Bernard Debré Député parle à ses amis médecins musulmans.

Publié le 26 Août 2010

BD3.jpg

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Francis CLAUDE 27/08/2010 03:25



bravo pour les 2 commentaires trés réalistes et surement réalisables je ne dit mème pas hélas car c'est certain ces gens la ne comprennent que la force. pour Mr Debré avant tout homme politique
il faut dire un peu sur le déclin ces temps ci ce n'est la qu'une façon de ne pas ce faire oublier



Duchnock 26/08/2010 22:42



Bel article de Bernard Debré, tardif certes, mais paraît-il il n'est jamais trop tard, qui s'adresse aux professionnels de santé se réclamant de l'islam dans d'éventuels pays musulmans. Ils ne
répondront pas et il ne se passera rien. M. Debré sait pertinamment que ces pauves médecins si humanistes soient-ils ne peuvent en aucun cas modifier le coran. Donc son coup de coeur pour ces
personnes mutilés par l'iran s'arrêtera là. Les islamo-fasciste ne modifieront en rien le coran car cela justifie leur agressivité et leur rotomontades contre l'Occident. M. Debré
reveillez-vous, la troisième guerre mondiale est déclarée avec la troisième tentative d'islamislation de l'Occident. Tout les bons mots de paix de tolérance, d'ouverure n'y pourront rien. Ne leur
présentez pas le drapeau blanc, ni les bras en croix, ni la paix des braves pour les amadouer pour le respect des Droits de l'Homme et de la République, ils se soumettront qu'à une seule chose :
 la Force. Terrible mais peu probable qu'il en soit autrement. Ca se saurait !



Francis NERI 26/08/2010 21:18



Oui Gérard, c'est bien là le drame, les hommes modérés mais lucides, dont tu fais partie, voient bien qu'ils vont être dépassés par le drame épouvantable qui se prépare. D'autres osent parler de
guerre civile nécessaire. Elle n'aura pas lieu, car le basculement démographique que les extrémistes musulmans espèrent n'aura pas le temps de se produire, à leur avantage, si j'ose dire.
"La grande ratonade" approche et on nous obligera à "choisir notre camp". Je tremble déjà pour certains de mes amis maghrébins.


Francis NERI 


http://semanticien.blogspirit.com



----- Original Message ----- 




Gérard Brazon 26/08/2010 21:49



Je le crains hélas. Nous qui sommes ou essayons d'êtres des médiateurs, sommes sujet à des attaques de toutes parts. A moins que les français soient des ageaux prêts à être égorger à l'hôtel de
la dhimmitude. Mais le bon vieux fond français est là. Il bouge et ma foi, je sais trop bien par notre Histoire combien il pourrait être violent. Merci à toi Francis.