C'est de la DSKmania ou l'ouverture de la boîte de Pandorre.

Publié le 26 Mai 2011

Nous allons subir une épidémie de plaintes pour harcellements, attouchements et même viols. La justice déjà lente et bien encombrée va se retrouver en surcharge d'ici peu. De là, à imaginer que ce soit un coup de la gauche qui souhaiterait placer le gouvernement devant les manques d'effectifs de la magistrature, il n' y a pas loin. (sourire) 

Cela dit, une femme mariée vivant en couple qui a vécue ce genre de traumatisme peut difficilement se reconstruire. Une femme seule, ayant des enfants, vivant en HLM, dépendant quasi complètement de son Maire, son unique employeur, peut se faire du mourron si ce monsieur confond l'honneur et la droiture avec l'horreur et la forfaiture. Un Maire qui exige, entraîne dans son bureau, menace, exerce du chantage à l'emploi ou au poste qualifiant ou non, est tout simplement quelqu'un qui doit être jugé comme tel: Un criminel. Il y a 36000 communes, il n' ya pas 36 000 violeurs en puissance même si l'on ajoute les adjoints. Il ne faudrait pas qu'un édile masculin se retrouve suspect de fait, parce qu'il est Maire, Président d'agglomération voire, Président de Département ou de Régions.

Ce que je crains au delà de ces batailles qui s'annoncent, c'est que ce soit la culture anglosaxonne puritaine qui gagne en force. (Ces gens là sont capable de montrer la mort d'un enfant en direct au nom de la liberté d'expression et de cacher un sein ou un sexe au nom de la morale).

La femme doit être respecteé, mais l'homme, parce que homme, ne peut pas non plus se retrouver dans des situations ou ils se retrouverait en position délicate simplement par un sourire, un regard, une main tendue. Ou sera la frontière entre le jeu banal de la séduction, la drague sympa et flatteuse et les tentatives de ce qui sera considéré comme un harcellement. Il va y avoir de l'angoisse dans les bureaux. Je crains fort que des portes restent ouvertes et que des relations amicales soient compromises.

Dans certaines entreprises, des équilibres salutaires existent dans des équipes mixes. Il y aura des modifications fortes qui aboutiront peut-être, à des séparations pour éviter de possibles conflits ou risques. Cela donnera du grain à moudre à certains qui ne rêvent que de ça! Séparer les sexes.

Car c'est là le principal danger. Dans le cas du dérapage d'un homme, la sanction doit-être sévère. Pour autant, il vaut mieux des remises à plat salutaires, claires que de séparer les sexes dans les entreprises. Pourquoi pas non plus dans les transports en commun. Attention au vrai dérapage sociétal.

Pour en revenir au sujet de "l'affaire TRON, je trouve étonnant qu'il ait réussi à y mettre Marine Le Pen. Heureusement que c'est une femme, qu'aurait-il pu en dire encore... Décidèment, cela n'encourage pas les citoyens à aimer leurs représentants politiques.

Gérard Brazon

 

 

Source: La gazette des communes

Le secrétaire d'Etat à la Fonction publique Georges Tron, est la cible de plaintes de deux ex-employées municipales de la commune de Draveil (Essonne), accusations auxquelles il a répliqué mercredi avec l'annonce d'une procédure pour dénonciation calomnieuse.

Le parquet d’Evry a confirmé le dépôt des plaintes et confié à la police judiciaire une enquête préliminaire pour agression sexuelle et viol, procédure classique pour ce type d’accusations afin de vérifier leur véracité avant une éventuelle incrimination.

« Si les faits dénoncés sont établis, ils seraient susceptibles de recevoir la qualification d’agression sexuelle et de viol », a déclaré la procureure de la République Marie-Suzanne Le Quéau.

Avocat de deux anciennes employées municipales de Draveil dont Georges Tron est le maire UMP, Me Collard a annoncé dans le Parisien les dépôts de plainte des deux femmes aujourd’hui âgées de 34 et 36 ans et ayant travaillé à la mairie de janvier 2007 à mars 2009 pour l’une, de septembre 2008 à septembre 2010 pour l’autre.

« Je ne suis pas naïf « - L’avocat de Georges Tron, Me Olivier Schnerb a informé l’AFP que Georges Tron lui avait « donné pour instruction de déposer une plainte pour dénonciation calomnieuse ». Cela sera fait dès qu’il aura pris connaissance des accusations, a-t-il précisé.

« Je ne suis pas naïf, on cherche à faire écho à une affaire qui se passe de l’autre côté de l’Atlantique… », a dit M. Tron mardi soir à l’AFP, en faisant référence aux accusations de tentative de viol d’une employée d’un hôtel new-yorkais contre Dominique Strauss-Kahn.

Me Schnerb a affirmé que « la ville de Draveil avait déposé plainte » contre une des deux plaignantes pour des faits présumés de détournement de fond. La plainte a toutefois été classée sans suite par le parquet, a reconnu l’avocat qui n’a pas précisé la date des faits.

Maître Collard, proche de Marine Le Pen – « J’observe que cela vient de Me Gilbert Collard, qui est un proche de Marine Le Pen, avec laquelle je suis en conflit depuis des mois », a déclaré mardi soir Georges Tron, faisant allusion à des contentieux qui l’opposent à des membres de la famille de la dirigeante frontiste vivant à Draveil.

Dans un entretien à Valeurs Actuelles début mai, Me Collard s’était dit « très ami, et de longue date, avec Marine Le Pen », se décrivant comme « mariniste ».

En février, Georges Tron et la famille Le Pen s’étaient attaqués par médias interposés, au sujet d’un emploi aidé occupé par la belle-soeur de M. Tron à la mairie de Draveil.

Georges Tron avait affirmé que la « famille Le Pen » était « derrière (cette) attaque ». Marine Le Pen et son beau-frère et conseiller politique Philippe Olivier avaient également affirmé que le secrétaire d’Etat avait utilisé un de leurs appartements à Draveil à des fins de « domiciliation fiscale ». Georges Tron avait répondu avoir résilié le bail dès qu’il avait su à qui l’appartement appartenait.

« J’ai dans ma commune la famille Le Pen, dont Marie-Caroline Le Pen (soeur de Marine Le Pen, ndr) et la famille Olivier, et je suis en grande hostilité avec eux », avait alors dit M. Tron.

Dans un autre dossier, le 4 mars, la Cour de cassation avait rejeté le pourvoi formé par le sénateur-maire PS de Neuilly-sur-Marne (Seine-Saint-Denis), Jacques Mahéas, rendant ainsi définitive sa condamnation à 10.000 euros d’amende pour des agressions sexuelles contre une ex-employée municipale.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Maury 27/05/2011 17:30



Non Gérard ça n'encourage pas les citoyens,ceux qui les ont élus à les aimer ni à les respecter(à part les naÏfs ou ceux qui se sont fait achetés)TOUS CORROMPUS à l'UMPS!!! et on voit bien que
Tron, qui me sembait quelqu'un de bien(les apparences sont trompeuses) est bien comme les autres le pouvoir les rend infectes et prêts à tout, du moment qu'ils peuvent dominer et être salués par
la populace!


Je me rappelle en étant gamine ,lorsque j'habitais Valenciennes,(et oui!!!)le Sénateur Maire et sa femme(ps) nous obligeait à descendre du trottoir pour leur laisser le passage(encore une révolte
de+ encrée en moi!!)Nous sommes vraiment la grande quantité négligeable,les priviléges n'ont jamais cessé ils se sont modernisés,mais attention au retour de flamme!!!!!



Claude Germain V 26/05/2011 21:35



De toutes les façons il n’est pas bon en France d’être agressé ou harcelé par de la racaille ,car à ce niveau la course au commissariat est de rigueur .Si vous êtes trop gentil comme moi ,vous
évitez de porter plainte n’étant pas procédurier  .Si le harcèlement continu ,vous vous adressez au pseudo syndic de copropriété pour vous défendre ,malheureusement vous qui
êtes chez vous propriétaire  vous vous retrouvez seul car le syndic qui n’est là que pour vous prendre du  fric ne veut pas se mêler du problème ; la
racaille de passage qui reste là six mois, un an étant un « cassos »  (cas social intouchable ) peut tout à loisir continuer à vous insulter et a vous harceler .Le jour OU PAR
MALHEUR ,je dis bien PAR MALHEUR vous vous décidez a porter plainte contre le « cassos » VOUS ETES MORT MORALEMENT ,car immédiatement une fois dans les locaux  pour porter plainte
,vous êtes agressé , presque menacé et insulté par la personne qui vous reçoit dans son bureaux .Vous êtes IMMEDIATEMENT le suspect ,l’emmerdeur et l’empêcheur de tourner en rond
.IRREMEDIABLEMENT VOUS ETES LE COUPABLE parce que vous avez osé déranger le « système » et surtout vous attaquer à un "cassos" plus intouchable qu'un ambassadeur .


La police ou le systeme peut s'attaquer lui directement à un "cassos" mais le contribuable surtout pas .


Donc je ne m’étonne pas de voir ces pauvres femmes porter plainte, mais apparemment les premières personnes à passer à la moulinette questionneuse sont les plaignantes bien entendu.


Dans le pays de France ,il faut se la fermer et raser les murs .


En ce qui me concerne ,le « cassos » est parti de ma résidence cela fait un an ,mais moi je suis sous antid………..depuis 2 ans .Merci qui ?........  


Donc surtout braves gens surtout ,oui surtout ;fermez la .



Johanny 26/05/2011 20:30



que le viol soit considéré comme un crime n'a rien à voir avec le puritanisme quel qu'il soit !



Gérard Brazon 26/05/2011 20:42



Je parle des conséquence de cette DSKmania sur le relationnel des français. Bien à vous.