Boko Haram, c’est bien l’islam.Par Hamdane Ammar

Publié le 12 Mai 2014

Par Hamdane Ammar pour Riposte-Laïque

L’islam est un système de lois politico-sociétales basées sur la terreur qui empoisonne la vie ici-bas de ses ouailles qui les considère de facto comme ses esclaves et qui sont obligés de se lancer dans des conquêtes guerrières en provoquant la désolation et la destruction sur terre, par le djihad pour avoir l’estime d’Allah et de son Envoyé et en récompense, ils pourront ainsi accéder au Paradis où les houris seront à leur disposition.

Quant aux non musulmans, ils iront directement rejoindre le purgatoire où les attend de pied ferme la torture éternelle.

En effet, il est écrit dans le coran sourate 4 ( les femmes) verset 56:
«Certes, ceux qui ne croient pas à Nos versets ( le Coran) , Nous les brûlerons bientôt dans le Feu. Chaque fois que leurs peaux auront été consumées, Nous leur donnerons d’autres peaux en échange afin qu’ils goûtent au châtiment. Allah est certes, Puissant et sage. »
 

Dans la sourate 88, versets 2 à 7, Allah se montre sans pitié contre ses ennemis et ceux de Mahomet :« Ce jour-là, il y aura des visages humiliés Préoccupés, harassés, ils brûleront dans un Feu ardent, Et seront abreuvés d’une source bouillante, Il n’y aura pour eux d’autre nourriture que des nourritures épineuses ( dari), Qui n’engraisse, ni n’apaise la faim.»


Il est inscrit dans le coran à l’attention des koffars,(non croyants) ceux qui refusent d’accepter l’islam comme l’unique religion sur terre, les sanctions suivantes.


Dans la sourate 33 versets, 60, 61, 64, 65, et 66,

Allah l’impitoyable annonce son verdict contre ses ennemis que sont les mécréants et les apostats:

« Certes, si les hypocrites, ceux qui ont la maladie du cœur, et les alarmistes ( les Juifs semeurs de troubles) à Médine ne cessent pas, Nous t’inciterons contre eux, et alors, ils n’y resteront que peu de temps en ton voisinage. » 

« Ce sont des maudits. Où qu’on les trouve, ils seront pris et tués impitoyablement. » 

« Allah a maudit les infidèles et leur a préparé une fournaise. » 

« Pour qu’ils y demeurent éternellement, sans trouver ni allié, ni secoureur. » 

« Le jour où leurs visages seront tournés et retournés dans le feu, ils diront : Hélas pour nous ! Si seulement nous avions obéi à Allah et obéi au Messager ! »


Et dans la sourate 5, verset 33,

Allah et Mahomet se définissent ouvertement comme des tortionnaires« La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et son Messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposée, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici-bas ; et dans l’au-delà, il n’y aura pour eux un énorme châtiment ; »

Alors où est passée la religion de paix et d’amour, ce slogan mensonger qu’ânonnent matin et soir les mahométans ?

En vérité, le coran est limpide : Allah et son Messager n’ont que haine et mépris pour ceux qui n’adhérent pas à leurs dogmes diaboliques.


L’islam en tant que système politico-religieux, est l’incarnation du mal absolu. L’exemple est donné, ces jours-ci par la secte islamique Boko Haram au Nigéria qui a kidnappé près de 300 lycéennes pour les revendre comme esclaves sexuelles conformément aux recommandations d’Allah et de son Envoyé.

Le groupe islamique Boko Haram n’agit pas de son propre chef, il ne fait que suivre les enseignements coraniques et surtout le beau modèle de Médine qui fut en son temps un esclavagiste de premier ordre.

Il n’y a rien de nouveau dans le comportement de cette secte islamo-diabolique, car l’islam encourage l’esclavage sexuel. Il en avait fait une arme de guerre contre ses adversaires pour les terroriser depuis 622 de l’ère chrétienne.

Après avoir perpétré un génocide en 627 contre la tribu juive des Banu Qurayza de Médine –Yathrib ( entre 800 et 900 morts en une journée), Mahomet, ne s’était-il pas octroyé Rihanna Bint Amir Ibn Khunafa, comme son esclave sexuelle jusqu’à sa mort ?

Ce comportement de Mahomet, le beau modèle illustre ce qu’est le vrai visage de l’islam.

Toute autre discussion n’est que la pure takkia… Apparemment, le président des Etats-Unis Mr Obama ainsi que sa femme Michèle sont bouleversés par l’enlèvement de ces lycéennes nigérianes, mais ils oublient de reconnaître même à demi-mots que c’est l’islam qui en est la cause de la situation que vivent ces malheureuses filles.

Et pour en avoir le cœur net, le président Obama n’a qu’à aller frapper aux portes des palais saoudiens de la Mecque et de Médine où se fabriquent les fatwas de la mort pour avoir la réponse à son émoi.

Pourtant en tant que président de la première puissance du monde, il doit sans aucun doute savoir où loge le mal qui endeuille l’humanité, de nos jours.

Ce n’est pas en faisant des gesticulations stériles de circonstance qu’il fera oublier que l’islam est le vecteur principal des malheurs qui frappent le monde musulman. L’ignominie dont la secte islamique criminelle Boko Haram est responsable, se trouve dans le coran et la sunna.

Et L’Occident, ignore-t-il que l’esclavage fait partie intégrale du logiciel de l’islam ?

Mahomet n’avait nullement abrogé l’esclavage comme le radotent certains intellectuels musulmans qui tentent de le faire passer pour un prophète animé de paix et de tolérance. Au contraire, il l’avait encouragé en menant des razzias pour capturer des esclaves sexuelles ( filles et mêmes les femmes mariées) pour motiver ses adeptes.

Pourquoi ces mêmes intellectuels, passent-ils sous silence, l’histoire de Maria la copte, cette esclave sexuelle du Messager d’Allah qui provoqua un grand scandale dans son harem ?

Veulent-ils faire croire que l’esclavage n’a jamais existé en islam ? Eh bien, dans le coran, sourate 4 verset 36, il est écrit : « Adorez Allah et ne Lui donnez aucun associé. Agissez avec bonté envers vos père et mère, les proches, les orphelins, les pauvres, le proche voisin, le voisin lointain, le collègue et le voyageur, et les esclaves en votre possession, car Allah n’aime pas, en vérité, le présomptueux, l’arrogant. »


Sourate 16 verset 71 : « Allah a favorisé les uns d’entre vous par rapport aux autres dans la répartition de Ses dons. Ceux qui ont été favorisés ne sont nullement disposés à donner leur portion à ceux qu’ils possèdent de plein droit : les esclaves au point qu’ils y deviennent associés à part égale. Nieront-ils les bienfaits d’Allah ? »


Sourate 24 verset 33 : « Et que ceux qui n’ont pas de quoi se marier, cherchent à rester chastes jusqu’à ce qu’Allah les enrichisse par Sa grâce. Ceux de vos esclaves qui cherchent un contrat d’affranchissement, concluez ce contrat avec eux si vous reconnaissez du bien en eux ; et donnez-leur des biens d’Allah qu’Il vous a accordés. Et dans votre recherche des profits de la vie présente, ne contraignez par vos femmes esclaves à la prostitution, si elles veulent rester chastes. Si on les y contraint, Allah leur accorde après qu’elles aient été contraintes, Son pardon et Sa miséricorde. »


Sourate 30 verset 28 : « il vous a cité une parabole de vous-mêmes : Avez-vous associé vos esclaves à ce que nous vous avons attribué en sorte que vous soyez tous égaux ( en droit de propriété) et que vous les craignez autant que vous vous craignez mutuellement ? C’est ainsi que Nous exposons Nos versets pour des gens qui raisonnent. »


Ceux qui en Occident doutent encore que les enseignements coraniques ne sont pas responsables des agissements de la secte de Boko Haram, doivent réviser leurs jugements, car les faits sont têtus.

Ce n’est pas Satan qui avait déclaré mais bien Mahomet le prophète de l’islam selon sahih Muslim que :
« Tout esclave qui quitte son maître sans sa permission, est renié par ma communauté. » Ou encore : « Quand un esclave quitte son maître, sans sa permission, Dieu ne lui agrée pas sa prière, car il devient un mécréant. »
Et selon un autre hadit rapporté par l’imam Malik : « un homme a dit : « ma femme a donné à mon esclave-fille avec qui je cohabitais, son propre lait pour boire ; quel est mon rapport à mon esclave-fille ? Omar ( le deuxième calife bien guidé) lui a dit : « punissez votre femme et allez dans votre esclave-fille. »(Viol d'un bébé...)

Tout humain normalement constitué restera sans voix devant cette sentence ! Ce hadith est la vérité crue de ce que l’islam est capable de faire à une esclave.

L’islam, n’est-il pas une religion basée sur la négation de la femme ? Qui peut dire le contraire ? Ce n’est pas le cheikh Youcef Karadaoui qui aura le courage d’admettre les méfaits de la religion de paix et d’amour envers les femmes et encore moins les autres théologiens musulmans.

Hélas pour eux, chaque jour qui passe, apporte avec lui, son lot d’horreur provoqué par l’islam aux quatre coins du monde. Désormais, cette religion qui se dit tolérante est nue, elle ne peut plus cacher ses tares.


Les enseignements rétrogrades, inhumains de l’islam font qu’aujourd’hui encore, l’esclavage fait des ravages en Mauritanie, au Soudan, au Yémen, et dans les pays monarchiques du Golfe Persique, et ce malgré son interdiction par l’ONU.

Mais cette organisation internationale reste curieusement silencieuse devant le malheur que subissent des millions d’êtres humains et notamment des fillettes qui sont vendues comme domestiques dans de nombreux pays colonisés par la religion de la haine et qui deviennent des proies sexuelles faciles pour leurs maîtres.

Il est vrai que ces dernières n’ont pas les poches remplis de pétrodollars et de ce fait, les ONG féministes occidentales ne s’intéressent pas à leur sort inhumain mais qui font uniquement beaucoup de tapage pour rien.

Car pour ces dernières, l’islam n’est nullement responsable de ces atrocités. Elles s’en fichent éperdument des gémissements atroces de ces damnées de la terre qui restent le dernier leurs soucis…


Elles ne savent pas peut-être que les carburants de l’islam sont le djihad ( razzias) et l’esclavage qui font exciter les soldats d’Allah jusqu’à la mort.
L’islam, n’est-il pas une drogue destructrice de l’esprit humain, une fois qu’il est sous son emprise ?

Honte à l’Occident mercantile et sans aucune morale qui déroule le tapis rouge à l’islam, cette maladie incurable de la haine fasciste et de surcroit sacralisée !

Honte aux intellectuels musulmans qui refusent de dénoncer les désastres humains et socio-économiques provoqués par leur religion dans le monde arabo-islamique, depuis 15 siècles!

Hamdane Ammar

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article