Bernard Poignant : ce proche de François Hollande n’est pas favorable au mariage gay.

Publié le 15 Septembre 2012

QUIMPER (NOVOpress Breizh) – Alors que Christiane Taubira a annoncé mardi les grandes lignes du projet de loi relatif au mariage homosexuel, certaines voix discordantes se font entendre à gauche. Notamment celle du maire PS de Quimper – et conseiller de François Hollande – Bernard Poignant (photo). Ou encore celle du communiste André Gérin, ancien député-maire de Vénissieux.

« Sur mon blog, j’ai fait part de mes réserves à propos de l’homoparentalité » rappelle le maire de Quimper à l’hebdomadaire Famille chrétienne. Pour cet élu socialiste «l’enfant a besoin de l’altérité. Comme orphelin, je me suis construit dans l’altérité du père absent… Tout enfant doit savoir qu’il a un père et une mère ». Une prise de position qui semble déranger certains : « Après lecture de mon blog, la revue Têtu m’a sommé de lui répondre. Et moi, j’ai refusé ! Je suis libre de ma pensée. Je n’ai tué personne, je ne passe pas devant un tribunal. Au nom de quoi, d’ailleurs ? »

Qu’écrivait sur son blog celui qui occupe aujourd’hui un bureau à l’Elysée ? « Plusieurs(couples homosexuels) élèvent et éduquent déjà des enfants. Certains ont eu une vie hétérosexuelle avant de former un couple homosexuel. Sans doute sont-ils ni pire ni meilleurs les uns et les autres. Là n’est pas le problème. Seule compte l’idée que l’on se fait de l’accomplissement d’un enfant. A mes yeux et quoiqu’il arrive, il se construit dans l’altérité des genres, masculin et féminin, père et mère. Qu’ils soient présents ou absents, parfaits ou imparfaits. Un enfant doit toujours savoir qu’il a ou a eu un père et une mère. Personne ne peut discuter ce fait. » L’acharnement mis par de nombreux enfants adoptés ou abandonnés pour retrouver leurs parents biologiques est en effet bien connu.

Et l’élu finistérien de conclure : « Dans tous les cas de figure, c’est de l’enfant dont il faut partir. Le modernisme ne consiste pas à épouser l’égoïsme du présent, mais à se préoccuper des intérêts de notre descendance. »

Un point de vue que partage le communiste André Gérin. Cet ancien député-maire de Vénissieux, aujourd’hui simple conseiller municipal à Vaulx-en-Velin, conteste l’opportunité du mariage homosexuel « à cause d’une certaine idée de la politique ». Comme il le précise à Famille chrétienne : « Le système est aujourd’hui en fracture avec le peuple de France. On a tendance à plus s’occuper du sociétal que du social. Il ne faudrait pas que le mariage homosexuel soit l’arbre qui cache la forêt…».

Crédit photo : Parti socialiste/Flickr, licence CC.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Faits Divers- Sociétés

Commenter cet article

L'EN SAIGNANT 15/09/2012 19:57


et ... RE ... et grâce à laquelle nos gouvernants ont été élus

L'EN SAIGNANT 15/09/2012 19:55


Excusez, j'ai manqué d'à propos .... Ce qui m'étonne le plus dans ce contexte c'est que l'on n'a pas entendu un seul IMAM se prononcer à ce sujet ... ! Or en musulmanie, on lapide, on crucifie on
empale, on pend cette engeance pourtant très minoritaire  qui a les faveurs du haut pouvoir actuel .?

L'EN SAIGNANT 15/09/2012 19:51


Cela rassure un peu de voir qu'il y a des gens de gauche encartés qui sont contre ... Mais il n'y a rien de plus inerte que la connerie et pour faire reculer ceux qui veulent satisfaire PD et
Lesbos .... ?

jp 15/09/2012 13:07


se sont des malades,je ne fait parti ,d'aucune religion,et je suis contre,le mariage,contre l'adoption (surtout),contre les défilés des homos(une honte)on voit la décadence de l' espèce humaine,