Où commence et finit le blasphème ?

Publié le 23 Septembre 2012

Pour cette dictature religieuse intolérante qu'est l'islam, être non musulman est en soit un sacrilège. Alors, comme l’OCI veut inscrire le blasphème dans le droit international, il serait temps pour les occidentaux, de remuer Ciel et Terre pour que la vie des non-musulmans ne devienne pas un enfer. 

OCI-300x150.jpgL‘O.C.I, cet espèce de consortium de 57 pays producteurs de pétrole a tendance islamiste, joue son role dans la partition musicale du moment. A l’heure où les jihadistes attaquent les intérêts occidentaux dans le monde arabe, les jihadistes en costard viennent poser les conditions de l’arret des violences. Le mardi 19 septembre, l’ O.C.I a annoncé qu’elle redoublerait d’efforts pour faire inscrire le blasphème parmi les crimes et délits reconnus en droit international.

Depuis 1999, l’OCI défend, devant la commission des droits de l’homme de l’ONU, le concept de « diffamation des religions », un faux nez pour imposer au monde un controversé « délit de blasphème ». Chaque année les pays occidentaux, rejoints par l’Amérique latine et l’Afrique, s’y opposent fermement au nom de la liberté d’expression et du droit international.

Mais pour Ekmeleddin Ihsanoglu, secrétaire général de l’OCI, il est temps que la communauté internationale cesse de « se cacher derrière le prétexte de la liberté d’expression »« Les abus délibérés, motivés et systématiques de cette liberté », a-t-il ajouté, sont un danger pour la sécurité et la stabilité mondiales.

La commission des droits de l’homme de l’OCI a jugé parallèlement que« l’intolérance croissante envers les musulmans » devait être contenue et a réclamé« un code de conduite international s’appliquant aux médias et aux médias sociaux afin de rejeter la propagation de documents incitant [à cette intolérance]« .

Il semble peu probable que l’OCI, qui mène campagne depuis plus de dix ans sur ce sujet, rallie les Occidentaux à leur cause. D’autant plus que ces pays s’inquiètent de l’effet répressif des lois contre le blasphème en vigueur dans certains pays musulmans comme le Pakistan, où le blasphème est passible de la peine de mort.

Source:

LeMonde - http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/09/20/l-oci-veut-inscrire-le-blaspheme-dans-le-droit-international_1762602_3224.html

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

L'EN SAIGNANT 23/09/2012 19:50


S'il s'agit d'une croyance religieuse pure c'est à voir mais en ce qui concerne l'islam c'est tout vu car il ne s'agit pas d'une religion "pure" mais d'un conglomérat politico-religeux dont la
finalité est la gouvernance humaine avouée, vue sous tous ses aspects. Rien à voir ... Dégagez .!