Bientot les francais se battront pour fouiller dans les poubelles.

Publié le 17 Décembre 2013

A l’instar de ce qui se passe à Tenerife (Espagne), de nombreux Britanniques en sont réduits à fouiller les poubelles pour trouver de quoi manger.

topelement-

L’Europe a faim. C’est une enquête réalisée en Grande-Bretagne qui vient rappeler que la crise est toujours bien présente dans de nombreux pays. Une lettre envoyée la semaine dernière au «British Medical Journal» par une association de médecins fait état de l’accroissement alarmant du nombre de personnes hospitalisées pour malnutrition: elles étaient 5400 l’an dernier, soit presque deux fois plus qu’en 2008 quand la crise des subprimes a frappé le Royaume-Uni et ses 60 millions de sujets.

 

 

Pour ces médecins, ces chiffres ne sont qu’indicatifs. La véritable mesure de la pauvreté se fait par le recensement des personnes ayant besoin d’une aide alimentaire. Elles ont été plus de 347 000 en 2012, contre 26 000 en 2008 (les chiffres de l’année actuelle ne sont pas encore connus). La faute en incombe à la crise, certes. Mais la politique de rigueur budgétaire qui l’accompagne est tout autant responsable de la hausse du chômage et de la baisse des revenus.

 

 

Certains habitants n’ont simplement plus les moyens de s’alimenter convenablement, dénoncent les organisations caritatives. Signe inquiétant, de plus en plus d’enfants se retrouvent précarisés.Les statistiques disponibles ne précisent pas combien ils sont, mais la presse a rapporté des témoignages de parents reconnaissant qu’ils n’ont plus les moyens de garantir à leur progéniture trois repas complets par jour.

Ces familles sont facilement repérables, il suffit de se rendre dans certains quartiers des grandes villes, où en périphérie où elles s’entassent dans des roulottes, faute d’appartements à la portée de leur porte-monnaie. «C’est horrible de voir des enfants sous-alimentés, car cela risque d’affecter leur développement et d’affaiblir leurs organes, tel le cœur, pour le restant de leur vie», estime le Dr David Taylor-Robinson, à l’origine de la lettre publiée lundi.

 

 

D’autres pays européens paient un lourd tribut à la crise.

GRÈCE Le pays le plus touché

La Fédération internationale des Croix-Rouge rappelle dans une étude publiée en novembre que la Grèce a été le pays le plus touché par la crise dans l’Union européenne. L’insécurité alimentaire dans certaines régions dépasse 60% de la population, mais on n’a pas de chiffres pour l’ensemble du pays ayant le taux de chômage le plus élevé de l’UE, avec 27%.

 

 

ESPAGNE Cantines scolaires ouvertes même pendant les vacances

En Espagne, près de 22% des 47 millions d’habitants vivent actuellement sous le seuil de pauvreté. Dans un rapport, l’association caritative catholique Caritas précise avoir nourri, l’année passée, près d’un million d’Espagnols affamés, soit deux fois plus qu’en 2008. Quant à la Croix-Rouge, elle révèle avoir distribué de l’aide alimentaire à 1,2 million d’habitants en 2012 contre 0,5 million en 2009. Les gens qui fouillent les poubelles sont tellement nombreux que celles de certains supermarchés sont fermées à clé pour éviter que les déchets soient ensuite éparpillés. Le pays a aussi été choqué d’apprendre que des dizaines d’écoles sont restées ouvertes durant les vacances d’été afin que des milliers d’enfants puissent recevoir au moins un repas complet quotidiennement à la cantine scolaire.

 

 

ITALIE La Croix-Rouge sur les dents

Parmi les pays où la sécurité alimentaire est la plus menacée, on trouve aussi la Péninsule. Avant 2012, la Croix-Rouge italienne ne distribuait pas d’aide alimentaire, mais, cette année-là, elle a dû nourrir plus de 378 000 habitants, et les chiffres de 2013 risquent d’être pires encore, en raison du chômage qui ne cesse d’augmenter.

 

 

AUTRICHE Des migrants affamés

Certains pays riches ne sont pas non plus épargnés. Par exemple, l’Autriche, où la Croix-Rouge a alimenté 150 000 personnes l’an dernier, contre 7500 en 2009. Ce ne sont toutefois pas les Autrichiens qui forment la majorité des démunis du pays, mais les migrants qui y viennent dans l’espoir de trouver un emploi.

 

 

FRANCE Les Restos du Cœur

En France, plus de 9 millions de personnes vivent au-dessous du seuil de pauvreté dont 4 millions viennent chercher de l’aide auprès des associations d’aide alimentaire, parmi lesquelles les Restos du Cœur.  

 

 

Source : Le Matin

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

aupied 18/12/2013 13:32


Oui Dorothée, je suis d'accord avec , vous , l'ennuis , c'est que nous nous n'avons rien demander , tout ce que nous voulons c'est vivre , entre nous les FRANCAIS, et non pas avec tout ces
étrangers qui arrivent de plus en plus nombreux , supprimons les allocs a ça , et vous allez les voir déguerpir , et pourquoi pas envahir , un autre pays , ça ce serai bien pour les autres , et
bon débarras pour nous , et les FRANCAIS qui ont des enfants mariés avec des étrangers qu'ils partent avec eux 

mika 18/12/2013 11:15


3mn  poignantes d'un homme (sdf) "debout"



https://www.youtube.com/watch?v=n3B6nzgqu2E

dorothee 17/12/2013 17:31


Quand on commence à danser devant le buffet, mauvais présage annonciateur d'une guerre. 39-45 a commencé comme celà

aupied 17/12/2013 16:53


Nous aussi , un jour en France , nous risquons d'êtres obligés de faire les poubelles, croyez qu'il soient normal , d'engraisser des migrants qui ne , nous apportent rien , si ce n'est que des
gosses car ils ne sont bons qu'à ça ? croyez vous, que nous les travaileurs Français n'avons pas besoin d'aides ?? il vaudrait mieux renvoyez tout ces immigrès dans leurs pays d'origine ( vous
gouvernement Français , vous savez bien pourquoi ils viennent tous en FRANCE, mais vous préférez vous cachez les yeux , pour avoir des voix pour les élections que ne feriez-vous pas ??? ) il
faudrait aussi leurs apprendrent a ne pas faire de gosses sans arrêt