA
FRANCE........................cherchez l'erreur