Braquage à Puteaux: cette ville n'est pas à part dans la délinquance, malgré ce qu'en dit son Maire!

Publié le 8 Mai 2013

 Puteaux, hier. Peu avant 15h30, un homme a projeté sa voiture sur le mur où se trouve l’accès au distributeur de billets. Au moment où il a agi, avec un complice qui l’attendait, un employé était en train de réapprovisionner l’automate.

 

La scène s’est déroulée en pleine rue, en plein après-midi, sous les yeux stupéfaits des passants. Il était presque 15h30 hier lorsque deux hommes ont fait irruption rond-point des Bergères, à Puteaux, pour  une agence de la .

 

A 15h25, une  arrive à vive allure sur le rond-point. Le conducteur la projette vers le mur arrière de la banque, là où se trouve l’accès au distributeur de billets.

Cet homme casqué jaillit hors de la R 21 Alizé qui a buté contre le trottoir, et se rue dans la petite pièce. Un employé est justement en train de réapprovisionner l’automate. Le malfaiteur ressort quelques instants plus tard avec une caisse et plusieurs sacs remplis d’argent. Il lance un objet incendiaire sur la voiture accidentée, et rejoint son complice sur un puissant scooter. Les deux malfaiteurs prennent aussitôt la fuite en direction de la place de la Boule, à Nanterre. L’opération a duré moins de trois minutes, pour un butin de plus de 140000 €. La PJ départementale a été saisie dans la foulée.

 

A ce moment de la journée, le rond-point des Bergères est très fréquenté. Des aficionados du cochonnet profitaient du soleil sur le boulodrome situé en face de la banque lorsque la voiture est arrivée. « On a entendu un bruit énorme et la voiture a pris feu très vite », commente un bouliste. Le braquage est sur toutes les lèvres. « Cela s’est passé en quelques instants. Les types avaient vraiment l’air de savoir ce qu’ils faisaient », ajoute un autre.

« On était à la terrasse, juste ici », précise Franck, en montrant la devanture du café, à dix mètres de la BNP. « Le scooter était sur le boulevard. Le pilote faisait des demi-tours en attendant. L’autre est sorti de la banque avec les sacoches, a balancé quelque chose sur la Renault qui a pris feu illico et a grimpé sur le scooter, un TMax gris… »

« La personne qui rechargeait le distributeur est sortie complètement affolée, poursuit cet autre témoin, qui prenait son café, lui aussi en terrasse. Ceux qui ont fait ça, ce ne sont pas des amateurs. Tout était minuté, en moins de trois minutes chrono c’était fait. Et personne n’a pu réagir. » Manifestement, « personne n’a vu d’arme ni entendu de coup de feu ».

VIDEO. Le braquage et la fuite des malfaiteurs en direct (document amateur)

 

Le Parisien

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Claude Germain V 08/05/2013 21:25


Ne vous en faites pas , ces braves gens n'ont que ce qu'ils meritent , jusqu'a ce que ces aveugles votent pour qui il faut ....et encore quand elle propose maintenant de raser les cites , pour bien reloger tous la crasse , les trafiquants , les illegaux et toute la pouille du monde ,
dans des petites et mignonnes residences ou des petites villas particulieres .......OH !!!! Marine , vous avez bu ou vous trahissez les souchiens ?? ; VOUS ETES QUI AU JUSTE ???
ET VOUS TRAVAILLEZ POUR QUI FINALEMENT ?????