Boko Haram du Nigéria fixe un ultimatum aux chrétiens pour quitter le Nord

Publié le 3 Janvier 2012

Et pendant ce temps, de bienveillants évêques férus de miséricorde, le cul bien calé dans un moelleux fauteuil recouvert de velours, entre les murs feutrés de leurs confortables évêchés, s'apprêtent à nous pondre de nouvelles pages édifiantes sur les vertus de la tolérance, de l'écoute de l'autre, du respect des différences et des vertus supérieures du fameux dialogue islamo-crétin, oh, pardon, chrétien! Et pendant ce temps, les Coptes continuent à se faire humilier, voler, frapper, violer, massacrer! Et pendant ce temps nous plongeons dans la dhimmitude et nos élus construisent des mosquées à tour de bras en violant la loi de 1905! J'enrage! 

Danielle Moulins

*************

Nigeria: Boko Haram fixe un ultimatum aux chrétiens pour quitter le Nord


MAIduguri (Nigeria) - La secte radicale islamiste Boko Haram a fixé un ultimatum de trois jours aux chrétiens vivant dans le nord majoritairement musulman du Nigeria pour partir, a annoncé un homme affirmant parler au nom du groupe.

Nous donnons également un ultimatum de trois jours aux chrétiens pour quitter le Nord du Nigeria, a déclaré dimanche soir Abul Qaqa, qui s'est déjà exprimé plusieurs fois au nom de la secte Boko Haram.


(©AFP / 02 janvier 2012 10h56) 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique étrangère

Commenter cet article

island girl 04/01/2012 02:09


Les papes ces vieux débris avec leur banque ,leur voiture blindée , leur déguisement ridicule,et leur mentalité rétrograde sont les symboles d'une religion faite de contradictions et d'hypocrisie
..les religions sont mères de tous les maux ... 

Lasserre Jean 03/01/2012 23:40


l'église reproduit le comportement qu'elle a eu durant la derniere guerre ,elle connaissait l'existence des camps d'extermination mais n'a pas bougé , ce sont les chretiens de base qui commencent
à bouger. l'institution s'est toujours mise du coté de ceux qu'elle pense être plus forts et les chretiens qui souffrent doivent endurer en silence et ne pas troubler la quiétude de Rome