Bernard Accoyer: l'interdiction de la honte, la Charia dans les têtes de nos dirigeants.

Publié le 1 Octobre 2010

Photo-Puteaux-Libre.jpg

 

 

 

 

 

 

Je faisais partie de ceux (Voir photo avec Christine Tasin, Pierre Cassen et Pascal Hilout) qui furent refoulés à leur arrivée devant les locaux de l'Assemblée Nationale. La conférence est annulée fut la seule réponse des policiers en poste.

 En colère et dépités, nous nous sommes réunis sur une petite place derrière l'Assemblée Nationale en présence de Xavier Lemoine Maire de Montfermeil, Christine Tasin de Résistance Républicaine, Pierre Cassen de Riposte Laïque, La Droite Libre association politique organisatrice du débat et d’autres associations qui, lors du débat nous ont démontré, textes juridiques en main, que des passagesXavier-Lemoine.jpg entier de la Charia sont illégaux tant sur le plan français qu'européen que ce soit sur le statut de la femme, la liberté de conscience, l'égalité des femmes et des hommes entre eux mais aussi en fonction de leur appartenance religieuse car peu savent encore que l'islam considère le "croyant musulman" comme étant d'essence supérieure, les autres n'étant que des chiens ou des étrons hormis les gens du livre qui, s'ils payent l'impôt (jizya) et subissent l'humiliation, peuvent continuer à vivre en esclave en terre d'islam. Aucune loi européenne n'accepte ces règles et pourtant... un Président de l'Assemblée a cédé aux injonctions religieuses du CFCM (Conseil Français du Culte Musulman). Il y avait aussi parmi les participants Enquête et Débat et d'autres, pardon pour tous ceux que j'oublie. Nous étions nombreux venus d'horizons politiques si différents que ce fût encore la preuve pour moi, qu'une vague immense monte en France comme en Europe contre cette islamisation de nos territoires, de nos cultures, de nos us et coutumes et pour le refus de diktats religieux venus d'un islam intégriste incompatible avec nos droits et nos sociétés européennes qui cherche, à défaut de changer les lois dans le texte, pour le moment, cherche à appliquer la charia dans les esprits.  

Des historiens nous ont rappelé cet Orient et Moyen-Orient qui fût autrefois Judéo-chrétien ou Gréco-latin comme la Turquie, l'Irak, L'Egypte, la Syrie, la Lybie, la Tunisie, l'Algérie, le Maroc, qui succombèrent peu à peu à l'envahisseur arabo-musulman.

 

C'est au tour de l'Europe de subir l'assaut de cette religion qui veut appliquer partout dans le monde ses préceptes d'un autre âge. Les mentors de cette religion savent, qu'à terme, s’ils ne réalisent pas cette conquête rapidement, les faits économiques, sociaux et politiques ne leurs seront pas favorables in fine. Cherchez parmi les prix Nobel le nombre de musulmans. Vous n'en trouverez que trois qui n'ont rien à voir avec la science, les mathématiques, l'économie, la recherche, et autres. Ce qui nous démontre globalement, s'il le fallait, que cette vision religieuse est contre le progrès et le bien être des hommes sur terre. Pour elle, il n’y à point de salut que dans la mort et le paradis de leur Dieu Allah comme au temps des fanatiques chrétiens du moyen-âge "Tuez les tous, Dieu reconnaîtra les siens" et l'inquisition.

Nous avons entendus lors de cette réunion des Kabyles musulmans laïques nous dire que notre combat est juste. Nous avons également appris la formation d'un gouvernement autonome Kabyle en Algérie.

Hélas, en face de nous, de cette évidence, il reste les bobos de gauche qui considèrent que c'est fâchiste de parler de l'islam et de laïcité et ceux de droite qui ne comprennent toujours pas, à moins que ce ne soit par calculs politiques et électoralistes, les pauvres fous.  Et puis il y a les dhimmis , des soumis sans morale qui ont déjà intégrés par convenance ou par peur, les lois islamiques comme d'autres, avant eux, avaient intégrés les lois de Vichy et celles des nazis. Sans rien dire au mieux, se terrant comme des lapins ou en participants comme les collabos au pire! J'en connais hélas dans mon entourage proche que mon discours agace parce qu'il les met en face de leur pusillanimité et autre petites lâchetés. Plus que jamais je suis convaincu qu'il est temps de se réveiller. Pour paraphraser Geert Wilders, il est minuit moins le quart, réveillez-vous!

 

Par la suite, nous avons trouvé un lieu privé pour que ce débat sur l’immigration et l’islamisation puisse se dérouler.

Voici un extrait du texte de la Droite Libre qu’elle a écrit au Président de l’Assemblée , notons au passage que celle-ci négocie en ce moment son partenariat-association avec l’UMP: « L'évènement est grave de conséquences : en effet, c’est la première fois, depuis le vote de la loi de 1905, qu’une association religieuse obtient l’interdiction pure et simple d'une réunion politique publique dans l’enceinte de la représentation nationale sous prétexte que ‘l'Islam serait stigmatisé’. Notre réunion, en présence de personnalités politiques, d’experts et d’un imam, posait l’interrogation de liens réels entre l’extrémisme religieux islamiste et l’immigration qui, s’ils étaient avérés, mettraient ainsi en danger les valeurs de la France ».

Il est pitoyable que le Président de l'Assemblée, Bernard Accoyer, 4éme personnage de l'état français, est cédé devant l'insistance d'une autorité religieuse.

La démocratie est clairement en danger. Sans parler de la laïcité qui a été bafoué. Faut-il rappeler que ce débat se faisait en présence de l'imam de Drancy réputé pour son franc parlé et souhaitant que l'islam respecte les lois de la République. Cela ne fût pas respecté! C'est une gifle à cet Imam menacé par les intégristes radicaux musulmans, une gifle à Christine Tasin menacée de mort et protégé par la police, un gifle pour la tous les participants présents. Nous étions tous atterré y compris Xavier Lemoine qui n’a de leçons à recevoir de personne à ce sujet. J'ai tout simplement honte car de nombreuses vidéos ont été prises de ce déni de démocratie dans les locaux de la République. Nous allons, cette fois pour de bon, être encore une fois la risée des peuples européens. Car bien évidement je me fous de ce que pense la Luxembourgeoise droit-de-l’hommiste siégeant à Bruxelles qui considère déjà la France comme une simple province de culterreux.

Gérard Brazon

 

 

La France est devenue islamique. Nous en avons désormais la preuve.

Par Michel Garroté depuis Jérusalem

 

Jérusalem, Jeudi 30 septembre 2010 . Oui, la France est devenue islamique. Et oui, nous en avons désormais la preuve. En effet, pour la première fois depuis le vote de la loi de 1905, une association religieuse obtient l’interdiction pure et simple d'une réunion politique publique. La France passe ainsi – de façon radicale et définitive – de la laïcité à l’allahïcité. De quoi s’agit-il, concrètement ?

-

Concrètement, les responsables de La Droite libre, un mouvement libéral-conservateur associé à l'UMP, mouvement soutenu par divers blogues, y compris drzz.info et monde-info, ces responsables communiquent, le jeudi 30 septembre 2010 (début du communiqué) : « Hier, à notre grande stupéfaction le Président de l'Assemblée Nationale, Bernard Accoyer, a cédé aux pressions du CFCM (Conseil Français du Culte Musulman) et a décidé d’annuler cette réunion importante de la Droite Libre, dans le lieu hautement significatif des débats de la République ».

-

La Droite libre ajoute :  « L'évènement est grave de conséquences : en effet, c’est la première fois, depuis le vote de la loi de 1905, qu’une association religieuse obtient l’interdiction pure et simple d'une réunion politique publique dans l’enceinte de la représentation nationale sous prétexte que ‘l'Islam serait stigmatisé’. Notre réunion, en présence de personnalités politiques, d’experts et d’un imam, posait l’interrogation de liens réels entre l’extrémisme religieux islamiste et l’immigration qui, s’ils étaient avérés, mettraient ainsi en danger les valeurs de la France ».

-

La Droite libre conclut :  « La Droite Libre demande solennellement à Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale s’il a de ce fait accepté de satisfaire les exigences liberticides d’un groupe de pression théocratique et s’il considère comme le CFCM qu’islamisme est synonyme d’Islam, ce qui n’est pas l’avis de la Droite Libre. Nous sommes donc désolés de prier tous ceux qui avaient l'intention d'assister à cette soirée-débat de ne pas se rendre à l'Assemblée Nationale, nous préparerons très prochainement un nouvel événement sur ces grands thèmes » (fin du communiqué de La Droite libre).

-

-

Quant à moi, j’ajoute que pour ce qui me concerne, cette dérive totalitaire est le résultat inéluctable de plusieurs décennies d’aveuglement sur le fait que ce n’est ni la migration en tant que telle, ni l’ensemble des musulmans en tant que tel, mais que c’est la tolérance et la complaisance envers la dimension idéologique de l’islam, envers l’islam conquérant et envers l’immigration musulmane de peuplement qui sont responsables de cette même dérive totalitaire. Il y a actuellement 1,3 milliard de musulmans sur terre.

-

Ils ne sont pas tous personnellement responsables du fait que l’islam idéologique devient de plus en plus violent, de plus en plus conquérant et de plus en plus vindicatif. En revanche, les dirigeants français sont tous personnellement responsables depuis soixante ans de n’avoir pas imposé aux musulmans issus de l’immigration une version réformée de l’islam qui soit compatible avec la laïcité. Le résultat de cet aveuglement est qu’en 2010, le Conseil Français du Culte Musulman peut obtenir l’interdiction pure et simple d'une réunion politique publique.

-

Le Conseil Français du Culte Musulman vient d’obtenir l’interdiction d'une réunion dans une salle de l’enceinte de l’Assemblée nationale. La France vient par conséquent de franchir de manière officielle la ligne qui sépare la société libre de la société théocratique.

 

-La France est ainsi devenue islamique. Nous en avons désormais la preuve accablante. Ne blâmez pas le Conseil Français du Culte Musulman.

-

Blâmez les dirigeants politiques français. Menacez-les de vous abstenir lors des prochaines élections. Faites passer le message sur Internet afin que votre détermination leur fasse peur.

-

Depuis Jérusalem, Michel Garroté pour http://drzz.fr et http://drzz.info

 

 

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Philippe 03/10/2010 19:05



Bonjour Gérard,


Je vois que le discours se fait plus précis, plus incisif. On ose enfin appeler un chien, un chien.


La décision de Bernard Accoyer est pitoyable, j'en conviens.


Au fait, qu'est ce que tu fais encore à l'UMP ? Tu crois pouvoir faire réfléchir nos politiciens ?


La soupe est trop bonne pour qu'ils se lancent dans une aventure qui risquerait de leur faire perdre leur électorat


Bien à toi.



Gérard Brazon 04/10/2010 16:18



J'en conviens. Mais je crois bien qu'une prise de conscience se fait.



jp 02/10/2010 21:59



merci d'avoir publié mon précédent post (ne publiez pas celui la :-). Cordialement



jp 02/10/2010 21:35



Si par malheur nous vivons demain sous le joug d'une tyrannie religieuse et que mes enfants me demandent pourquoi je n’ai rien fait pour l’éviter, je veux les regarder droit dans les
yeux et leur répondre que je me suis battu pour dénoncer l’agressivité et l’extrême dangerosité de l’islam. Dans la mesure où la loi coranique ne génère que misère et désolation.


Même si mon action n’aura probablement aucun impact sur le cours des événements, j’aurai au moins la conscience tranquille face à eux.


Si j’avais vécu dans les années 30 et senti la menace du nazisme, j’aurai agi comme aujourd’hui avec les moyens de l’époque.


Je rappelle que les gouvernements et les hommes politiques des pays européens savaient parfaitement ce qu’il se passait en Allemagne dans le milieu des années 30 : l’existence des camps, les
mauvais traitements, les persécutions, le régime de terreur, les agressions verbales contre les autres pays, le réarmement massif,…


Les rapports des diplomates et les reportages des journalistes internationaux n’en laissaient rien ignorer.


Le pire, c’est que les chefs d’états continuèrent à honorer Hitler avec les égards dus à un chef d’état honorable et des relations normales avec l’Allemagne se poursuivirent jusqu’à la veille du
conflit qui allait ensanglanter la planète pendant 5 ans.


Ces mêmes hommes politiques se montrèrent scandalisés et horrifiés de voir les nazis appliquer le même régime de terreur dans l’occupation de leur pays.


Toutes proportions gardées au moins jusqu’à dans la situation actuelle, ne constatons nous pas aujourd’hui un comportement identique des personnages politiques français de premier plan ?


Quand je vois François Fillon inaugurer la mosquée d’Argenteuil le 30 juin à coté d’une fillette voilée, je suis écœuré.


Quand je vois Bernard Accoyer obéir le petit doigt sur la couture à l’organisation islamique national le 30 septembre en annulant un débat sur l’islamisme, je suis révolté.


Dans de telles attitudes, il ne fait aucun doute que le gouvernement actuel et son parti représentatif l’UMP sont compromis. Le parti d’opposition n’étant pas en reste, on n’hésite plus à les
fourrer dans un même sac dont le cordon vert est tenu par l’islam pour en faire ce que nomme le Fn, il faut bien le reconnaitre malheureusement, l’UMPS.


Et pour faire court, l’UMPS est tout simplement dans la collaboration !


Alors puisque les représentants de l’UMPS, où plutôt les collabos de l’UMPS, ne respectent plus les français et qu’ils s’embrassent sur la bouche avec les représentants de l’islam dans un baiser
mortel, comment croyez vous que tout cela va finir ?


Cela va finir que les islamistes prendront le pouvoir en France et plus vite qu’on ne pense et qu’ils appliqueront leurs lois criminelles et liberticides.


Vous pensez que c’est un délire paranoïaque ?


Lisez les extraits du coran :


Sourat 29. Combattez ceux qui ne croient ni en Allah, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité


Sourat 5. Alors tuez ces païens, où que vous les trouviez; et capturez-les, et assiégez-les.


Regardez l’agressivité des pratiquants de l’islam en France à Limoges le 21 septembre 2010 dans cette scene hallucinante :


http://www.dailymotion.com/video/xewe39_marche-de-fierte-islamique-a-limog_webcam


Alors Français, réveille toi avant qu’il ne soit trop tard.


Chasse ceux qui ont déshonoré ton pays et combat ceux qui le menacent


Fais honneur à tes ancêtres qui se sont battus pour que tu vives dans la liberté et la dignité


Fais honneur à la France !



muller marie-claire 02/10/2010 14:11



Bonjour Gérard!  Je vois que vous ne chômez pas


.OUI CA BOUGE PARTOUT DANS LE MONDE!!!mais avec la gueule de bois, car l'islam avance de façon exponentielle et il  est+ que temps de réagir


Aux U.S.A on demande la démission de John Brennan, responsable de la sécurité ,parce que le FBI a permis à un terroriste de "visiter" les endroits stratégiques et top secrets du FBI !!!!LE
GOUVERNEMENT N A PAS VOULU S EXPRIMER!!!because!! Nous avons les mêmes chez nous!!!!!!!!


Bon, un article venant  du Canada trés interessant:


C'est le même Frank Gaffneys qui a demandé la démission de Brennan


Infiltration et charia


Qu'est ce qui se cache derrière la construction de mosquées: la charia


10 Août 2010 par Point de Bascule

Mots clés: charia, média, politiciens



Article publié par le
Center for Security Policy le  Aug 09, 2010
par Frank Gaffney, Jr. *
Traduction Point de Bascule. Texte anglais [ICI ]


Soudainement, on a l'impression que tout le monde parle de la charia. Les controverses que suscite le projet de construction d'une méga mosquée près de Ground Zero et d'autres endroits sont
autant d'occasions de s'informer sur l'islam et de prendre conscience de la doctrine liberticide, théologique, politique et militaire qui motive les constructeurs de mosquées et que partagent les
musulmans qui veulent l'imposer à toute la terre.


Cet éveil, cette conscientisation c'est l'une des bonnes choses qui découlent de ces controverses, car il y a urgence à prendre conscience de la menace croissante et des efforts qui sont faits -
aux États-Unis comme ailleurs - par le djihad violent ou dissimulé - pour atteindre cet objectif.


Malheureusement, il y a encore trop d'Américains inconscients de la gravité du danger que représente la charia. Ce qui est plus inquiétant, c'est que leur capacité d'évaluer cette menace et d'y
réagir de façon appropriée est sérieusement entravée par ceux qui se croient informés ou qui devraient l'être. Car, la population est gravement trompée par 1- certains journalistes et politiciens
qui dissimulent la nature malfaisante de la charia et 2 - par les apôtres de la charia qui trompent délibérément pour faciliter la pénétration de leurs idées et de leurs projets dans les sociétés
occidentales.


Prenez par exemple, cet article du New York Times intitulé «Batailles au sujet des projets de mosquées aux États-Unis» dont il a fait sa manchette dimanche. Le journal reconnaît bien qu'un peu
partout, les Américains, de New York à San Bernadino, sont de plus en plus préoccupés par la multiplication des mosquées qui «veulent remplacer la Constitution par la loi islamique».


Mais ensuite le Times conteste l'idée que les mosquées sont un problème. Il souligne que «des groupes interconfessionnels animés par des pasteurs, des prêtres, des rabbins ou des religieux
d'autres confessions appuient l'ouverture de mosquées.» Le journal cite l'un d'eux qui pensent que les opposants «sont apeurés parce qu'ils ne connaissent pas les promoteurs de ces mosquées.»


Le maire de New York Michael Bloomberg est même allé plus loin. Il a qualifié d'intolérants ceux considèrent la construction d'une méga mosquée près de Ground Zero comme un symbole permanent de
la destruction victorieuse du World Trade Center par les apôtres de la charia. «Ils devraient avoir honte de leur intolérance», dit-il. En outre, il estime tout à fait déraisonnable et inutile de
chercher à connaître les sources de financement de la méga mosquée de 100 millions de dollars!


En d'autres mots, le maire ne voit pas l'importance de savoir si des Saoudiens, défenseurs de l'islam wahhabite, l'islam le plus rétrograde, ne sont pas les principaux bailleurs de fonds du
projet de Cordoba Initiative (compagnie nommée d'après Cordoue, l'ancienne capitale des conquérants musulmans de l'Espagne qui ont transformé une église chrétienne en gigantesque mosquée).


Cette attitude désinvolte est absolument stupéfiante quand on sait qu'il y a deux ans, le service de police de New York avertit dans un rapport que les mosquées wahhabites qui se multiplient en
Amérique sont des incubateurs de radicaux musulmans «bien de chez nous».


Le maire a le devoir de s'informer davantage sur la charia, car manifestement il n'en sait pas beaucoup. Il a certainement l'obligation de vérifier si la mosquée près de Ground Zero sera sous
influence wahhabite - comme c'est le cas de 80% des mosquées en Amérique selon certaines sources.


Le travail de sensibilisation de l'opinion publique sur la menace de la charia ne serait pas si ardu si les journalistes et politiciens mal informés étaient le seul obstacle à surmonter. Le
travail est compliqué à cause de l'habileté des apôtres de la chariaà semer la confusion dans les esprits quand ils ne mentent pas tout simplement.


Par exemple, le New York Time cite Camie Ayash, une porte-parole du Centre islamique de Murfreesboro, Tennessee - qui propose la construction d'une mosquée de 52 mille pieds carrés ce qui a
provoqué une intense réaction locale. Madame Ayash se plaint que les gens soient sensibles à «une totale désinformation sur l'islam.». Elle-même donne ensuite un parfait exemple de désinformation
musulmane - ce que la charia appelle la taqqiya - en prétendant: «Qu'il n'y a pas de conflit entre la charia et la Constitution des Etats-Unis».


La connaissance la plus superficielle de la charia suffit à montrer toute l'absurdité d'une telle déclaration. En fait, la loi musulmane interdit la manière démocratique d'adopter des lois. Elle
exige de remplacer les Constitutions et les gouvernements comme les nôtres par une théocratie globale appuyée sur le droit musulman: ce droit infériorise les femmes et les traite comme des
citoyens de seconde zone. Un droit qui autorise le meurtre des homosexuels et ceux qui quittent l'islam (les apostats).


En bref, la charia est totalement incompatible avec notre système juridique, nos libertés et notre mode de vie.


Ajoutons à cela cette perle de Ihsan Bagby, un professeur associé à la faculté d'Études islamiques de l'Université du Kentucky. Selon le New York Times. il a déclaréque : « même sila
radicalisation des jeunes musulmans qui ont des difficultés d'intégration est une menace réelle, les jeunes qui nous préoccupent ne fréquentent pas les mosquées.»


Consulter simplement le rapport de la police de New York. Vous y lirez ceci: «Cette idéologie de la charia prolifère dans les démocraties occidentales à un rythme exponentiel. L'Internet,
certaines organisations salafistes, les groupes où l'on prêche des sermons incendiaires, la littérature salafiste, les vidéos exaltant le djihad, les voyages financés par des extrémistes vers les
madrasas (écoles coraniques), les camps d'entrainement militaire à l'étranger ont servi «d'incubateurs d'extrémisme» pour les jeunes, musulmans chatouilleux - particulièrement ceux qui vivent
dans les communautés de la diaspora en Occident.» (C'est nous qui soulignons).


Un peu partout des Américains lisent sur l'islam pour tenter de comprendre la vraie nature de la menace que représente l'implantation dissumulée de la charia. Ils ont le droit d'être informés
franchement et honnêtement des progrès de cette implantation, des efforts pour la promouvoir et la légitimer non seulement dans les mosquées, mais aussi dans les institutions financières, les
banques, les universités et les agences gouvernementales. Ceux qui omettent de fournir ces informations font partie du problème et devraient être traités en conséquence.


* Frank J. Gaffney Jr. est président du Center for Security Policy, un chroniqueur pour le Washington Times et animateur de l'émission syndiquée "Secure Freedom Radio" entendue les soirs de
semaine à Washington à 21:00 heures, le WTNT 570 AM.


 



Gérard Brazon 02/10/2010 20:02



Non je milite pour la liberté! Pour  mon pays et tous ceux que j'aime! Je regrette que nous ne soyons pas aussi nombreux pour défendre cette cause!



Francis NERI 02/10/2010 12:36



C'est maintenant très clair, la désintégration de la France en temps que
nation est voulu, organisée et elle s’inscrit dans le contexte d’un hégémonisme de gouvernance mondiale dicté par des intérêts économiques spéculatifs.


En conséquence, nous n’avancerons pas tant que nous n'aurons pas fait le ménage au sein de ceux qui nous gouvernent et nous trompent sur la réalité de
notre situation.


Cet évènement d'une extrême gravité doit nous conduire à une mise en demeure, voire à un ultimatum adressé à ce gouvernement, à une administration
infiltrée par la gauche qui n'est même plus digne de porter ce nom, à une éducation nationale que des soi disant sociologues comme Bourdieu et ses IUFM ont complètement détruit. La
liste malheureusement n'est pas limitative et je n'aurais pas assez de place ici pour décrire la décrépitude de NOTRE pays et non pas CE pays comme disent ceux de gauche et les soi disant
écologistes.


Le moment est venu de se rassembler au delà de nos petites querelles de gauche, de droite, de Front National, de Bloc identitaire, de croisés, de juifs ou de
mécréants pour entreprendre cette "Reconquista"


L'union, nous l'avons faite hier au soir à Strasbourg. Croyez moi, çà fonctionne, l'ambiance était chaude. Des femmes et des hommes décidés, en
colère;  et, voir des membres du Front National écouter "religieusement" et approuver les projets d'une autre personne "encartée" encore
récemment au PS nous à fait chaud au coeur.


Nous avons élaboré ENSEMBLE un projet d'action parfaitement adapté à une Alsace Lorraine qui veut préserver ses valeurs essentielles et surtout les
partager.


La France et l'Europe entendront à nouveau parler de  Strasbourg capitale de l'Europe et non pas comme la capitale des voitures brûlées ou comme
celle de la formation du premier parti Islamiste de France: le Parti des Musulmans de France.


Le même scénario se reproduira sous peu à Nancy, Colmar, Mulhouse, car dans ces villes nous sommes attendus avec impatience, mais nous ciblerons ensuite les villes
socialistes, que nous voulons conquérir, Strasbourg comprise, ainsi que celles que nous considérons appartenir à la droite "molle". Nous mettrons au pied du mur les députés de droite, qui font le
jeu de cet Islam de la Charia, en les harcelant sans cesse et nous leur ferons clairement comprendre que s'ils veulent être réélus ils devront donner des gages de leur appartenance à notre cause.
Ensuite, nous saurons faire en sorte qu'ils respectent leurs engagements.


Françaises, Français comptez sur nous, le jour de gloire est arrivé et que vive la FRANCE...la notre !


Francis NERI


Résistance Républicaine Alsace



http://semanticien.blogspirit.com






Gérard Brazon 02/10/2010 13:26



Beau discours! Que je partage! Bien à toi Francis. N'oublie pas de m'envoyer le compte rendu de cette réunion à Strasbourg. Je fais la mienne à Paris d'ici peu.


Gérard



Loulou 01/10/2010 19:56



Nous sommes au moins d'accord sur un point la responsabilité de Le Pen en raison de l'outrance de ses propos, de son humour douteux, qui ont peut être décrédibilisées nos idées. Mais c'est
dans tous les pays européens que l'idée de nation a été dévalorisée, chez nous c'est Le Pen le "responsable" ailleurs qui ?  


Alors ????  Quand on veut tuer son chien on dit qu'il a la rage ...


Savez vous que le fameux " Durafour crématoire" a fait la une du canard enchainé"  bien avant que la blague (?) ne soit reprise par JMLP  


De toute façon ça n'excuse pas le fait d'avoir fait profil bas tout en sachant qu'il avait raison.



Gérard Brazon 02/10/2010 13:23



L'essentiel étant qu'il est urgent de se réveiller. Geert Wilders nous dit: Il est minuit moins le quart, réveillez-vous!



polo polino 01/10/2010 17:10



oui mais ce Hermail c'est quand même un type qui lit des trucs de gauchistes et qui vient nous faire la leçon, a nous, vrais français. Nous on ne lit pas des saloperies de bodrieu ou chemsky,
nous on lit des trucs de français !


On n'a pas besoin du multiculturalisme égalitaires...


en plus chomsky, là, il n'est même pas chrétien !



Gérard Brazon 01/10/2010 17:21



Plus on argumentera d'une manière correct plus il se heurteront à un mur. La seule force de la gauche c'est de nous mettre dans une bouteille et y mettre l'étiquette "fasciste". Alors si nous
refusons de tomber dans leurs petits pièges ridicules de la provocation nous finirons pas gagner les coeurs des plus français les plus craintifs. La forme a pour certains autant de valeur que le
fond. Même si l'habit ne fait pas le moine.



Loulou 01/10/2010 16:54



  Vous êtes bien gentils de vous apercevoir du lien entre immigration et Islam ...  ça fait 30 ans que Le
Pen dénonce cette immigration et dit que c'est un danger pour la survie de notre culture et de nos valeurs. Récemment il a dit que dans quelques dizaines d'années les français devront descendre
du trottoir en baissant les yeux quand ils croiseront un musulman, je ne vous ai pas entendus dire qu'il n'avait peut être pas tort. Vous découvrez l'eau chaude mais avec beaucoup trop de retard
malheureusement pour nous tous !    



Gérard Brazon 01/10/2010 17:15



@ Loulou! Ce qui nous différencie profondément c'est que je suis certain que JM le Pen tout en affirmant des vérités n'avait aucunement l'intention de changer quoique ce soit. Il ne voulait pas
du pouvoir! Au fond, c'était le supplétif consentant d'une gauche qui lui ouvrait le porte monnaie de l'état en échange de ces 12 à 16% de l'électorat contre une nuissance permanente de la droite
classique. 2007 fût donc une leçon pour le FN. Il a failli disparaître et il semble qu'il a compris que ce n'est pas la gauche qui l'aurait sauvé du nauvrage. Vous savez tout comme moi,
qu'il aurait suffit que le Pen soit moins sulfureux, moins ordurier, pas antisémite du tout dans ces propos et ses actes pour construire un projet et intégrer le monde politique pour
qui sait, gouverner. Il ne voulait pas gouverner! Point barre. Alors c'est facile de hurler lorsque l'on fait tout par ailleurs pour ne jamais avoir à appliquer ses recettes! La question est:
Pourquoi? Il n'a jamais répondu. Cela suffit à mes yeux pour le discréditer.



Dede 01/10/2010 16:21



Je sais pas si Brazon est un "jen moulin" mais je sais que c'est comme vous, un 'jen
foutre'



Gérard Brazon 01/10/2010 17:05



Là aussi, le pseudo Dédé, évitez les insultes sinon je censure. Soyez constructif, apportez vos argumentations et pas d'attaques! Sinon, passez votre chemin. Je vous l'ai déjà dit Dédé!



polo polino 01/10/2010 16:04



Hermail !


Tu vas pas venir nous enfumer avec tes saloperies gauchistes là !


Qu'est-ce que tu sous entend ?


OUI Gérard Brazon est un RESISTANT


UN JEN MOULIN DE PUTEAUX (le 9.2 comme disent les "jeunes")


ALors garde tes leçons de gauchistes (puisque tu lis des gauchistes tu dois l'etre )



Gérard Brazon 01/10/2010 17:03



On se calme s'il vous plaît. Gardons à ce blog la qualité des commentaires qu'il a toujours eu! Vous pouvez tous ne pas être en phase mais par contre on peut l'exposer tranquillement. Bien à vous
tous.



Sébastien Hermail 01/10/2010 15:38



Je devine à votre expertise en matière d'islam et de banlieues, que vous vivez certainement dans un quartier difficile et que cela vous a sûrement conduit à mener cette juste bataille contre
l'islamisation, que connaisse bien les gens vivant dans les quartiers que les gauchistes nomment "défavorisés", pour ne pas reconnaître qu'ils sont tout bonnement infestés par ces parasites.


Néanmoins, je vous invite à vous méfier sur les informations que vous relayez. Intéressez-vous un peu à la façon dont l'information est faite, par qui elle est faite. Si vous voulez mener cette
juste lutte, il importe de ne pas vous laisser abuser, et que votre argumentation soit solide. Or, le moins que l'on puisse dire, c'est que les journalistes sont des feinéants plus enclins à
fabriquer l'information, quitte à stipendier et mentir, plutôt qu'à investiguer.


Exemple : http://www.dailymotion.com/video/xf11j3_le-point-en-flagrant-delit-de-bidon_news?start=272#from=embed


Pour combattre un ennemi, il en faut connaître les méthodes et les fondements théoriques. Lisez "La fabrique de l'information" de Noam Chomsky ou bien encore "Sur la télévision" de Pierre
Bourdieu. Cette prose de gauchiste vous permettra de comprendre l'ennemi - et plus encore. Nul savoir n'est à rejeter.


Bien amicalement,


M. Hermail



Gérard Brazon 01/10/2010 17:01



Je compte sur vous pour participer à l'information de ce blog. Il est ouvert à tous ceux qui souhaitent y apporter leur pierre. A vous aussi bien entendu. Merci de vos conseils. Gérard



muller marie-claire 01/10/2010 15:29



Désolée Gérard que cette réunion est été "empêchée"! maintenant nous avons la preuve que le CFCM EST POUR L ISLAMISATION DE NOTRE PAYS!!!! et parle le double language !!!!


Voici encore une mauvaise nouvelle:UNE FUTURE CASERNE EN PROJET(il y a du pognon dans les communes!!!!!!


France : Metz veut sa grande mosquée


Par tnr le 30 septembre 2010





Y aura-t-il bientôt une grande mosquée à Metz ? Difficile à dire aujourd’hui, tant le projet présente des complexités financières et légales. Une chose est certaine : la
municipalité socialiste fera tout pour qu’il aboutisse.


Après avoir ouvert le dossier il y a un an et demi, elle a présenté, hier, l’achèvement d’une étape majeure : la constitution d’une association de préfiguration, l’union des associations
cultuelles et culturelles des musulmans de Metz (UACM). Celle-ci regroupe cinq des six associations musulmanes messines, qui organisent aujourd’hui le culte dans des locaux exigus et
inadaptés. « C’était un préalable capital, explique Antoine Fonte, adjoint au maire chargé de la culture et des cultes. En France, l’islam n’est pas organisé de manière hiérarchique et
institutionnelle comme la religion catholique, par exemple. Les musulmans se regroupent par communautés, en associations. Il nous fallait fédérer un maximum d’associations autour de ce projet.
C’est ce que nous avons fait avec cette union. »


« C’est un moment historique pour la Ville de Metz et la communauté musulmane », n’hésite pas à dire Raymond Beller, secrétaire général de l’UACM. Avec cette union, nous
avons su dépasser nos différences pour effectuer un retour aux sources de l’islam. Nous allons maintenant pouvoir travailler pour que ce beau projet commun aboutisse. » Un travail qui se fera en
partenariat avec le conseil régional du culte musulman de Lorraine.


La question du lieu en suspens


« Il appartient maintenant à l’UACM de définir le cahier des charges et de faire aboutir le projet, explique Antoine Fonte. La municipalité sera là pour l’accompagner. » Et pour
participer au financement de cette future grande mosquée ? « Nous n’excluons pas de le faire dans le cadre légal », répond simplement Antoine Fonte.


« Nous n’avons pas défini de calendrier, précise Djamila El Brahmi, qui a été élue à la présidence de l’UACM. Il n’y a aucune urgence. Nous voulons élaborer ce projet dans la
sérénité et la concertation. Quand viendra le moment de constituer un tour de table financier, nous ferons appel à la communauté et aux élus locaux intéressés. Mais il est trop tôt. » Pour
permettre au projet d’aboutir, la mairie envisage aussi la possibilité de mettre un terrain à disposition de l’UACM, par un bail emphytéotique par exemple.


L’emplacement, c’est l’autre point fondamental toujours en suspens. « Nous attendons les propositions de l’union des associations », lâche Antoine Fonte. « Le rêve, c’est que cette
grande mosquée soit assez visible, sourit Ibili Güngör, le porte-parole de l’UACM. Il faut donc qu’elle soit assez proche d’une église ou d’une synagogue. »


Car pour les musulmans de Metz, cette grande mosquée doit être perçue comme le signe d’une parfaite intégration de leur religion dans la République. « Ce sera avant
tout un lieu d’ouverture, vers l’extérieur, promet Djamila El Brahmi. Il devra permettre à tous les Messins de mieux comprendre l’islam. »


« C’est aussi la raison pour laquelle nous soutenons politiquement ce projet », confirme Antoine Fonte, au nom du maire de Metz.


Par Anthony VILLENEUVE pour LeRépublicainLorrain





Metz. Surtout éviter les sujets qui fâchent. Un minaret ? Les financements étrangers ? L’association, liée à l’Algérie, qui ne participe pas au projet ? À régler
plus tard ou ne pas en parler du tout. Sous l’égide de la municipalité, cinq associations - trois turques, une algérienne, une marocaine - ont décidé de se constituer en une association unique
dans le but de construire une grande mosquée à Metz.


Cette « Union des associations cultuelles et culturelles des musulmans de Metz » (Ucam), qui tient informé le conseil régional du culte musulman, espère ainsi obtenir une plus grande
reconnaissance pour les 27.000 musulmans de l’agglomération, dont 12.000 rien que pour la préfecture mosellane.


« Nous avons initié ce rassemblement. Il s’agit d’une première étape », explique Antoine Fonte, adjoint à la culture et aux cultes. « Dans le cadre de la légalité, la ville participera au
financement de la future mosquée ». Du moins du centre culturel qui ne manquera pas d’y être rattaché et qui seul permet le versement de subventions.


En Alsace-Moselle, le concordat est historique, non géographique, répètetent les ministres des Cultes, de droite comme de gauche. Ce qui exclut tout financement public pour l’islam. « Nous sommes
sur le territoire de la République, nous sommes citoyens d’une ville conscients de nos besoins. Maintenant, il nous faut construire ensemble », souligne Raymond Beller, secrétaire général de
l’Ucam.


« Les autres religions dominantes possèdent des lieux visibles. C’est pourquoi, il est important de nous réunir pour créer la grande mosquée qui manque à Metz
», ajoute Djamila El Brahmi, la présidente au visage sanglé par un foulard. « Nous sommes en train d’élaborer l’islam de Metz. La grande mosquée pourrait voir le jour d’ici cinq ans
», se félicite Jean-Michel Toulouze, conseiller général socialiste. Mais cette première étape franchie, il conviendra d’élaborer le projet. « Des lieux de culte existent déjà, pas question de
nous précipiter. Nous n’avons aucune urgence », affirme Mme El Brahmi.


Des prêches en français


Un point semble toutefois acquis : les prêches de l’imam se dérouleront en français. Mais d’autres restent encore dans le flou : le nombre de m2 nécessaires, l’évaluation du coût tant du foncier
que du bâti.


Aujourd’hui, lors de la construction de mosquées, les associations musulmanes disposent souvent d’un bail emphytéotique accordé par les mairies pour le terrain. Côté finances, elles reçoivent
souvent des fonds étrangers car les dons des fidèles ne suffisent pas. « Mon rêve serait que la mosquée soit proche d’une église et d’une synagogue », espère M. Fonte. « Nous devons sortir du
climat de stigmatisation actuel. Il est possible qu’il y ait des réactions négatives, mais rien ne nous fera reculer sur cette démarche d’intégration », martèle l’adjoint au maire, soudain très
politique.


Par Patrick PEROTTO pour EstRépublicain


 



Gérard Brazon 01/10/2010 16:59



Merci Marie! Je n'aurais pas assez de temps pour énumérer toutes les mosquées qui se construisent en France. Les Eglises et Cathétrales n'avaient pas cette rapidité d'implantation.