C’est en Tunisie que s’installera le Hamas !

Publié le 10 Janvier 2012

Signalé par Nancy VERDIER

Encore une pierre dans le jardin de ceux qui exultaient à l’idée d’une Tunisie se rapprochant des valeurs démocratiques à l’occidentale : le nouveau gouvernement tunisien a accepté que le Hamas installe ses nouveaux bureaux à Tunis si la situation en Syrie continue à se détériorer. Le chef terroriste Ismaïl Hanyeh a effectué une tournée dans différents pays musulmans et c’est finalement la Tunisie qui a accepté d’héberger les terroristes, comme elle l’avait fait pour le Fatah de Yasser Arafat en 1982. Le Hamas a décidé de quitter Damas suite aux incertitudes quant à l’avenir du régime de Bachar El-Assad et à une tension de plus en plus palpable entre ce dernier et les chefs du Hamas à Damas.

Abdallah Zouari, porte-parole du nouveau parti au pouvoir « Ennahda », a déclaré « que le nouveau régime tunisien voulait renforcer ses liens avec tous les mouvements de libération et tous les forces libres du monde » !! Il a rajouté « que le président, le Premier ministre et les leaders de tous les partis politiques tunisiens soutenaient le peuple palestinien et ne ménageraient pas leurs efforts dans ce domaine ».

, ,

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

DESUIDELOIN 12/01/2012 14:37


Et bientôt le hezbollah. Bye bye tunisie. Européens, Français ne franchissaient plus le continent liquide. Il y a encore de jolie morceau de Terra incognita, "ailleurs".

BobbyFR94 12/01/2012 01:58


Non seulement économiquement, la Tunisie va mourir, mais une seconde "révolution", enfin plutôt une révolte va arriver, car je ne suis pas vraiment sûr qu'une partie de la population - femmes,
homosexuels, laïcs... - acceptent de remplacer un fachisme social par un faschisme religieux !!


En tout cas, en "invitant" le hamas chez eux, les problèmes vont continuer à s'amasser...


 


Ce qui m'inquiète beaucoup plus, est l'impact sur l'Europe, et la France là-dedans...

island girl 11/01/2012 18:37


Boycott ! ce pays ne se relèvera pas si les touristes l'abandonnent!