Bien sûr, il sont 1,5 milliard… mais sur 7 milliards d’habitants Par Anne Lauwaert

Publié le 4 Juin 2014

Anne Lauwaert Par Anne Lauwaert

IslamManifMusulmans Londres« Oui, nous avons déjà gagné la guerre islamique », nous dit René Marchand, mais c’est pas tout car l’islam a franchi un cap irréversible de sa propre histoire! A ses débuts il s’est répandu à force de guerres et de conquêtes (Le livre noir de l’islam – Jean Robin). L’Occident l’a connu au travers des croisades, l’occupation de l’Espagne et des côtes méditerranéennes de l’Europe, les Turcs aux frontières de la Pologne et aux portes de Vienne, les razzia barbaresques en Méditerranée, (livre: Piraterie barbaresque en Méditerranée de Roland Courtinat)  la traite des blanches  et l’esclavage des européens, (cf. film Angélique et le sultan), mais aussi l’esclavage arabo-musulman combattu par les colonisateurs et par les Belges au Congo.

On se souviendra de Tippo Tip, Zanzibar ou Stanley. (N.B. on n’a jamais autant parlé de l’esclavage arabo-musulman que depuis que Christiane Taubira a voulu l’occulter)

Dans le passé les rapports avec le monde mahométan étaient guerriers et souvent par ouï dire car les choses se passaient au loin. Aujourd’hui, le romantisme des orientalistes du XIX est passé de mode.

Nous avons les disciples de Mahomet sous nos yeux. Nous avons vu les photos des homosexuels pendus en Iran. Paris Match a publié des photos de  lapidation. Sur You Tube on trouve des vidéos de décapitation.

 A la télé nous avons vu des kidnappeurs, des amputations et les coups  de fouet. Chaque jour nous montre de nouvelles horreurs commises au nom de l’islam. Aujourd’hui nous connaissons les noms et les photos des victimes.

De plus en plus d’ex-musulmans dénoncent eux-mêmes ces exactions. Ces brutalités  innombrables indignent le monde entier… Depuis des années ces cas augmentent et sont tellement révoltants que plus  personne, ni de gauche, ni de droite, croyants ou non, personne ne peut ne pas les condamner. C’en est fini de distinguer entre le bon et le mauvais islam: tous les islams sont dans le même sac et ils encourent tous la réprobation morale. 

Cela signifie un cap décisif. Aujourd’hui l’islam est non plus craint et combattu par des guerriers en armes mais  il est montré du doigt sur le plan moral car personne ne peut accepter les horreurs commises en son nom . Au fil des rencontres et des expériences pratiques de plus en plus de personnes disent “islam, non merci”. Si dans le passé porter des signes religieux pouvait constituer  une profession de foi, aujourd’hui porter le foulard ou la burqa signifie soutenir les horreurs faites au nom de l’islam

Les musulmans qui vivent en Europe n’ont peut-être pas encore le courage de condamner la barbarie, mais dans leur for intérieur ils savent qu’elle n’est pas acceptable et tôt ou tard ils vont devoir prendre parti.

 

Dans de nombreux pays la réprobation cède le pas à la répression comme en Birmanie et dans d’autres pays bouddhistes.

La Chine ne se laissera certainement pas intimider et les Ouigours sont maitrisés par les armes.

La Russie ne plaisante pas elle non plus. Les pays orthodoxes ne sont pas complaisants eux non plus. 

L’Inde vient de voter pour un nationaliste hindouiste et on a vu les actions menées rondement  lors des événements de Ayodhyia…

Bien sûr 1,5 milliard de musulmans de par le monde mais sur 7 milliards d’habitants.

Bien sûr il y a la mode halal, burqa, burkini, foulards et bientôt même un bordel halal à Amsterdam parce qu’il y a un créneau commercial à occuper, mais les modes passent.

Par contre, les exactions commises au nom de l’islam lui font perdre sa crédibilité et sa respectabilité. Les violences continues commises en son nom font que dans le monde entier l’islam se met lui-même au ban de la société civile. Même l’angélique Pape François a proclamé : « Que personne n’instrumentalise par la violence le nom de Dieu »… http://www..saphirnews.com/Pape-Francois-a-Jerusalem-Que-personne-n-instrumentalise-par-la-violence-le-nom-de-Dieu-_a18955.html De qui parlait-il donc? Qui crie que « Dieu est le plus grand » pendant qu’il commet les actes les plus répréhensibles ?

Ne s’agit-il pas là de blasphème ? Et si le Décalogue stipule bien « Tu n’invoqueras point le nom de l’Eternel, ton Dieu, en vain, car l’Eternel ne laissera point impuni celui qui invoque son nom en vain ».http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9calogue 

Qu’en sera-t-il de celui qui invoque le nom de l’Eternel pour commettre des crimes ? Quand René Marchand dit que nous avons déjà gagné le combat contre l’islam parce que aujourd’hui le peuple en a pris la mesure et n’en veut pas, http://french.ruvr.ru/2014_05_19/Islam-en-France-une-explication-de-Rene-Marchand-5055/  il est en deçà de la réalité car non seulement le peuple n’en veut pas, mais surtout il le montre du doigt et le condamne moralement.

Anne Lauwaert

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

Epicure 04/06/2014 12:23


"mais dans leur for intérieur ils savent qu’elle n’est pas
acceptable et tôt ou tard ils vont devoir prendre parti."


Pour le moment, leurs Chamberlain ne disent rien, et voilà
justement la cause de la prochaine Guerre Civile Mondiale que tous les autres Chamberlain du monde s'efforcent de Ne pas voir non plus...