Belgique : un musulman "exécute la volonté de dieu" en commettant un crime abominable.

Publié le 5 Octobre 2012

 

"J'ai exécuté la volonté de Dieu". C'est en ses termes qu'Alam Khorsled, le suspect numéro un de la tuerie d'Etterbeek, aurait justifié son acte atroce perpétré vendredi entre 16h et 16h40. Pour rappel, il est soupçonné d'avoir égorgé une mère de famille et ses trois enfants âgées de 3,5 et 7 ans.

© belga.© afp.

Comme nous l'écrivions hier, ce ressortissant d'origine bangladaise a passé samedi un coup de fil interpellant, avec un numéro de portable français, son colocataire Shariar, en lui demandant s'il était recherché par la police.

Numéro de portable français
Dimanche, l'auteur présumé des faits a recontacté ce même voisin, avec un numéro inconnu cette fois, selon Het Laatste Nieuws. "Il voulait savoir si la femme et les trois enfants étaient morts", témoigne Shariar. Lorsque ce dernier lui a demandé s'il avait commis ces meurtres atroces, il aurait répondu: "Ce qui s'est produit, c'est la volonté de Dieu". Des paroles qui s'apparentent à des aveux.

Vu la tournure des évènements, les enquêteurs sont presque sûrs qu'Alam est bel et bien l'auteur de ce carnage. En utilisant un numéro de téléphone étranger, il aurait voulu mettre les enquêteurs sur une fausse piste. Seulement, une antenne-relais située à proximité des lieux du drame a capté un signal émis par son portable, ce qui indique qu'il serait toujours dans les environs, peut-être même tout près de l'appartement où se sont déroulés les faits. 

Quel mobile?
Entre temps, la police a passé au peigne fin tous les endroits où pourrait se cacher le suspect. Plusieurs adresses liées à son entourage ont déjà été perquisitionnées. Un appartement situé à deux pas des lieux du drame, où cohabitent des ressortissants bangladais et indiens, a été fouillé hier. Un temple hindou du quartier a également été contrôlé.

En revanche, c'est toujours le mystère en ce qui concerne le mobile du suspect. La jalousie envers Jasbir, le père de famille avec qui il travaillait? Dans le restaurant où il bossait, on prétend qu'il aurait pu obtenir une promotion et devenir aide-cuisinier. Un crime religieux? Selon plusieurs théologiens, il n'existerait aucun conflit entre musulmans et sikhs (NDLR: le suspect est de confession musulmane - On s'en doutait - et les victimes sont d'origine sikhe).

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

Claude Germain V 05/10/2012 21:19


Allez les belges continuez a recevoir des ordures sur votre territoire ,pas compliqué quand on voit la cote vestimentaire des mousmées ,on peut y revoir un refus TOTAL ET ABSOLU
D'INTEGRATION .......