Boualem Sansal : une voix d’Algérie nous dit que notre combat n’est pas vain. Par Alain Dubos

Publié le 1 Novembre 2013

Alain Dubos  Par Alain Dubos pour Riposte-Laïque

Le flot d’opinions faisandées, de certitudes démagogues, de mensonges éhontés et de truquages professionnels proposé au bon peuple pour faciliter sa noyade en eaux coraniques étant ce qu’il est, toute voix dominant ce cloaque pour le définir tel qu’il est, n’est autre que gemme sortie de la tourbe pour éclairer la pénombre de la mine.

Ce court entretien, suffisant pour résumer en quelques lignes le discours que tiennent ici, depuis des années, les tenants de notre salut, est de ces pierres infiniment précieuses. Pas de pathos là-dedans, ni de ces épuisantes références aux Croisades, à l’esclavage, à la colonisation et autres taches indélébiles sur la conscience de l’Occident. Seulement un constat actuel, parfaitement contemporain, débarrassé de sa gangue mémorielle pour définir avec précision le danger. Venant d’un intellectuel algérien, ce discours que des Askolovitch, des Domenach, des Liogier et autres Fourest ne manqueront pas de torpiller, n’est rien d’autre que la vérité.

http://www.blog.sami-aldeeb.com/2013/10/28/je-ne-crois-pas-a-la-democratie-dans-le-monde-arabo-musulman/

L’auteur doit s’attendre à une volée de bois vert. Quoi ! Prétendre que l’Islam est responsable, tout seul comme un grand, de son invraisemblable stagnation et ce depuis des siècles ? Hérésie ! Affirmer qu’il dispose, chez nous, d’auxiliaires dûment rémunérés de son entension ? Trahison ! Démonter le mécanisme de sa chimie intime, révéler le mélange toxique du dogme et de la peur qu’il inspire, de la soumission à lui dûe et de la compromission de nos élites à son service ? Un mauvais coup donné à un ami sincère ! Tous motifs pour écraser l’insolent.

Et pourtant, il parle, ce résistant-là. Et bien ! Son message mérite d’être largement diffusé, urbi et orbi, au moment où le loup sorti du bois se montre dans la lumière de la démocratie. Elections à Marseille, vote ethnique, offensives d’automne, stratégies de conquête, subversion tous azimuts, projets assassins, à moyen et long termes. Les masques sont tombés, une bonne fois pour toutes, un Algérien lucide nous aide à les ramasser pour les jeter au feu. Merci Monsieur ! Tous ceux qu’anime le simple désir de vivre dans la liberté de l’âme et du coeur vous savent gré de dire ces mots évidents que la lâcheté de nos édiles tente, de plus en plus malaisément, d’étouffer dans nos gorges.

Alain Dubos

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Histoire d'Islam

Commenter cet article

mika 01/11/2013 14:02


https://www.youtube.com/watch?v=CtqnXcQBZBw


kateb Yacin (écrivain décédé en 1989) : Il n'y a pas de race arabe ni de nation arabe


 


"Aujourd'hui, par les armes, nous avons mis fin au mythe ravageur de
l'Algérie française, mais pour tomber sous le pouvoir d'un mythe encore plus ravageur : celui de l'Algérie arabo-musulmane, par la grâce de dirigeants incultes. L'Algérie française a duré cent
trente ans. L'arabo-islamisme dure depuis treize siècles ! L'aliénation la plus profonde, ce n'est plus de se croire français, mais de se croire arabe. Or il n'y a pas de race arabe, ni de nation
arabe. Il y a une langue sacrée, la langue du Coran dont les dirigeants se servent pour masquer au peuple sa propre identité."

mika 01/11/2013 13:54


Boualem Sansal : Pourquoi Israël, sur Tamurt TV


 


https://www.youtube.com/watch?v=_LWXuIq1yuw