Bienvenue à Monopolis et à la normalité "raciale" du Président Hollande....Par Marie-Claire Müller

Publié le 4 Septembre 2012

Bienvenue à Monopolis,

Quand j’ai entendu ça, de la bouche du journaliste, François Hollande se qualifiant tout seul, comme un grand, de “normal”, j’ai cru que c’était une blague. Je me suis dit c’est pas possible il y en a bien un qui va relever ? Non, j’ai attendu la fin du journal pour rien. Il n’y a pas plus intolérant que ce terme “normal”,  c’est tout le contraire de la diversité si chère au PS.

Pourtant le printemps de Prague, a été réprimé par ce qui a été appelé une normalisation par l’URSS elle-même, les nazis ont utilisé l’anthropomorphisme pour définir la véritable normalité, tout ce qui a été qualifié de normal dans l’histoire c’était l’inquisition qui offrait des bûchers inhumains pour les anormaux, l’intégrisme et le fanatisme dans tous leurs états… Qui a t’on brulé dans les fours crématoires ? Des gens anormaux, selon les tenants de la normalité à ce moment là évidemment. Et là, tout seul, il dit qu’il est normal. Ca passe tranquille. Merde les gens pas normaux ont du mouron à se faire. Les anormaux, circulez ! Il n’y a rien à voir (désolé monsieur Montana mais moi aussi, comme Xyr, j’aime Coluche, j’espère que ca vous fait bien chier). Les ambitieux à la poubelle, les anarchistes aux chiotes. Qu’on me dise vite ce qui est normal que je me conforme rapidement au modèle. Car être normal c’est se conformer à une norme, oui mais voilà, laquelle ? Feutre et écharpe rouge pour tout le monde ? Dites-nous Mr Hollande, en quoi être normal est une fin en soi ? Votre argument a été avancé pour faire face à un Sarkozy exubérant, mais vous n’êtes que son miroir. L’ambition de Nicolas Sarkozy est aussi caricaturale que votre normalité, si ce n’est que l’ambition a l’avantage d’avoir un effet positif sur la vie. La normalité ça peut vraiment se discuter. Il y a des tas de gens qui n’ont pas envie d’être normaux, sans parler de ceux qui n’ont pas le choix.

Surtout que votre critère de normalité c’est quoi au juste ? Un truc qui va de soi ?!
Front national = pas normal et multiculturalisme = normal, C’est bien ça ?
Et communisme ? normal ou pas normal ?
Chrétien ? Musulman ? Juif ? Athée ? Ca s’arrête où exactement ?

Mais rassurez-vous je ne veux pas dire que vous avez l’intention d’ouvrir de nouveaux camps de concentration… non. Je sais bien que ce n’est pas possible. Heureusement.

Ce que je veux dire c’est que ça illustre bien le mal qui ronge notre société. Déjà être un électeur FN, d’un point de vue social c’est plutôt suicidaire. Mais maintenant c’est carrément devenu pas normal. Vous incarnez l’intolérance monsieur Hollande, vous êtes le Dark Vador de France tenant du coté obscur. L’idole est dressée sur le brasier du multiculturalisme. A peine le temps de se retourner, et paf, un mohamed merah en pleine tronche, et puis là un souleymane, et ça continue…
Rien à foutre, on fait quand même passer de 20 à 25% le taux de logement sociaux, on prévoit 200 000 régularisations, Valls inaugure une mosquée. Tout va bien c’est normal. Tout est normal on vous dit ! Punaise !

“Normal” c’est une verrue de “raciste”, vous êtes contre moi vous êtes raciste, vous êtes avec moi, vous êtes normal. Votre vocabulaire est boursoufflé de ces verrues, égalité des chances, chance pour la France, facho, multicolore, métissage… Tous tranchés, anathèmes indiscutables ou quintescences du bien, ils régissent tous une vie sociale, celle qui est rêvée par les socialistes, mais aussi toute une partie de l’assemblée. Un monde sans nuance. Monopolis. Un monde où l’on peut organiser un jour une manifestion contre le racisme et la xénophobie et le lendemain ne rien faire quand on apprend qu’il s’appelle mohamed, un monde dans lequel un père de famille se fait massacrer devant sa famille par 3 noirs le jour même où un arabe et un noir cachés dans un transformateur haute tension meurent électrocutés ce qui embrasera toutes les banlieues, les émeutes de 2005, pour la seule et unique cause des 2 jeunes de Clichy-Sous-Bois. Pour le père de Famille, une petite marche discrète de 200 personnes et 1 mn de silence. La veuve et la fille de la victime, de crainte de représailles, malgré l’arrestation des meurtriers présumés, seront reçues quasiment en secret,  par le ministre de l’Intérieur, un certain Nicolas Sarkozy.

Un monde sans pitié pour les anormaux, les patriotes. Votre monde, celui de l’UMPS, pas le mien. Le mien ne sera jamais normal. Votre “normal” sent la répression à plein nez, le fanatisme, la mort de toute nouveauté, l’anthropomorphisme du français de souche pas assez métissé.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Coups de gueule

Commenter cet article

Aaron 05/09/2012 16:54


Encore une fois votre franchise et vos propos sans détour vous honorent.


Ce sont des propos normaux vis à vis d'un président ANORMAL.


Encore un grand merci pour cet acte de résistance face au politiquement correct de la presse écrite et audio-visuelle; tous les lecteurs doivent vous encourager à persévérer dans cette voie et à
mettre en garde les esprits encore jeunes afin qu'ils ne subissent pas la lobotomisation par la normalité socialo con muniste (j'ai dû faire une faute de frappe?).

mika 04/09/2012 12:18


http://www.causeur.fr/journalistes-et-politiques-les-structures-elementaires-de-la-parente,18878

LA GAULOISE 04/09/2012 12:11


Brabo Madame, votre colère fait plaisir à entendre ! oui, oui, j'ai bien dit: à attendre. Au moins, on sait que l'on est plus seue à enrager devant tant d'inepsies , de non sens et autre racisme
anti-gaulos. MERCI BEAUCOUP ! !