Ben Laden était-il musulman ou terroriste ? par Lucien Oulahbib.

Publié le 11 Mai 2011

Un excelent article qui prouve par l'analyse une certaine vérité que notre bien pensance récuse. Une vérité que les musulmans refusent. Ceux là même qui, devant la librairie de Marie-Neige Sardin, devant une grande photo de presse de Ben Laden se font et font photographier leurs enfants. On est en France, au Bourget. 

Gérard Brazon

-

par Lucien Oulahbib | 

 

Incroyable nouvelle ! ainsi apprend-t-on durant le 2 mai (2011) que Ben Laden était musulman alors qu’on le croyait terroriste...

En effet, non seulement le Pentagone qui a cru l’avoir immergé selon le rites musulman, mais aussi la plus haute instance de l’islam sunnite,l’université Al Azhar, et... la Grande mosquée de Paris qui assurent toutes les deux que Ben Laden n’a pas été enterré dans les règles.

Deux choses peuvent être apprises ici  :

1/ si, en Occident, on ne connaît même pas le rituel musulman, en tout cas pas entièrement visiblement, comment peut-on ergoter sur une connaissance hypothétique de l’islam en son entier autrement plus complexe ?

2/ si donc Ben Laden s’avère être un musulman, puisqu’il a été (ou devait être) enterré tel, est-ce que cela voudrait dire que l’on pouvait être musulman et terroriste ?

Approfondissons en synthétisant les deux questions comme ceci : le fait que Ben Laden ait été reconnu, dans tous les cas de figure, comme musulman est en totale contradiction avec l’affirmation assénée encore et encore, y compris par Obama (Alain Juppé aussi) que l’islam n’a rien à voir avec le terrorisme, que Al Kaïda n’est pas musulman...

Si cela est vrai, Ben Laden non plus... Que dit Obama là dessus dans son annonce :

J’ai dit clairement, comme le président Bush l’a fait peu après les attentats du 11 septembre, que notre guerre n’est pas contre l’islam. Ben Laden n’était pas un leader musulman ; il était un tueur de musulmans. En réalité Al-Qaida a massacré de nombreux musulmans dans de nombreux pays, y compris dans le nôtre”, a-t-il ajouté ".

Obama ne se prononce pas en réalité là-dessus, il explique que Ben Laden n’est pas un "leader" musulman, autrement dit capable de dire l’islam tel qu’il est. Or, si le rituel funéraire musulman n’est même pas maîtrisé, comment peut-on prétendre connaître quelque chose qui serait le "vrai" islam ?

Ainsi il existerait, quelque part, un savoir, une sagesse, une religion (mais pas une doctrine politique non, surtout pas) qui aurait atteint un jour un point optimum, si riche, si élevé (il a même dans sa bonté civilisé l’Europe barbare du Moyen âge) qu’il est devenu l’idée même de paix. N’y-at-il pas d’ailleurs une conception islamique des droits de l’Homme ?...

Sauf que... quelqu’un, quelques-uns (des "méchants" ?) aurait corrompu ce point le plus élevé de la connaissance et de la sagesse humaine, qui aurait été dévié, détourné, corrompu ; par exemple par un Ben Laden, qui, s’il reste tout de même musulman (puisque l’on polémique sur le rite funéraire) n’en est pas un "leader", puisqu’il n’a pas professé le vrai islam que connaît bien Obama (la preuve : il connaît bien le rituel funéraire musulman) : CQFD.

Pourtant, il aussi possible d’avancer que si Ben Laden s’est avéré après tout musulman c’est qu’il pouvait avoir une connaissance tout de même de sa foi, à moins d’expliquer seulement qu’il est "né" musulman. Or, deux contradictions là-encore émergent :

1/ l’islam serait donc une nationalité.

2/ Ben Laden, bien que "né" musulman ne connaît pas l’islam.

On peut aisément réfuter la première, même si en la creusant via des enquêtes etc, l’on verrait que beaucoup de personnes pensent ainsi...

Quant à la seconde, qui peut être sûr et certain que Ben Laden ne connaissait pas l’islam ?

Les doctes (et pas seulement en rituel funéraire musulman) répondent tout simplement que l’islam ce n’est pas le terrorisme. Pourquoi ? Parce qu’il n’est dit nulle part que des innocents doivent être tués.

Sauf que ces innocents doivent le prouver, et que des innocents peuvent être tués en représailles. Ainsi Mahomet a tué de sa propre main des centaines de juifs.

En effet, si l’on s’en tient par exemple à un abrégé de la biographie de Mahomet telle qu’elle a été définie par Ibn Hichâm (Fayard, 2004, traduction Wahib Atallah), - on peut y lire ceci (p. 232) :

« Exécution des Banû Quraydha (Sîra, II, 58-60). Le Prophète recommanda à ses compagnons : « Tout juif qui vous tombe sous la main, tuez-le » Ainsi, lorsque le Prophète l’emporta sur les juifs des Banû Quraydha, il prit près de quatre cents prisonniers et donna l’ordre de leur trancher la gorge ».

Page 277, (Sîra, II, 240-241) il est question de la même tribu, six cents à neuf cents hommes, qui cette fois fut égorgé par le Mahomet lui-même :

« (…) Il alla (…) sur la place du marché de Médine (…) et y fit creuser des fossés. Puis il fit venir les Banû Quraydha par petits groupes et leur coupa la gorge sur le bord des fossés. (…) Ils étaient six cents à sept cents hommes. On dit huit cents et même neuf cents. (…) Le Prophète ne cessa de les égorger jusqu’à leur extermination totale ».

Or, l’islam ce n’est pas seulement le Coran (qui n’est pas avare de versets guerriers) mais aussi la biographie de Mahomet (inclue dans la Sunna) et la Sharia, trois aspects une seule pratique qui est dite par le "leader" musulman reconnu... Ce qui fut le problème de Ben Laden en réalité... Il aurait vécu à l’époque où cela ne posait pas de problèmes, jamais personne n’aurait dénié à Ben Laden son caractère de musulman. Or, c’est bien cela l’important.

Comment se fait-il, qu’aujourd’hui, l’on n’ait plus la même perception ? Est-ce que, entre-temps, l’islam aurait atteint un point si élevé qu’il serait devenu la paix même ("que la paix soit avec toi") ? Ou est-ce que l’islam que l’on nous annonce comme étant le seul et le vrai s’avère être une construction fabriquée en Occident (et non pas en Chine cette fois) ?...

En tout cas, ce qu’il faut observer, c’est que cette double question est au coeur même des actuelles révoltes en Afrique du Nord et au Moyen Orient. D’autant que les régimes qui sont ébranlés depuis plusieurs mois sont considérés comme des régimes musulmans du vrai islam (ce que contestait... Ben Laden) puisque l’islam est à la source de leur Droit... Or, c’est bien cela qu’il faudrait aborder, l’échec de l’islam à gérer la société complexe... Mais l’on vous dira (comme pour le communisme) que ces régimes n’incarnent pas non plus le "vrai" islam...

D’où l’idée d’étudier l’islam réel, et non pas seulement "vrai". (A Suivre donc...)

Lucien Oulahbib

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

mfh 11/05/2011 18:56



les cathos tradis vous dirons ue c estla religion de satan..c est a l appreciaion de chacun, mais le resultat est la..mf



berlaine 11/05/2011 18:37



Difficile à suivre pour un cartésien .... La conclusion c'est que l'islam est un mouvement politico-religieux qui embrouille sa perception sous couvert d'une religion pure qu'elle n'est pas mais
dont la mission idéologique est le banditisme, le viol, le crime sous toutes ses formes au nom d'un "dieu odieux" et sanguinaire tel qu'ils l'ont construit .... et son promoteur qui s'est projeté
dans son image n'a fait que le prouver ..!. Dirigeants des pays dits libres réveillez-vous et ne vous faites pas complices de ces fanatiques attardés.! Avons nous fait 1789 pour émanciper les
hommes et les femmes ou pour en arriver là .?



Nancy VERDIER 11/05/2011 13:14



Il est clair que ces allégations , ce refrain que l'on nous chante est complètement fourbe. Nos politiciens dont Obama, Juppé, Villepin chantonnent "Islam" et "terrorisme" ne doivent pas
être confondus. C'est encore cette méthode Coué pour nous calmer l'esprit. Mais les Mufti et autres Imam et jusqu'à ces gamins de la rue que Marie-Ange Nardin voit au Bourget se faire
photographier avec l'affiche de Ben Laden, ne fonctionnent pas dans cette logique.
L'Islam est en guerre permanente contre tout ce qui n'est pas musulman. Et il faut le constater, ces gamins de la rue ne s'intégreront jamais à nos valeurs républicaines, si nous ne réagissons
pas plus vivement que cela. La guerre des rues est à nos portes. Il faut en être conscients.
Biensûr on peut partir à la campagne, dans un petit village tranquille. C'est ce qu'on fait les Coptes (Egyptiens) qui se sont retirés sur leur terres au bord du Nil. Et puis les siècles ont
passé. Aujourd'hui ces coptes gèrent les ordures ménagères du Caire et sont dans la misère pour une grande part. Ils n'ont même plus le droit délever leurs porcs, source de revenus et
d'alimentation.
Non, il n'y a pas d'Islam tolérant.  Il y a de calmes Musulmans, qui voudraient bien vivre en paix chez nous. Mais il y a toujours un Imam fou ou un politicien ambitieux qui va
s'occuper de traiter la question autrement.