Bilan des voitures brûlées en 2012 : Plus de 40 000...

Publié le 3 Janvier 2013

1193 voitures brûlées pour le nouvel an. Plus de 40.000 en 2012. La banlieue s’exprime…

Des centaines de voitures ont été incendiées en France le jour du Nouvel An. Une tradition de la « nouvelle France culturelle », celle qui préfère la destruction et la mort à celle qui a toujours prévalu sur l’esprit d’amour pour la Nation. Au total, 1193 véhicules ont été brûlés selon Manuel Valls.

199

C’est la première fois depuis plusieurs années que le chiffre a été rendu public. Sarkozy, petite poule cachée au fond de l’Elysée, n’en avait probablement pas assez dans le pantalon pour avouer cette triste réalité. Il voulait surtout faire croire qu’il était le plus fort en matière de lutte contre la criminalité.

Le gouvernement français actuel agi différemment, estimant que la transparence totale est la meilleure méthode.

Le 31 décembre 2009, lors de la publication des derniers chiffres sur les voitures brûlées, on apprenant qu’au moins 1.147 véhicules étaient partis en fumée.

 

Comme dans de nombreux pays, la France a un grand nombre de voitures brûlées chaque année. Certaines le sont après avoir été volées, d’autres sont brûlées par les gangs qui cachent les indices de leurs crimes, d’autres pour de fausses déclaration à l’assurance…

Mais la voiture brûlée à franchi une nouvelle étape en France où elle est devenue un moyen de marquer l’arrivée de la nouvelle année. La pratique aurait commencé pour de bon chez les jeunes – souvent des musulmans et des arabes des cités- dans les années 1990, dans la région de Strasbourg.

Ce fut également « un moyen d’expression » pendant les émeutes de 2005 ou 8.810 voitures ont été brûlées en 3 semaines.

Mais le problème est certainement plus grave qu’on accepte de le croire puisque chaque année, depuis dix ans, on estime qu’entre 110 et 145 véhicules sont incendiés tous les jours, pour un total de plus de 40.000 voitures ! Et bien entendu, ce ne sont pas les voitures des flics, des militaires ou des riches qui sont brûlées. Oh non… Ce sont celles des pauvres qui vivent dans les mêmes cités que les racailles…

Par Vicky Six – JSSNews

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Polux 03/01/2013 18:26


Je ne sais pas si l'on peut parler de transparence de la part d'E. Valls, car de toute façon les socialos auront toujours tendance à minimiser dans ce domaine ! 

Dorothee13 03/01/2013 15:42


Sur valeurs actuelles de mi décembre 2012, un article consacré aux aménagements des banlieus et le coût. Plus on dépense, moins celà marche. Par contre dans ces banlieus le nombre de voitures
luxueuses est nettement plus important que dans les autres villes - chercher l'erreur !