Bilderberg dénoncé à la Commission européenne

Publié le 31 Janvier 2012

Critique du Groupe Bilderberg à la Commission européenne : un "organe manipulateur" et occulte  qui invite les hommes politiques du moment à sa réunion annuelle pour préparer le NOM (Nouvel Ordre Mondial)  mondialiste et anti-démocratique.

Les électeurs français, doivent savoir que François Hollande a d'ores et déjà reçu l'adoubement de ce groupe. Nicolas Sarkozy ayant joué le rôle "d'intermittent du spectacle", se prépare déjà à une défaite annoncée et à sa reconversion dans les affaires...

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Repost 0
Commenter cet article

Claude Germain V 31/01/2012 11:15


Une des plus dangereuse est la FONDATION BERTELSMANN (cherchez qui est derriere)  qui effectues un lent travail de sape dans les
milieux immigrés européens pour recuperer par des aides educatives des gens d'origine etrangere pour la plupart qui aux "ordres" n'hesiterons pas a leur tour a continuer ce travail de sape
,et  surtout dans tous les pays d'Europe .Grace entre autre au créations destructrices du petit collaborateur qui participe VOLONTAIREMENT a la destruction de la civilisation française ;qui
???? NapoSarkozy bien entendu ,pour preuve : Source Mecanopolis


En raison de cette dynamique, il fut décidé en 2007 la création d’une Union pour la Méditerranée sous l’impulsion du président Sarkozy. L’objectif officiel était de
renforcer et d’accélérer le processus d’intégration des deux rives de la Méditerranée. Cependant, le projet fut fondamentalement remanié sous la pression de la chancelière Merkel appuyée par la
Fondation Bertelsmann[12]. En effet, en raison du poids croissant de l’Allemagne en
Europe centrale et orientale, les autorités françaises ont cherché à contrebalancer cette tendance en créant une forme de Mitteleuropa Sud-méditerranéenne sous la seule influence de la
France. Dans la première mouture d’Union pour la Méditerranée, seuls les pays riverains étaient intégrés au club. Flairant une politique de création de zone d’influence contraire à ses intérêts,
Berlin exigea et obtint que tous les pays de l’UE participent à cette Union pour la Méditerranée. Comme le précisa clairement

Claude Germain V 31/01/2012 10:56


Certains lecteur prenaient pour des fous ceux qui parlaient de "LUTTE APOCALYPTIQUE " entre "loge Blanche" et "loge noire " ..............bizarre .....on y vient peu à peu .... cherchez dans
toute la classe politique ,industrielle et banquiere entre ceux qui servent de pantins-porte-parole ( base de la pyramide ) ,ceux qui dirigent ( la pointe ) ......surprises ...!!


Mais quand meme les langues commencent a se delier ,ce n'est déja pas si mal .......