Bataille d'affiche et déni de vérité par les bien pensants. A qui cela profite t'il?

Publié le 20 Mars 2010

L’Affiche du Front National est-elle une atteinte à la France ou à la bien pensance ?

 

Le Mrap, le Cran, la Licra et autres ONG rejoints par le Président PS de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur Michel Vauzelle n’en finissent pas de vouloir instaurer le délit de blasphème  pour empêcher la critique d'une religion.

Le Mrap, le Cran, la Licra et autres ONG rejoints par le Président PS de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur Michel Vauzelle n’en finissent pas de vouloir empêcher toute critique de l’islam nous disait Christine Tassin sur son blog

Mal leur en a prit cette fois puisque la justice à débouter la Licra. Une Licra dont je me demande en quoi elle est impliquée par rapport à cette affiche du Front National représentant une femme voilée sur fond d’une carte de France aux couleurs du drapeau algérien avec Minarets inclus en forme de missiles façons référendum suisse.

     Les officines n’agissant qu’en bande, le combat judiciaire continue puisque c’est au tour du MRAP du Conseiller Régional apparenté communiste Mouloud Aounit d’essayer, en pleine période électorale, de mettre à bas la liberté d’expression en interdisant notre affiche affirme David Rachline, Coordinateur National du FNJ.

Outre la Pub que ces officines offrent au FN, (voir les résultats du 1er tour) il est devenu clair pour ceux qui n’ont toujours pas réalisés dans quel chienlit nous nous trouvons en tant que Nation et peuple.

J’ai dit dans un de mes derniers articles tout le mal que je pense de cette France en déliquescence dont les dirigeants d’aujourd’hui est d’hier acceptent qu’elle soit maltraitée. Par exemple, en brûlant son drapeau sur son sol, en portant des tee-shirts représentant des cartes de France aux couleurs de l’Algérie, en ayant une fâcheuse tendance à la compréhension compassionnelle quand des  jeunes forcément défavorisés agressent dans les rues. Compassion au nom d’une jeunesse en difficulté ou en situation difficile.

Toutes ces expressions qui excusent en permanence des délits qui seraient considérés comme graves s’ils avaient été faits par n’importe qui d’autres.  Je disais également que cette jeunesse avaient eu la chance d’avoir eu des parents ayant immigrés en France et qui leur avaient permis, à eux ces défavorisés, d’éviter de vivre la vraie misère des banlieues de Bamako, d’Alger, de Dakar, de Libreville, de Rio et d’ailleurs.

Il est quand même étonnant que cette jeunesse soit écouté, souvent entendu et que celle-ci soit autiste lorsqu’il s’agit pour elle, de comprendre la chance qu’elle a de vivre en France avec tous les droits inhérents de citoyens français.

Etonnant aussi de réaliser que la  jeunesse venue d’Asie n’est pas concernée comme si elle n’avait pas eu de difficultés. Sans doute, parce qu’elle a des parents qui n’ont pas abandonné leur rôle parental ou qui ne confient pas à d’autres, le fait d’éduquer leur progéniture dans la rue.

Le Front National se frotte les mains et il a bien raison. Leur campagne s’assoit sur des réalités hélas, tangibles. A qui la faute ? Grâce à ces associations, véritables censeurs d’opinions, dictateurs de la pensée le Front National se refait une santé aidés par des politiques de droite ou par le manque de suivi des promesses faîtes.

J’ai dit souvent le mal que je pensais du MRAP, de SOS-Racisme et de la LdH dont les opinions politiques socialo-communistes sont bien connues. Je suis surpris de la position de la Licra. Je ne voyais pas cette association hurler avec les loups. Dont acte.

 

J’ai dit tout le bien que je pensais de Nicolas Sarkozy quand il avait réduit le FN à peu de chose tant je crois encore que ce parti n’est pas un parti de gouvernement. Pour autant, c’est un parti politique comme les autres. Sinon, pourquoi n’est-il pas interdit ?

La France est une démocratie. Tous les partis politiques de toutes les opinions doivent être représentés par un parti politique. Au même titre que le très Stalinien NPA d’Olivier Besancenot avec sa gueule d’enfant. Y compris au parlement ce qui signifie que je suis pour un scrutin proportionnel à la manière des municipales afin de dégager une majorité claire. Le Front National ne sera plus un problème le jour ou il sera confronté aux réalités.

La justice a déboutée la Licra de sa volonté partagé avec d’autres associations d’interdire une affiche de propagande. Tant mieux. Qu’il n’y ait que le Front National qui mène ce combat, aux régionales contre l’islamisation de notre pays est mon plus grand regret. D’autres partis politiques devraient se lever et dire combien ils sont attachés aux valeurs de la démocratie, aux valeurs des libertés fondamentales comme celui de la liberté d’expression, celui des femmes. Il est déplorable que ces partis politiques soient absents de ces batailles et ne prennent pas conscience que la démocratie vaut bien plus que des voix électorales d’une ou de plusieurs communautés.

Aujourd’hui nous recevons des Présidents aux mains pleines de sang comme Kadhafi qui se paye le luxe d’assurer que l’Europe sera islamisée par le ventre. Nous recevons des rois et autres princes qui font régner des dictatures religieuses dans leur pays, nous finançons, de manière indirecte, par l’Europe interposée, des partis politiques comme le Hamas de Gaza de sinistre mémoire : ces tueurs d’enfants-bombes. Certes, la réalité géopolitique, économique doit nous conduire à ne pas être trop rigide quoique. Des entreprises françaises en dépendent, des sites industriels aussi mais au moins, sur notre territoire, ne pourrait-on pas enfin affirmer nos croyances dans les droits de l’homme, dans la démocratie, dans nos libertés, dans ce qui fait notre pays, son histoire, son passé, ses racines, sa grandeur ? Pourquoi faut-il que nous avilissions ? Pourquoi faut-il, qu’en plus, certains y prennent du plaisir ? Pourquoi ce masochisme national ?

Ce n’est pas la France, cette France ou tout est permis au nom de la repentance.

Ce n’est pas la France ou toute une jeunesse française crache sur son drapeau et se revendique d’un autre nationalisme, d’un autre patriotisme et siffle la Marseillaise.

Ce n’est pas la France ou des représentants d’associations diverses ne voient que l’instant sans penser à l’avenir.

Ce n’est pas la France ou des femmes et des hommes politiques ne songent qu’à leurs intérêts immédiats, à l’élection du moment au détriment de la Nation. Ils replient le drapeau et mettent dans leur poche l’identité nationale. Une France qui, grâce à toutes ces actions, a peu de chance de rester éternelle.

Que penser de cette jeunesse défavorisée qui samedi dernier à Carcassonne (Info RMC) agresse d’autres jeunes sortant d’un restaurant. Ces autres jeunes étaient des soldats. Des hommes qui n’ont pas l’habitude qu’on leur manque de respect. Des hommes qui connaissent le prix de l’honneur. Le vrai bien sûr, pas celui qui conduit à massacrer une petite sœur parce qu’elle sort avec un garçon. Alors ces soldats ont rendu coups pour coups et souvent en double. Sous les yeux d’un journaliste local formaté droit-de-l’hommiste qui s’est empressé d’y voir un acte raciste. Forcément raciste puisque ils étaient soldats et les autres, la jeunesse pour le coup vraiment en difficulté.

Mais qui étaient les racistes ? Ceux qui ont agressé ou ceux qui se sont défendus ? 

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Duchnock 24/03/2010 17:47


Comme d'habitude, les agresseurs pauvres et défavorisés ont le droit pour eux. Comment appeler cet angélisme auto-complaisant compatissant imbécile ?


Duchnock 20/03/2010 21:58


En PACA Dimanche on se trompera pas du bulletin !


Ch. Romain 20/03/2010 20:32


Tenez, Gérard : en voilà une qui va vous plaire !

http://criticusleblog.blogspot.com/2010/03/russie-le-pere-daniil-syssoiev.html